•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

 :: Zone Role Play :: Le Continent Déchiré :: Les Terres des Résistants :: Cieux Concordant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour au cieux Concordant (Privé : Ember)

avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 7 Oct - 9:45
Le regard levait vers le ciel ravager par l'orage permanent de ce lieu, il faisait probablement nuit à l'heure qu'il était. Je semblais songeur. Crayons et craies grâce dans ma serre, je redessinais cette forteresse. Ma perception me permettait de voir à travers l'obscurité , au prix d'une perception des couleurs différente et de la luminosité de la réalité. Toutes fois je dessinais les choses tels que je les voyaient , malgré ce fait, j'arrivais malgré tout à ne jamais me tromper dans mes choix de couleur. Ce lieu, c'était possiblement la dernière fois que je m'y rendrais, je laisserais probablement derrière moi une partie de ma vie en repartant, à moins que ça soit ma vie que je laisse... Cela dépendra de mes qualités d'infiltrations ou de la générosité des nouveaux propriétaires de cette forteresse.

Je pris le temps tout le temps nécessaire pour ranger mes biens afin de m'aventuré de nouveau de ce lieu. Je connaissais quelques... passages secrets qui auraient une chance de ne pas être gardés par les résistants. Ce passage avait très probablement du permettre aux anciens résidant de fuir sans encombre. Je ne remarquais aucuns cadavres ni aucune trace de sang, toute fois cela aurait pu également dire qu'aucun dragon n'avait pensé à fuir. Cynder aurait pu très probablement poussé chacun d'entre eux à se battre jusqu'à la mort.

Quoi qu'il en soit les cieux Concordants avaient perdu son empresse et ils n'étaient désormais plus que l'ombre de ce qu'il n'était. Presque égoïstement, la seule chose que j'espérais réellement était que mes œuvres à l'intérieur soient en parfaite état. Je ne pourrais jamais récupéré tout ce que j'avais pu abandonné ici. Les résistants auraient cette chance de conservé pour eux les peintures d'un des plus grands artistes de cette époque...
Après tout, il n'était difficile d'être l'un des meilleurs, les peintres ne courraient plus vraiment les rues et probablement beaucoup d'entre eux sont fait emprisonnés à Warfang par Malefor. J'imaginais qu'il avait eu fort besoin d'artiste pour son nouveau palais. Même une brute comme lui ne devait pas être insensible à l'art, enfin je l'imaginais...

Quoi qu'il en soit je parvenais à entrer sans encombre à l'intérieur, le problème serait de ne pas se faire repérer, cela serait assez difficile, les cristaux magiques que j'avais fais installé pour leurs cotés esthétiques et l'effet assez ... "classe" que je leurs avaient trouvés, et ils avaient un coté très pratique. Ils détectaient la présence et s'allumer uniquement quand quelqu'un passer à proximité d'eux, que cette personne soit visible ou non d'ailleurs ne changeait rien. Je pourrais toujours me faire passer pour un résident à un seul détail , j'avais pris une arme avec moi au cas où... Une rapière , j'avais pratiqué de l'escrime , plus pour le coté sportif à l'origine, mais c'était une autre époque. Ce sport avait fini par devenir un moyen de se défendre , et d'attaquer.
La seule chose que je gardais de mon passé était mon éducation et mes manières qui dévoiler directement mon statut fils de riche. Avant l'argent représentait la puissance, puissance dont je me fichais pas mal à l'époque, maintenant elle n'est plus qu'un moyen d'obtenir des biens, ou voir même de corrompre les plus miséreux d'entre nous. La véritable puissance était ailleurs désormais... Les puissants dirigeaient les armés dans le but de détruire leurs ennemis. Moi dans cette histoire, je me contentais de compter les faits , à travers récits et peintures... Je ne connaissais nullement la fin, mais je savais pertinemment que le chemin serait rude.

Au bout de quelques minutes à marcher dans un tunnel , j'avais fini par remonté jusqu'à la forteresse en passant par une bibliothèque. Je n'y croisais absolument personne à l'intérieur, les gardes avaient mieux à faire qu'à surveiller un tel lieu je supposais. Toutes fois ils finiraient tôt ou tard par connaître se passage.

Je pris un livre avec moi , comme j'avais décidé de me faire passer pour un résident, on ferait probablement moins attention à moi si je lisais en marchant. Toutes fois, il y avait fort à parier qu'un couvre-feu avait été mis en place, finir dans un tel lieu en pleine nuit n'étaient peut-être pas la meilleur option, mais je risquais bien trop de me faire reconnaître par d'ancienne connaissance qui n'aurait pas le souvenir de m'avoir vu dans ce lieu auparavant.

Comme je l'avais prédis les cristaux lumineux s'allumaient à mon passage, il était impossible de passer sans risque. Je devais donc compter sur un potentiel manque d'effectif ou un manque d'attention de la garde. Par chance je savais parfaitement quel chemin je devais prendre pour progresser.

Assez rapidement, je me déplaçais dans les couloirs, je m'arrêta quelques instants devant certains tableaux, me rendant compte qu'ils avaient étés déplacés alors que j'avais interdit à quiconque d'y toucher sans mon autorisation. Visiblement, cette interdiction avait été ignoré depuis ma disparition, mais par chance, la peinture devait être séché depuis le temps. Quoi qu'il en soit je repris rapidement ma route au moment où j'entendis des bruits. Je ne fis aucun arrêt jusqu'à mon atelier. J'avais pris le soin de garder la clé sur moi, seulement je compris assez rapidement qu'un problème se poser

"Fichtre, la serrure a été changé. Forcement... "

Je regardais à droite et à gauche et je posais le livre que j'avais "empreinte". Je pris une profonde inspiration et je commençais à attaquer la serrure avec mon souffle d'ombre, un souffle poussiéreux et très irritants, voir même acide  ayant la particularité de se fixer sur tout ce qu'il touchait. Sa véritable spécialité était d’augmenter la vulnérabilité à la magie des zones atteintes par ce souffle. Une fois la serrure affaiblit , je lançais un sort dans le but de faire sauter la serrure. Ce sort se matérialisa en un projectile, il fit bien plus de raffut que je ne souhaitais. J'avais beau maîtrisé en partie la magie des ombres, mes sors provoqués bien trop de bruits. Quoi qu'il en soit je refermais la porte une fois rentré. Bien que cette endroit avait prit la poussière, la décoration intérieur était resté identique à autre-fois. J'avais pu remarqué que certain tableau avait disparu, et je repensais à la serrure de la porte que j'ai du brisé. Il me fallu quelques secondes pour comprendre qu'il y avait de forte chance que les résistants avaient visités cette endroit. Malgré tout ça ne prouvait pas qu'ils soient responsables du déplacement des tableaux ou d'éventuelle disparition. Une pointe de stresse m'envahi et fut trahi par le ton de ma voix

"Comment ont t-ils osé?!"

J'entendis un bruit de déplacement dans les environs, je me contentais de me taire, même si je craignais bel et bien de m'être fait repéré, si le visiteur avait ne serait-ce remarquer l'état de la serrure, je n'aurais pas vraiment le choix que de le neutraliser.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Dim 7 Oct - 12:44
Depuis qu'elle était guérie, Ember dormait peu. Durant la journée, elle supervisait l'accueil des réfugiés, et le soirs venu, elle tentait de déchiffrer le Journal de Cynder. Elle était réticente au début à l'idée d'occuper l'ancienne chambre et l'ancien bureau de l'impératrice, mais d'un autre côté, étant isolée du palais et proche de la bibliothèque, elle pouvait se concentrer sur son travail sans être dérangée.

Le palais avait beaucoup changé depuis que la résistance en avait prit le contrôle. Tout ce qui était flippant et malsain avait disparu, remplacé par une décoration simple, mais qui détendait l'atmosphère du palais et de ses occupants. Beaucoup de réfugiés ont été accueillis au palais dernièrement, et la résistance a commencé à bâtir des villages protégés par des paratonnerres pour accueillir les réfugiés et élever des Wattons. La majeur partie du matériel présent à la planque de Warfang avait également été déplacé.

Ember continuait de décrypter le Journal de Cynder quand elle entendit un bruit étrange venir de la bibliothèque. Mais elle était trop absorbée par son travail pour y prêter attention. Le journal était une véritable mine d'informations. Grâce à lui, la résistance a put découvrir comment Cynder corrompait ses sbire et ainsi purifier les plus jeunes. Le journal mentionnait également sa relation avec ses filles. Ce chapitre avait particulièrement perturbé Ember quand elle a découvert ce que Cynder a fait subir a ses filles. En plus d'être une conquérante cruelle, elle était aussi une très TRES mauvaise mère !

Soudain, un bruit sourd provenant du sous-sol fit sursauter Ember. On aurait le bruit d'un sort ou quelque chose d'autre. Ember ferma le journal, le scella avec sa propre magie, et sortit de son bureau, en fermant la porte à clé. En longeant le couloir, elle vit que les gemmes d'éclairage émettaient une faible lueur. De toute évidence, quelqu'un était passé par là. Ember suivit la piste qui la mena vers l'atelier du peintre. Bizarre. Il n'y avait rien à voler, à part des peintures. Quand les résistants avait refait la déco, ils ont sortit tous les tableaux de l'atelier et les avaient remplacé par les tableaux glorifiant l'Empire. Au début, ils voulaient tous les brûler (surtout celui de Cynder), mais à part Fiery Blaze, tous ont estimé qu'un tel travail d'artiste ne le méritait pas.

Ember vit tout de suite que la serrure avait été forcé. Par précaution, elle matérialisa son bouclier magique, qui était invisible lorsqu'elle ne se battait pas. Ember regarda par le trou dans la serrure, et aperçut les contours d'un grand dragon noir (avec une teinte bleutée) aux yeux bleus se dessiner dans la faible lumière. Elle avait déjà vu son visage.

Qui est là ?

Que voulait ce dragon ? Pourquoi était-il là ? Soudain, Ember se souvient. Elle avait vu son portrait sur l'une des fiches descriptives que les résistants avaient trouvés. Elle regarda le nom sur la porte. Pas de doute, l'artiste était revenu chez lui. Comment était-il entré ? Ember décida de ne pas l'effrayer.

Vous êtes... Viel, n'est-ce pas ?

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 7 Oct - 19:05
Je devais admettre qu'il y avait une certaine ironie du sort en me faisant repérer à cause des cristaux que j'ai moi-même mis en place. D'un autre coté, c'était plus la faute à ma non-organisation. Toutes fois, j'étais bien plus inquiet à ce que la résistance pourrait faire à mes œuvres. Sachant que jamais je ne pourrais évacué autant de tableau, je ne pourrais en choisir qu'un seul au grand maximum. Je n'avais que peu de doute sur le tableau que je choisirais. Je cherchais le tableau de la reine Lyria, j'espérais simplement qu'il n'avait pas été déplacé ou retiré. Je pouvais remarqué un tableau de l'impératrice Cynder. Étonnant qu'il soit en bonne état celui-là, toute fois cela me rassurer malgré tout. Je n'y accordais qu'une valeur limité, je n'avais pas réellement choisi de faire un tableau d'elle, mais bon peu importe après tout. Quoi qu'il en soit, mes tableaux avaient tous séchés, les différents dispositifs de séchage fonctionné à merveille. Bien sûr, tout ce dispositif était à l'aide de magie. Différent dispositif de rune dont je ne pourrais décrire exactement leurs effets avaient été mis en place. Les runes pouvaient paraître un peu plus antiques dans leurs utilisations, mais elles ouvraient avec une bonne utilisation beaucoup plus d'option que les cristaux. C'était probablement grâce à cette forme primitive d'écriture qui composé les runes.


Je n'avais pas vraiment eu occasion revérifier chacune de mes œuvres. Je m'étais bel et bien fait repéré, je m'attendais que cela soit un garde ou un passant, pas la princesse Ember en personne. Je restais silencieux dans un premier temps, une faible lueur éclairé ce lieu. J'entendis une voix féminine dont je ne reconnaissais nullement. Elle demandait qui était là. Je réfléchissais, et je ne savais pas réellement comment improvisé

"Et bien... j'ai remarqué l'état de serrure... Heum je jetais juste un oeil pour voir si rien n'a disparu."

Ce mensonge ne passerait probablement pas, mais c'était ce que j'avais de plus crédible à proposer. Je ne m'attendais en revanche pas que je me face reconnaître. Quand j'entendis mon nom , je me rendis bien compte que mon explication ne tenait plus la route.

"Oh... Vous m'avez donc reconnu. Ceci est fort intéressant... "

A tout moment je pouvais sortir ma lame de mon fourreau, bien que j'avais nullement envie de faire couler le sang, jamais je ne pourrais me réduire à me faire emprisonné comme un vulgaire voleur pour récupéré une oeuvre qui m'appartenait. Malgré qu'une certaine tension pouvait se ressentir, j'ajoutais très calmement.

Je m'appuyais sur la porte, comme celle-ci s'ouvrait de l'intérieur, comme toutes portes normalement montés, je pouvais ainsi bloquer l'entrée. Bien sûr, je ne pourrais pas me terré ici éternellement, et si la porte venait à se faire détruire , je risquais probablement de morfler avec. Je déployais une bulle magique autour de moi en guise de prévention. Rien de bien incroyable en soit,  mais cela me demandait peu de ressource et évitera les blessures trop importante.

"Dite moi très chère... Vous qui m'avez reconnu à travers ma voix, ou le trou de la serrure, savait-vous ce que je pourrais bien désirer ici, c'est vrai? Pourquoi un artiste de talent pourrait bien risqué ça vie ici?"

Bien sûr, même en position délicate , je restais un poile prétentieux, défaut dont j'avais parfaitement conscience et que je n'arrivais pas à corriger. Pendant trop longtemps, on m'avait envoyé des fleurs pour mes talents, je ne pouvais plus jouer au faux modeste comme certains hypocrites le faisaient. Toute fois, les gens n'appréciaient pas la prétention. C'était normal dans un certain sens, difficile d'acceptait qu'une personne puisse réellement affirmer sans broncher son talent sans honte ni même exagéré. La plupart des gens ignoraient les biens faits de la confiance en soit de nos jours, pourtant croire en ses talents avaient réellement tendance à les améliorer d'avantages. Quoi qu'il en soit, je restais silencieux suite à cela, bien que sur la défensive.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Lun 8 Oct - 8:26
Lorsqu'Ember voulut ouvrir la porte, celle-ci bloqua. De toute évidence, l'intrus n'avait pas envie de se retrouver piégé. Ember n'insista pas. Un dragon acculé peut-être imprévisible, surtout que celui-ci est armé. Heureusement, Ember aussi était armée de sa Lance Céleste, dont la pointe brillait dans l'obscurité.

La Lance Céleste est une arme unique créée par les ancien pour vaincre les dragons adeptes des ténèbres et des ombres tels que Cynder et ses filles. Ember l'avait perdue quelques années auparavant, lors d'une bataille contre Malicia. La nécromancienne avait menacée d'exécuter tous les orphelins qu'elle avait enlevé si Ember ne lui cédait pas sa lance, ce que la princesse a fait à contrecœur. Cependant, cette lance était indestructible par les dragons de l'Empire, alors ils l'avaient enfermé dans une chambre forte, jusqu'à ce qu'Ember la récupère après la bataille. Ember pouvait sentir la magie d'ombre de ce dragon. Si elle le frappait avec sa lance, elle pourrait lui faire très mal. Aussi, elle voulait éviter de blesser quelqu'un qui n'a aucune mauvaise intention. Ember savait mieux que personne qu'il ne fallait pas juger les dragons sur leur couleur.

Viel lui demanda si elle connaissait la raison de sa présence en ces lieux. Ember sentie son air un peu prétentieux. Ça lui rappelait ce dragon violet, Rypso, qui avait une très grande confiance en soit qui, d'après les rumeurs qui circulent, lui aurait été fatale. Si Ember n'avait pas l'intelligence des taupes ou des associés de Katryn, elle était néanmoins douée en déductions logiques.

Je ne pense pas que vous soyez là juste pour revoir vos oeuvres. Je dirais que vous êtes venu chercher quelque chose que vous avez oublié dans ces lieux. Quelque chose de suffisamment important pour vous qui vaut le risque de revenir le chercher... J'ai bon ?

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Lun 8 Oct - 17:33
Je restais adossé à la porte même quand l'inconnu tenta d'ouvrir la porte. Toutes fois je ne protesta pas. Mon poids suffisait amplement à maintenir la porte, bien que la dragonne ne força pas J'ignorais totalement qui était cette personne. En restant ici je pouvais potentiellement me faire blesser à travers la porte, mais j'avais écarté cette possibilité de mon esprit au moment où mon interlocutrice cita mon nom et préféra la discutions à la confrontation. Ceci dit, j'écarta également la possibilité que cette dragonne soit un garde. Les gardes m'auraient sommé de me rendre et seraient intervenu par la force en cas de refus. Toutes fois, je n'avais pas plus d'indication sur mon interlocutrice. Elle avait un langage courant, mais vouvoyé quand même, c'était un signe d'un minimum d'éducation, mais pas assez pour déterminé le rang social de la dragonne.

"Oh, aurais-je oublié des biens important dans ce lieu? Hormis l'intégralité de mes œuvres dans ce château? Non, je ne crois pas. Mais rassurez vous, me voilà bien obligé de céder mes œuvres à la résistances fautes de moyens pour pouvoir les récupérer. J'imagine que la princesse Ember doit t'être ravis. J'ai aussi mes écrits qui on était laissé, mais en soit leurs valeurs est différente, ils décrivaient les événements qui se sont déroulés ici pendant ma présence, presque comme un journal de bord. Mais j'imagine que les gens ont eu autres choses à faire que lire ceci."

Je soupirais, je m'étais même assis contre la porte. Dans quelle misère me suis-je m'étais encore mis. Au fond je tentais de gagner du temps, du temps pour pouvoir m'échapper. Pourtant je savais que c'était assez risqué et probablement stupide.

"Vous voulez savoir ce qui est ironique dans cette histoire? Les cristaux sur les murs, c'est moi qui est eu l'idée, elle a rapidement été approuvé pour son coté... pratique , et les dragons aiment bien les cristaux luisant."

Je faisais probablement traîné la conversation pour rien. J'avais probablement une idée pour fuir, mais je n'étais absolument pas prêt à assumer un échec. Je décidais d'avorter l'idée.

"Bon je vais aller droit au but. Si vous avez observé chacune de mes œuvres, j'en recherche une particulier. Où est le tableau de la reine Lyria? C'est ce tableau que je désire. J'aimerais pouvoir négocier avec la princesse Ember la récupération de cette oeuvre. Je lui devrais probablement un service en retour? Mais qu'importe..."

Je me décalais ensuite de la porte , pour finir observer chacune des oeuvres présentes ici et vérifier leurs états. La dragonne en profiterait probablement pour entrer, mais si son désire était de m'attaquer, elle l'aurait déjà essayé ou appeler la garde depuis longtemps. Toutes fois , je restais prudent si la dragonne venait à rentrer.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Lun 8 Oct - 19:04
Ember avait vu juste. Viel cherchait bien une de ses œuvres. Une oeuvre représentant Lyria. Ce qui laisse penser que ce dragon est bel et bien membre du clan de Lyria. Ember voulut entrer, mais se ravisa. Viel ignorait son identité, mais désirait quand même négocier avec la Princesse. Or, il s'agit d'un fidèle de Lyria, et Ember sait très bien ce que cette dragonne pense d'elle, et se dit qu'elle avait dû lui faire une réputation auprès de son clan.

Alors... Vous faites partit du clan de Lyria, n'est-ce pas ? Dans ce cas... sachez ne nous ne vous voulons aucun mal. Malgré la haine que peut éprouver votre souveraine envers la Résistance, et surtout envers moi-même, sachez que nous n'avons aucune raison de nous en prendre au membres de votre clan, surtout s'il a pour but accueillir des dragons victimes de préjugés...

Ember se tut en réalisant ce qu'elle venait de dire. Involontairement, elle avait donné un indice sur son identité, en avouant que Lyria lui en voulait personnellement. Mais elle parvient à se ressaisir

Le peintre cherchait un tableau représentant Lyria, sauf qu'il y en avait plusieurs, sur lesquels Lyria n'était jamais seule. Tour à tour, elle était accompagnée, sur le tableau, d'une dragonne blanche, de sa petite sœur, de Cynder, des deux à la fois, de Malicia, et même un tableau où elle torture Luirio. Mais aucun où elle était seule. A moins que...

Ember se souvient d'avoir trouvé tous les tableaux représentant Lyria et sa sœur dans un vieux débarras, aux côtés des tableaux de Malicia. Sans doute Cynder les avait-elle bazardés après leur trahison. Si les tableaux de Malicia était encore propre (ce qui signifiait qu'il n'avait été rangés que très récemment), les tableaux représentant Lyria et Saphira étaient sales et couverts de poussières et de tâches. L'un deux avait une telle couche de poussière que personne n'avait eu le courage de l'épousseter en entier. on voyait juste la tête d'une dragonne noire qui ressemblait à Cynder, sauf que ce n'était pas elle. Peut-être était-ce la peinture que Viel recherche.

Vous voulez les tableaux de Lyria ? Je sais où il se trouvent. Mais... ils ne sont plus vraiment en très bon état. Nous mêmes, nous n'avons pas osé y toucher. A l'évidence, Cynder ne voulait plus voir ses filles en peinture. Vous avez de la chance qu'elle n'ait ne les ait pas détruit.

S'étant dévoilée, Ember décida de faire tomber les masques.

Je peux vous y emmener. Si ça peut vous rassurer, personne ne vous posera de questions...

Ember ouvrit doucement la porte pour ne pas effrayer le dragon.

Si vous voulez bien me suivre...

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Mar 9 Oct - 6:43
Visiblement , la dragonne avait deviné bien rapidement que j'avais rejoint Lyria après son départ. Elle l'avait deviné bien trop rapidement, comment une inconnu pourrait t-elle savoir? Elle supposait cela parce que je recherchais ce tableau? Même si cela disait vrai , cela ne constituer en rien une preuve concrète, j'avais malgré tout montrer un attachement fort à ce tableau en venant ici dans l'espoir de le récupérer

"Je crains que vous allez un peu vite dans vos suppositions très chère. Ma motivation n'est absolument pas lié au fait que j'aurais pu rejoindre les rangs de Lyria."

Au fond, il y avait que peu d'importance que l'on sache sous quel bannière je peignais. Bien que dans les faits , je me considérais comme le peintre personnel de Lyria, je bénéficiais d'une telle liberté qui me différencier à peine des peintres libres. En revanche si cette résistante cette information avait plus de raison de l'intéressé dans une moindre mesure. Tant qu'elle ne me prenait pas pour un ennemi cela me suffisait. Je compris que mon interlocutrice était détestait par Lyria. Cela était une information très importante. Parmis les personnes encore vivant et de sexe féminin Lyria détestait énormément Ember et Malicia. Hors je pouvais déjà exclure la seconde, l'ayant moi-même rencontré, elle n'avait ni cette voix, ni ce comportement. Lyria m'avait aussi parlé d'une soeur biologique qu'elle avait eu et détestait, sauf qu'elle était aussi morte d'après mes souvenirs. C'était soit Ember, ou une personne inconnu, ou éventuellement une personne qui voudrait se faire passer pour Ember? Cette dernière hypothèse est trop perché et je me décidai de l'écarté aussitôt.

Il me fallu un instant passer dans cette pièce pour me rendre compte que rester fermer ici ne m'aiderait pas. Je préférais libéré l'accès, jamais je ne pourrais fuir ce lieu avec un tableau sur le dos. J'ignorais même sa localisation ,visiblement mes "ordres " de ne surtout pas toucher au tableau de Lyria ont été ignoré. Si il avait resté ici assez longtemps, il devrait être séché et n'aurait probablement pas pris la poussière. Je craignais le pire, de devoir expliquer à Lyria que ce tableau avait été endommagé. Oh, bien sûr, elle ne m'en voudrait pas, mais j'accepterais très mal de m'être donner autant de mal pour rien. Sans  compter que j'avais accordé une grande valeur sentimental à ce tableau, je pourrais me mettre dans les pires états si je venais à apprendre sa destruction.

Les propos d'Ember n'avait rien pour me rassurer.

"COMMENT?! Plus vraiment en TRES BONNES ETATS ?! Ce tableau est à peine neuve !"

Une légère brume sombre sorti de mes naseaux. Toutes fois je me remis aussitôt de mes émotions , je prenais de grande inspiration et je m’efforçais de rester calme. Je dis d'une voix plus bien plus calme et douce.

"Heum ! Oui... c'est très embrasant d'apprendre que ce tableau pourrait être potentiellement endommagé par cette... folle furieuse qui ne serait même pas capable d'élever un animal de compagnie... Vraiment..."

Ember entra ensuite, je fus qu'à moitié surpris en la reconnaissant, je m'y étais désormais attendu, visiblement elle ne semblait pas se souvenir que je l'avais insulté publiquement par le passé. Enfin, ce n'était probablement rien de toute manière, de l'eau avait coulé depuis le pont, et des événement bien plus grave c'était produite.

On pouvait observé dans l'air des traces de cette poussière que j'avais expiré.
Ember m'invita à la suivre, je la regardais sans savoir si je pouvais lui faire confiance. Dans tout les cas, je n'avais plus rien à faire ici. Je me décidais de suivre Ember tout en rajoutant des précisions sur ce tableau. Au passage, j'avais toujours conservé la bulle de protection que je m'étais créé au cas en cas d'attaque. Elle laissait un faible halo lumineux autour de moi.

"Je rechercherais un tableau en particulier. Celui-ci qui représente Lyria en tant que reine. Elle est seule sur ce tableau, devant son trône, c'est d'ailleurs l'une des rares fois où on peut observé la reine avec une couronne sur la tête. Si il y a d'autres tableaux de Lyria, ils ne sont pas de moi. J'avais interdit à quiconque de toucher à ce tableau, bien sûr Cynder aurait pu en décider autrement, personne ne l'aurait empêché."

J'étais anxieux pour se tableau, laisser moisir des oeuvres , les dégradés et les laissés à l'abandonné , c'était indigne et inacceptable. Je suis sûr et certain que la résistance n'aurait eu aucun remord à détruire eux même certains tableaux, mais quoi qu'il en soit, j'allais devoir rester respectueux envers Ember, je n'avais de toute manière pas l'esprit à la provocation avec tout ceci.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Mar 9 Oct - 11:08
Ember avait tendance à déduire vite, mais là, il y avait peu d'espoir de se tromper. Luirio lui avait dit que Viel avait suivit Lyria après son départ. Cependant, Ember était douée pour deviner les sentiments des gens, et elle sentait une pointe de colère en lui. Il ne devait pas apprécier que ses œuvres moisissent dans un coin. Mais même si la Résistance ne détruisait pas ces œuvres, aucun membre ne voudrait s'en occuper. Même s'ils n'ont jamais affrontés Lyria directement et que Saphira était l'une des leurs.

Je suis désolé pour ce qui arrive à ces œuvres là. J'aimerais faire quelque chose mais... comprenez que la plupart des réfugiés que nous avons accueillit certains membres de la Résistance ont souffert à cause de l'Empire, et aucun ne souhaite entretenir des peintures, aussi parfaites soit-elle, qui leur rappellerait constamment de mauvais souvenirs. Et même s'il ne faut pas juger personne sur les apparences... la ressemblance entre Lyria et Cynder met les réfugiés, surtout les plus jeunes, mal à l'aise en sa présence.

Ember se tut le temps de réfléchir à un moyen d'aider cet artiste. Il n'était pas mauvais, et sa passion pour son travail touchait la Princesse.

Cela dit. Il y a peut-être un moyen de s'arranger. Vu que nous ne faisons rien de ses tableaux, nous pouvons peut-être les emballer et les déposer dans une grotte, à l'extérieur, où vous pourrez venir les récupérer, si ça peut vous faire plaisir. En échange, j'aimerais pouvoir conserver certains de vos tableaux, ceux qui ne mette pas en scène l'Empire ou un de ses membres. Ils mettent une bonne ambiance au palais et beaucoup de gens les apprécient. En même temps, il est rare par les temps qui courent de trouver des tableaux d'une telle qualité. Je vous promet que nous nous en occuperons bien...

Le duo arriva finalement devant la porte du débarras, qu'Ember ouvrit avec son passe-partout.

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 14 Oct - 13:53
Je n'étais pas certain de pouvoir croire sur parole la princesse Ember, elle n'avait pas l'être d'être nature à mentir , mais elle n'avait aucune raison de m'aider.
Quoi qu'il en soit, elle semblait désolé pour avoir laisser mes œuvres à l'abandon. J'en attendais pas moins de la résistance pour être honnête, je m'y attendais tellement que je ne rageais pas d'avantage en écoutant Ember tentait de justifier ceci par le mépris que les résistants pouvaient avoir pour Cynder et Lyria. En soit je n'avais que peu d'attachement pour l'oeuvre que j'avais créé pour Cynder, mais celle pour la reine Lyria était différente, elle avait une histoire bien à elle, bien sûr , très peu de monde était au courant de cela. Seulement, même si les résistants venaient à connaitre l'histoire de ce tableau, ils ne s'en préoccuperaient pas d'avantage. Dans tout les cas, je ne pouvais pas repartir sans ce tableau.

À ma réponse je pris une intonation qui ne masquait pas mon mépris pour la résistance.

"Oui, oui d'accord, ça ne fait rien. En temps qu'artiste, j'ai longtemps estimé qu'il était dans mon devoir d'offrir à la société des œuvres dignes d'elles. L'art est en quelque sorte le reflet de notre société , et quand cette société est composé majoritairement...d'âne écervelé , il est normal d'uniquement apprécier en guise d'oeuvre le reflet de sa propre...médiocrité. Toutes fois, il est vrai que Lyria et Cynder ne représente en rien la résistance, sachant que l'âne n'est pas vraiment connu pour son ouverture d'esprit. Bref, je n'attendais rien de particulier. Espérons toutes fois que les plus "jeunes" comprendront d'avantage l'importance de préserver des tableaux qui sans vouloir me vanter auront seront probablement historique. Bien sûr, cela si on prend en compte qu'ils ont étés créer quand Cynder possédait ce château, et que ces tableaux ont donc probablement bien plus d'histoire à raconter que l'on ne le pense, encore faudrait t'il savoir interprété mes œuvres... "

Au fond, il y avait bien plus que du mépris derrière mes piques envoyés à la résistance, il y avait une certaine description. Les résistants faisaient partie du même peuple que le miens à l'origine, nous vivions tous à Warfang avant sa chute, mais malheureusement , cette ville avait été perdu.

Ember me proposait de me laisser les oeuves ne mettant pas en scène l'empire et garder le reste. En soit, elle souhait garder près de quatre-vingt dix pourcent de mes oeuvres pour pouvoir me rendre le reste. Les oeuvres que j'avais conçu pour l'empire étaient très minoritaire , mais elles avaient bien plus d'histoire à raconter que mes autres oeuvres. J'étais pourtant fière de mes autres oeuvres, mais le restant était principalement des paysages , il y avait aussi un tableau d'un dragon gonflable du nom de Inflath. J'allais devoir aussi céder ce tableau à la résistance. Je répondis d'un air ironique

"Wouah, rien que ça, je pensais que vous en demanderiez d'avantage pour que je puisse récupérer mes oeuvres. Je n'est pas produit autant d'oeuvre que cela pour l'empire vous savez. Et bien... de toute manière , je n'ai pas vraiment d'autres choix, ces oeuvres ont étés réduits en butin de guerre à partir du moment où vous avez gagné cette forteresse."

Je laissais Ember ouvrir la porte. On pouvait entendre les bruits de pas dans le couloir. On pouvait entendre une certaine hâte dans l'allure de cette personne. Cette personne ne semblait en aucun cas vouloir être discrète. Je tournais ma tête en direction du bruit, j'eu un léger rictus gêner en réalisant qui s'approchait de nous. Cette personne faisait parti de la résistance et me connaissait bien.
Il s'agissait d'une dragonne adulte, elle était plus âgé que moi, mais semblait encore relativement jeune, elle avait plus d'âge qu'il n'y paraissait. Cette dragonne avait les écailles noires et les yeux de la même couleur que les miens. Elle s'exprimait à mon égard avec un accent bien prononcer, elle n'était pas originaire de Warfang pour avoir un tel accent.

"Je savais que tôt ou tard je retrouverais ici... Mon cher fils... Tu ne pouvais pas laisser tes oeuvres derrières toi."

Je ressentais une certaine nervosité que je masquais. La dernière fois que j'avais vu ma mère, elle était dans les cellules de ce château avec mon père , elle avait parfaitement compris que je travaillais pour l'empire. Seulement, je m'étais retrouvé dans l'incapacité la plus complète de l'aider. J'avais plutôt intérêt à bien choisir mes mots, elle était bien plus émotive que moi, mais aussi bien plus dangereuse au final.

"Mère? Je suis ravis de vous re..."

- "Inutile de m'amadouer en fausse politesse, une fois libéré , j'ai passé la majorité de mon temps à ta recherche, j'ai eu une nouvelle déception de plus à ton égare et pas des moindres il semblerait que certain de tes méfaits ont laissés des traces... très cher !"

On pouvait ressentir une pointe de colère, d'ailleurs l'air autour de la dragonne devenait légèrement électrique.

"Comment ça?! Le monde est en guerre et vous me parlerez d'un méfait que j'aurais pu commettre?"

-"Je suis allé au village des artisans, ils m'ont parlés d'un massacre que Lyria et sa garde aurait commit et on m'a affirmé que tu étais présent à leur cotés, tu aurais même tué un garde dans tout ce bazar..."

Voilà quelque chose qui allait réellement compromettre la récupération de mes tableaux. Ember avait désormais de vrai raison de me faire arrêter, je ne savais pas vraiment quoi répondre à ma mère. Ce qui c'était passé là-bas était entièrement ma faute au final. Mon silence ne fit qu'énerver ma mère qui ajouta.

"Tu as EMMENER LYRIA JUSQUE LA BAS pour... passer une FICHU COMMANDE DE TISSU ? Et vous avez MASSACRE des gardes et TERRORISER des innocents pour CA ?! C'EST BIEN CA ?!"

Je ne savais pas quoi répondre, peu importe ce que je dirais, je m’enfoncerais d'avantage. Lyria et moi n'avons fait que de nous défendre, mais bien sûr, techniquement, je n'avais pas à la conduire jusque là-bas. Je pris un air moins fière, ces gardes avaient beau avoir été des adversaires, ils ne méritaient pas un tel sort.

"Ce... n'est pas ce que je voulais, je vous assure, mais malheureusement on a pas eu d'autres choses que de se défendre."

Ember avait supposé que je n'étais pas quelqu'un de mauvais, mais on ne pouvait pas réellement me considérer comme une bonne personne. Mes ambitions personnels avaient déjà coûté la vie, j'avais aussi fait preuve de beaucoup d'égoïsme et je n'hésitais pas à manipuler quand j'avais besoin d'un service difficile à obtenir. Je faisais toujours en sorte que mes objectifs soient réalisés, même si cela en coûté à d'autres. Lyria avait réussi à me faire ouvrir les yeux sur ce que j'étais et en quoi je pouvais être néfaste, moi qui me pensait généreux, j'avais fais preuve de beaucoup d'égoïsme et de très peu de compassion à l'égare des gardes morts. J'avais même probablement eux moins de compassion que Lyria pour dire. Ces gardes n'avaient étés qu'un obstacle à détruire. J'avais beau avoir compris cela depuis quelques temps, c'était trop tard.
Ma mère se tourna vers Ember pour lui dire.

"Princesse Ember, mon fils n'est pas quelqu'un de mauvais, cela m'attriste de dire cela mais on ne peut pas le laisser partir comme si ne rien n'était. Il s'est laissé probablement influencer par les mauvaises personnes je le crains. Je lui est toujours laisser une certaine liberté , et apparemment j'aurais du être plus sévère..."

J'allais probablement me faire juger par Ember, en soit , j'avais fais une grave erreur. Toutes fois elle pouvait pensé que j'avais été juste négligeant, même si à ce stade là , ce n'était plus de la négligence.[/color][/b]

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Lun 15 Oct - 14:14
Ember ne s'attendait pas vraiment à voir débarquer la mère Viel en personne. Elle savait que cette dragonne qu'elle avait libéré était à la recherche de son fils, qui aurait rejoint l'Empire, mais n'aurait jamais imaginé qu'il s'agissait du peintre. Elle ignorait également que c'est lui qui avait amené Lyria au village des artisans. Même si ce massacre n'était rien comparé à ce que Katryn leur a fait, il était responsable de la mort d'innocent et de plusieurs soldats de la Résistance.

Sa mère avait raison, il ne pouvait pas repartir comme ça, mais Ember ne savait pas quoi faire : Si Viel était encore membre de l'Empire, elle aurait pu le faire sans problème. Or, son Bracelet de Vérité n'émettait pas une couler bleue foncé, mais vert sombre, ce qui ne correspond ni à L'Empire, ni aux Résidents, ni à la Horde. Ce qui voulait dire que Viel appartenait à un clan inconnu, neutre vis a vis de la Résistance, et Ember devinait qu'il avait un lien avec Lyria

Ember n'a jamais considérée les filles de Cynder comme ses ennemies, et ne considérait pas l'artiste comme le sien (contrairement à d'autre dragons comme Malicia qu'Ember considère effectivement comme dangereux) mais si Viel appartenait au clan de Lyria et qu'Ember le jetait au cachot ou lui faisait du mal, Lyria risquerait de lui demander des comptes. Il fallait un châtiment qui puisse le punir sans causer un incident diplomatique avec son clan, La Résistance ayant déjà suffisamment d'ennemis (Malefor et sa horde, Malicia qui oeuvre dans l'ombre quelque part, les rumeurs concernant les apparitions de démons, les attaques de serpents...)

La mère de Viel dit qu'elle lui a laissé trop de liberté et qu'il s'est laissé influencer par les mauvaises personnes. Ironiquement, c'est exactement l'erreur qu'a fait Ember avec Lyria : au lieu de la mettre au frais pour la punir d'avoir commencé une série de meurtre, Ember l'avait laissé partir, et la dragonne noire a finit par se faire elle aussi influencer par les mauvaises personnes. Le hasard a également voulut que durant cette attaque, Viel et ses acolytes aient tués exactement le même nombre de dragons que Lyria avant de se faire arrêter.

Cependant, même en sachant cela, Ember ne savait pratiquement rien sur Viel. Or, pour pouvoir rendre un jugement, il faut d'abord étudier le dossier de la personne avec son profil et ce qu'il a fait. Quand Lyria avait été jugée, Ember avait passé du temps à étudier le dossier avant de rendre son jugement, comme elle l'a toujours fait avec n'importe criminels. De plus, elle n'avait encore jamais jugé de criminel de guerre. Dans tout les cas, Ember ne voyait qu'un moyen de résoudre le problème. Elle se tourna vers la mère de Viel :

Madame, je comprends ce que vous voulez dire. Effectivement, votre fils doit être jugé. Cependant, il appartient à un clan qui ne fait pas partie de ma juridiction, ce qui pourrait créer un incident, et je n'en sait pas suffisamment sur lui pour rendre un jugement impartial. C'est pourquoi je m'en remet à vous. Vous êtes de loin celle qui le connaît le mieux, et donc vous êtes la mieux habilité à lui trouver la punition qu'il mérite...

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Mar 16 Oct - 12:31
Me voilà dans une situation bien plus délicate que prévu. Je m'étais attendu à ce que l'on me reproche mon ancienne adhésion pour l'empire ainsi que ma relation de confiance envers Lyria, mais une de là à me faire accusé par ma mère pour les incidents dans le monde des artisans. En tout cas, il serait difficile d'échapper à une sanction désormais et tout ceci remettrait probablement l'envie d'Ember de négocier avec moi la récupération de mes tableaux. J'allais probablement devoir m'y prendre autrement... Quoi qu'il en soit je restais calme d'apparence, peut-être même trop malgré les regrets que je pourrais avoir. Toute fois , quand on y réfléchissait , il manquait beaucoup d’élément qui aurait pu permettre de me faire condamné. Tout ceci reste des dires venant de ma mère, personne ne semblait être venu alerté Ember de cette incident. De plus supposer le fait que j'étais parfaitement conscient des risques encours en menant Lyria jusqu'à un village rebelle restait pas moins un procès d'intention.

Ember décida de ne prendre aucun risque en me jugeant, elle n'avait aucun véritable élément à disposition , toutes fois, elle laissa ma mère l’opportunité de me punir. Je soupirais trouvant tout ceci ridicule. Ma mère qui semblait avoir espéré le soutien d'Ember n'aura au final rien obtenu , c'était tant mieux. Toutes fois , je pouvais observé une certaine colère dans le yeux de ma mère  qui me faisait comprendre qu'elle n'allait pas abandonné. Ember tant qu'à elle semblait bien plus neutre , je m'attendais à observer une certaine déception ou quoi que ce soit d'autre. Je finissais par m'exprimer.

"Bon tout ceci n'avancera à rien de toute manière."

Je décidais d'entrez dans le débarras qu'Ember avait ouvert, ma mère cria mon nom tout en annonçant que ce n'était pas terminé. A cela je répondis d'un air toujours aussi calme pensant déjà avoir gagné.

"Nous savons vous et moi que jamais vous me mettrez en prison mère, ou dans le cas contraire vous passeriez me voir tout les dix minutes. Me tuer n'en parlons pas... Vous espériez qu'Ember me puni à votre place, enfin bref..."

Dans le regard de ma mère, on pouvait voir une certaine frustration montrant que je disais la vérité sur ses intentions, bien qu'à quelques détails prêts. Ce regard caché une forme d'inquiétude que je peinais à voir ou que je refusais de voir. Toutes fois Ember pourrait potentiellement mieux interpréter ce regard que moi

- "Je détiens le tableau que tu cherche, et je pourrais très bien demander à Ember de t'empêcher à récupérer des tableaux."

** Note hors rp : Si tu avais une idée précis de où se trouvait le tableau en question, on pourra considéré que la mère de Viel bluffait **

Je sentais une certaine agressivité m'envahir, elle voulait vraiment bloquer mes oeuvres ici? Je me retournais brusquement. Une aura légère flotté autour de moi. Elle était sombre, légèrement rougeâtre, j'avais un regard très agressif et je montrais une partie de mes crocs. Je pris une profonde inspiration afin de tenter de reprendre mon calme. Je n'allais pas m'abaisser à exploser de colère ici, et encore moins contre ma propre mère. De toutes manière, elle était bien plus expérimenté que moi au combat, et au coté d'Ember et d'éventuel garde qui voudrait se mêler au combat , c'était peine perdu. On pouvait ressentir un peu d’inquiétude du coté de ma mère, mais  elle ne semblait presque pas surprise.

"Vous voulez vraiment que cela dégénère mère? Vous voulez me privé de mes oeuvres car vous savez que ça me tiens à coeur , je comprends. Sauf qu'il ne s'agit pas de jouet que l'on retire à un enfant parce qu'il n'a pas était sage! Vous allez réellement ruiné mes investissements pour des gardes qui ont fait un exécés de zèle? Qu'est ce que l'on devait faire Lyria et moi hein? Nous laisser mourir?"

Ma mère répondit pour justifier sa réponse.

"Tu laisse bien trop ta passion et tes envies prendre le dessus et tu laisse de coté le reste bien trop souvent ! Toutes fois, tu as raison, ce n'est pas suffisant. Tu ne comprendras jamais la leçon avec juste ceci. Mais j'ai une idée... Ton père est un habile marchand et il sera probablement pas gêner de revendre tes oeuvres et de reverser l'argent pour payer les familles des défunts."

Elle voulait me rendre fou en disant cela? Revendre mes oeuvres ?!! Jamais ! Ce n'est pas de la vulgaire marchandise ! Bien sûr, je pouvais produire des oeuvres contre un payement , vendre des oeuvres pour qu'elles soient exposés , mais jamais je ne pourrais accepter une telle chose ! Je grommelais... Cette punition serait probablement perçu comme juste aux yeux Ember, elle avait peu de chance de refuser.

"C'est.. c'est inacceptable ! On croirait presque entendre père à ne voir que tout par sa valeur marchande ! J'étais ennemi de la résistance à cette époque là, il est stupide de me reprocher ce drame ! "

Je m'efforçais de rester calme, toute fois, il paraissait clair que je n'allais pas en rester là. J'espérais qu'Ember trouverait une solution plus convenable.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Mar 16 Oct - 13:43
L'ambiance commençait à devenir particulièrement électrique. La mère de Viel assurait que le tableau se trouvait en sa possession. C'est très possible : personne n'est allé vérifier ces tableaux depuis la prise du palais. La mère de Viel proposa de revendre les tableaux de son fils pour payer les familles des victimes. Mais celui-ci ne semblait pas du tout d'accord, alors qu'Ember trouvait cela raisonnable et juste.

Cependant, le peintre ne semblait pas prêt à l'accepter, et Ember voulait à tout prix éviter un nouveau bain de sang. il fallait faire comprendre à Viel qu'il ne fallait pas qu'il s'enferme dans sa passion. En l’occurrence, Viel semblait penser que son besoin d'étoffes pour pratiquer son hobby justifiait la mort des gardes.

Je dois admettre que je suis d'accord avec votre mère de vendre les tableaux que vous avez créé avec les étoffes pour dédommager les familles des victimes, car quelque part, c'est à cause de ça qu'ils sont morts. Je vois bien à quel point vous tenez à vos oeuvre et à l'art, mais il ne faut pas oublier les choses importantes. C'est bien d'avoir un hobby, mais il ne faut consacrer tout son temps et ses actions à ça. Sinon, on finit par faire des choses sans considérer les conséquences. Aucune passion, si innocente soit-elle, ne peux justifier de faire des victimes.

Le comportement de Viel rappelait à Ember celui d'un autre dragon. Viel n'allait sans doute pas aimer la comparaison qu'Ember s'apprête à faire, mais malheureusement, ces deux dragons sont similaires sur ce point.

Si vous empruntez cet voie là, alors vous ne valez pas mieux... que KATRYN. Vous allez peut-être trouvez cette comparaison insultante, mais pourtant, vous faites tout deux la même chose. Voyez-vous, toutes les victimes des armes de Katryn, toutes ces villes qu'elle a rasés avec ses habitants, elle l'a fait par passion elle aussi, non pas pour l'art, mais pour la science. Elle n'a aucune considération pour ses victimes, car pour elle, sa soif de savoir justifie leur mort. Et dès que vous tenter de l'arrêter ou de détruire ses recherches, elle se fâche et n'a plus qu'une idée en tête : vous détruire pour avoir osé interférer avec sa passion. C'est ce qu'a probablement fait Lyria et qui a mit Katryn en rogne contre elle. Vous voulez vraiment emprunter cette voie ? Vous voulez vraiment devenir comme Katryn, laisser votre passion vous consumer et dicter vos actes, même répréhensible ? Essayez de voir au-delà de l'art Viel. Il n'y a pas que ça dans la vie...

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Sam 20 Oct - 17:01
Visiblement, j'allais devoir payer les pots cassés , ma mère avait réussi à m'énerver avec ses accusations, certes il y avait une partie de vérité, mais tout n'était pas aussi simple que cela. Ember ne semblait d'ailleurs jamais été informé de toute cette histoire, fait que je trouvais fort étrange et saugrenu. Si elle avait été eu vent des faits, la princesse m'aurait déjà interpellé et m'aurait fait un interrogatoire à ce sujet. J'écoutais Ember et je répondis ensuite. Malgré ma colère, j'en venais à justifier quelques faits presque insignifiant. Le soucis du détail j'imaginais.

" En vérité ces étoffes là étaient destinés à la décoration intérieur de ce château, bien que peintre soit mon activité principal, je sais parfaitement faire d'autres activités pour peut que je sois bien accompagné par d'autres spécialiste. Depuis ceci est totalement faux, ma passion n'a jamais tué qui que ce soit. L'imprudence des gardes à été leurs pertes, ils ont imaginés pendant un instant qu'ils pouvaient arrêter Lyria et sa garde royal et on oubliait qu'ils n'étaient que de simple garde envoyé dans un village. Le seul moyen qu'ils avaient d'agir été d'envoyé un messager , qui arriverait trop tard surement, mais bon nous n'avons fait que nous défendre Lyria et moi. De plus, si des innocents sont morts, alors c'est absolument pas de notre faute. Je peux vous assurer que nous avons tuer que ceux qui chercher à s'opposer à nous. Des soldats, contre des soldats, donc aucun crime de guerre à proprement parler. Je ne vois pas pourquoi j'aurais à payer pour..."

Je pris le temps de réfléchir, au fond, ils voulaient vendre mes œuvres, même si il était regrettables de ne faire aucun bénéfice , l'argent n'avait jamais été ma principal source de motivation et au fond , si cette argent venait à servir de dédommagement cela ne me poserait pas de réel soucis. Je n'étais pas contre la solidarité envers les gens dans le besoin, au contraire. Enfin bien sûr , de mon coté je devais bien gagné ma vie car je ne me nourrissais pas de passion,mais je n'avais pas de quoi me plaindre.  En revanche là où ma mère faisait erreur, c'était de pensé que vendre mes oeuvres serait une forme de punition pour moi au contraire cela me permettrait de diffuser celle-ci dans tout le pays et je renforcerais forcement ma réputation. Peut-être que je ne tirais aucun profit de mes oeuvres, mais je m'en remettrais. Je semblais bien plus calme après m'être fait cette réflexion.

Je m'étais coupé en plein milieu de ma phrase, Ember en profitait pour me comparer à Katryn, dragonne que je connaissais que de nom. Une scientifique d'après ce que je savais, une ancienne membre de l'empire et une nouvelle ennemie de Lyria. Quoi qu'il en soit j'avais décidé d'accepté la décision d'Ember et de ma mère.

"Bon, bon très bien... J'imagine que peut bien laisser mes tableaux pour la bonne cause. Seulement, il est hors de question que je laisse l'oeuvre pour laquelle je suis venue ici. Elle appartient à Lyria, elle pourrait potentiellement ce sentir insulter si vous retenez l'oeuvre ici ou que vous la revendez. Pour le reste de mes oeuvres elles sont toutes à vous.

Ma mère semblait réfléchir , j'imaginais que ce changement d'avis bien trop rapide allait la faire douter.

" Pourquoi ce changement d'avis aussi soudain? "

- "J'imagine que j'essaye de voir au delà de l'art? Ou j’emprunte une voix différente de Katryn."

- "Viel... J'aimerais juste que tu comprenne que c'est grave ce qui c'est passé"

Je ne répondis rien à cela. Ce qui avait pour effet d’agacer d'avantage ma mère. Celle-ci se tourna vers Ember.

"Princesse Ember, je ne suis pas certaine que cette punition suffira pour remettre Viel dans le droit chemin. Je souhaiterais pouvoir le garder ici quelques temps sous surveillance , je prendrais toutes les responsabilités nécessaire si il le faut. "

-"Allons mère vous vous en faite trop pour moi j'imagine. Et puis cette notion de "droit chemin" , je vous en pris, il y a pas que le bien, et le mal dans la vie, il y a aussi la passion."

J'avais volontairement choisi de provoqué ma mère par ses quelques phrases, cela ne manqua pas. Celle-ci soupira d'énervement , mais ne préféra pas commenter , je savais que si elle avait voulu commenté, cela aurait été explosif.
Toutes fois la proposition qu'elle avait fait à Ember restait assez ennuyeuse , rester avec ma mère, malgré cette tension ne m'ennuyait pas vraiment. Au fond, je m'étais beaucoup inquiété pour elle pendant qu'elle était en prison. J'aurais préféré la revoir dans de meilleur circonstance, mais peu importe. J'ignorais de toute manière si Ember accepterait la proposition faite cette fois-ci, elle impliquait bien plus de risque.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Sam 20 Oct - 19:07
La situation se compliquait légèrement, et de toute évidence, Viel n'avait pas conscience de ses actes, pour li, c'était juste un détail, avec comme excuse "Ouais mais c'est eux qui ont commencé !". Certes, mais on n'est pas obligé de tuer dans un combat. On dirait vraiment Katryn, qui a les mêmes arguments. La seul différence, c'est que là où Viel et Lyria ont juste tué les gardes qui les attaquaient, Katryn aurait carrément rasé la ville (ce qu'elle appelle une Riposte Proportionnée).

Mais lorsque la mère de Viel proposa de le garder ici, Ember se raidit. Viel venait de confirmer son allégeance en avouant qu'elle serait furieuse s'il ne lui apportait pas. Si elle gardait Viel en otage, Lyria pourrait venir demander des comptes. Sans compter que les résistants tels que Fiery Blaze risquent de ne pas apprécier la situation.

Vous ne semblez pas comprendre que le Monde des Artisans était un territoire neutre. Ses habitants choisissaient ceux avec qui ils faisaient affaires. S'ils vous refusent l'accès, vous devez respecter leur choix et quitter les lieux. Comme vous dites que c'est les gardes qui vous ont attaqués, j'en déduit qu'ils vous ont demander de partir et que vous n'avez pas écoutés. Jamais ils ne s'en prendrait comme ça, sans réfléchir, aux membres d'un clans avec qui ils ont une relation de neutralité, que vous n'avez visiblement pas respectée. Donc, on peut éventuellement parler de crimes de guerre. Pour vous, ces gardes ne signifiaient rien, mais chaque vie est précieuse, même celle des soldats. On est pas obligé de tuer durant un combat, même pour se défendre, à partir du moment où l'adversaire n'est plus en état de vous résister, vous pouvez très bien l'épargner. Si vous voulez bien m'excuser...

Ember attira la mère de Viel à part et lui dit à voix basse.

Je pense... peut-être avoir une solution, mais je tiens à vous prévenir que dans ce cas, la Résistance ne pourra pas vraiment vous couvrir. Voyez-vous, votre fils a avoué implicitement faire partie du clan d'accueil de Lyria. Or, si elle a fondé ce clan, ce n'est sûrement pas pour laisser ses membres de côtés, surtout un vieux camarade. Si nous gardons Viel au palais, nous risquons un sévère incident avec Lyria. De plus, il est aussi question de la sécurité de votre fils. La plupart des résistants étaient déjà contre le fait que je sauve Luirio et Sweet, donc si on garde un ancien membre de l'Empire, ils risquent de ne pas le laisser tranquille. Et si des rumeurs se propagent, il y a plus de chances que Lyria nous tombe dessus. Donc, voilà ce que je vous propose.

Ember gardait toujours une carte du palais et de la région sur elle, qu'elle déplia et montra à la mère de Viel.

Il y a plusieurs fermes isolées que nous avons rebâtit. La plupart sont vides et attendent un propriétaire, à qui nous remettons un élevage de Wattons. Nous pouvons en donner une à votre famille, pour que vous puissiez garder votre fils sous surveillance. En échange, j'accepterais de garder le portrait de Lyria dans une chambre forte : si votre fils tient tant à ce tableau, il ne fuguera pas sans lui. Et si Lyria vient réclamer le tableau, comme il fait partie de notre butin de guerre, je me chargerais des négociations. Cependant, étant donné que nous n'avons aucun droit sur Viel, si jamais Lyria vous demande de le laisser partir... vous devrez vous débrouiller avec elle...

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 21 Oct - 17:27
J'écoutais Ember continuer à me faire des reproches. Cela dit Ember affirmait qu'il fallait quitté les lieux en cas de demande de la garde. Hors, nous avons eu aucun problème à l'entrée, tout les problèmes sont arrivés à la sortie et personne n'avait eu la décence de nous demander de quitter les lieux. Les gardes s'étaient organisés pour pouvoir attaquer ensemble. Comportement étrange en somme en y repensant... Pourquoi est-ce que des gardes provenant d'un village neutre aurait fait cela. Au début j'avais pensé que les résistants étaient derrière cette histoire, mais à en juger par les dire d'Ember, elle ne semblait au courant de rien. La princesse ne semblait également pas mentir étrangement.

"Attendez, ne seriez pas entrain de dire ces gardes là n'était pas les vôtres? Dans le cas c'est en effet étrange , car on a pas été refusé à l'entré , les gardes se sont plutôt organisé à nous piéger avant de sortir. Nous avons en aucun cas je dis, en aucun cas ouvert les hostilités envers quiconque sur ce village, je peux le jurer. Ceci dit, je ne comprends donc absolument plus les raisons de cette attaque si les résistants n'ont rien avoir avec tout ceci ! "

Je ne parlais pas aussi du fait qu'Ember nous reprocha de ne pas avoir laisser en vie les gardes après notre combat. Pour ma part, je n'avais fait qu'une seule victime, mais la violence de mon attaque ne laissait aucune chance de survit.

Ember était parti s'isoler avec ma mère. Cette très chère mère qui avait pour prénom Valia, me lança un regard un regard pour me dire ne pas bouger. Je ne comptais pas partir de toute manière, et je ferais jamais cela, au risque de voir la dragonne me poursuivre telle une furie Visiblement je n'étais pas sorti d'affaire malheureusement. Il était désormais impossible de savoir pour moi ce qui se disait entre elle. Je ne cherchais même pas à espionner la discutions.

-------------------------------------

Valia écoutait attentivement Ember, elle semblait soucieuse et comprit assez rapidement les soucis que cela poserait de retenir son fils ici.

"Je comprends le problème, mais je ne peux pas le laisser partir mon fils en sachant qu'il est potentiellement entrain de mal tourner. J'imagine bien que Lyria pourrait poser des problèmes, j'espère qu'elle sera capable de faire preuve un minimum de bon sens. Toute fois, elle me semble entièrement responsable de tout ceci. Même si quelque chose me perturbe, Viel semble affirmer et même jurer qu'il n'a pas chercher à ouvrir les hostilités avec ce village. Je ne le connais pas menteur sur des fait aussi important, bien qu'il soit capable de cacher des faits ou tourner la vérité à son avantage, mentir ouvertement est un fait rare de ça part. Toute fois il a pu changer plus que je ne le pensais. Toute fois ça ne justifie pas son manque d'empathie... "

La dragonne écouta ensuite la proposition d'Ember. Elle observa également la carte.

" Cela nous sera fort utile d'avoir une de ces fermes le temps nécessaire. Je ne pourrais pas le retenir indéfiniment Viel dans tout les cas. Cela ne pourra être que l'histoire de quelques semaines. Je n'ai plus d'autorité sur lui depuis déjà quelques années et si on venait à découvrir qu'il avait réellement commis des crimes grave, je ne serais plus à même de faire quoi que ce soit. J'apprécierais qu'une enquête soit ouverte pour éclaircir tout ça, si bien sûr cela est possible. Je compte bien emmener Viel sur les lieux , peut-être qu'il réfléchira autrement une fois au pied du mur."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Mar 23 Oct - 16:24
Valia avait finalement accepter la proposition d'Ember, mais si ce qu'a dit Viel est vrai : quelqu'un a dû soudoyer les gardes pour tendre un piège à Lyria. Quelqu'un qui avait les moyens. Ça ne pouvait pas être Saphira, elle n'aurait jamais fait ça à sa sœur. Katryn en aurait été capable, mais n'avait aucune raison valable. A l'époque, même si elle n'avait pas encore rejoint l'Empire (de manière officiel), elle commerçait beaucoup avec eux. Et sa haine pour Lyria est très récente. Il n'y avait que deux suspects possible : Cynder et/ou Malicia.

Cynder aurait très bien préparer cette embuscade pour tester sa fille adoptive, et peut-être Viel. Quant à Malicia, elle est capable de tout (sauf de faire le bien). Peut-être même que les deux ont planifier ce coup. Cette histoire était très louche. Ember fit part de ses réflexion à Valia et lui dit qu'elle aimerait beaucoup démarrer une enquête là-dessus, mais que, malheureusement, cela risque d'être très compliqué, voir même impossible.

En effet, le Monde des Artisans est désormais sous la domination officielle de la K-Corp. En d'autre termes, en dehors de la juridiction d'Ember. Le seul moyen d'enquêter, c'est de convaincre Katryn de signer une autorisation, mais cette folle est très dure en affaire, et ne se laissera pas convaincre si facilement. Surtout qu'elle dissimule elle-même beaucoup de choses, mais Ember promit de faire son possible pour découvrir le fin mot de cette histoire.

Ember et Vaila retournèrent vers Viel.

Monsieur Viel... j'ai bien peur de ne pas pouvoir accéder à votre requête. Etant donné que votre mère a des projets pour vous, car même si c'était un coup monté, vous n'êtes pas exempt de reproches, je pense que nous allons garder votre tableau un moment. Si Lyria veut vraiment récupérer se tableau, dites lui de venir me voir. Je suis prête à négocier avec elle. En attendant, je vous promet de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que toute la lumière soit fait sur cette affaire. Du moins, si Katryn nous laisse enquêter dans le Monde des Artisans. Une objection ?

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Sam 3 Nov - 13:31
Je pouvais voir Ember revenir avec ma mère. Visiblement, elles avaient discuter très vite. Ces deux là devaient probablement être convaincues que j’accepterais toutes les responsabilités sans broncher. Tant que ma mère, elle se berçait d'illusion à croire qu'elle pourrait me changer en se mettant contre moi. La guerre avait déjà accompli une partie de son oeuvre destructrice sur moi, brisant ainsi tout rêve de paix que j'aurais pu imaginer dans un monde réel. La paix n'était plus qu'une fiction surréaliste ou tout au plus qu'un vieux souvenir éphémère.
Bien sûr que j'avais perdu ma compassion d'autre fois, pourtant cela ne voulait pas dire que je me ravisais de la mort de ses gardes, ni même de qui que ce soit d'autre.

Ember m'expliqua qu'elle ne pouvait pas accepter à ma requête. C'était sans grande surprise bien sûr ! Ma mère faisait pression pour que je reste à ses cotés, quel plaie ! A se rythme je vais devoir clairement ouvrir les hostilités avec ma propre mère pour pouvoir récupérer ce qui m'appartient , et pour pouvoir me faire respecter ! De quelle droit se permettait t-il de me traiter comme un criminel ? De plus, je venais d'apprendre que Katyrn contrôlait désormais le village des artisans. Si jamais elle venait à accepter l'enquête, elle serait capable de trafiquer des preuves contre moi. Hors la seule chose prouvable que j'avais réellement fait , c'était que j'avais abattu l'un des gardes qui avait lui-même tentait de me tuer. Même si il était vrai on pouvait me reprocher ma négligence sur de nombreux points.

" Oh que oui , j'ai des objections , je n'ai rien à accepter sans véritable preuve contre moi. Si VOUS voulez perdre mon temps pour demander à l'autorisation à une folle pour pouvoir prouver que je sois bien coupable ou non, c'est votre problème. La seule chose que je pourrais avoir à me reprocher , c'est d'avoir abattu un garde à l'aide d'un projectile magique en plein crane. Il fallait bien que je me défends vous comprenez , et c'est difficile de ne pas tuer dans ce genre de situation. "

- "Abattu ? On a retrouvé l'un des gardes avait la tête complètement défigurer et tuer par toi !  "

Je respirais un grand coup et j'ajoutais.

"Ce qui ne fait que confirmé que j'ai bel et bien abattu ce garde en question ET pour me défendre , il avait une arme, moi pas, techniquement , j'avais plus de chance d'y rester que lui. Donc non désolé, légitime défense."

Il était vrai qu'invoquer la légitime défense tuant son agresseur d'un tir à la tête, mais c'était facile de juger après tout !

"Dans  tout les cas si vous n'avez aucune raison de me retenir ici, j'aimerais réellement récupérer l'oeuvre pour laquelle je suis venue. Faite ce que vous voulez des autres oeuvres. Si cela peut aider les familles alors soit, mais sachez que propager les oeuvres d'un artiste, même gratuitement, il y a bien pire comme punition pour lui. "

Ma mère grommela et dit dans un grondement autoritaire.

"Tu crois que l'on va te laisser partir comme ça?!"

J'écarquilla les yeux, autrefois je craignais son autorité, mais visiblement, je m'étais endurci. Je m'approchais doucement d'elle et je finissais par dire.

"Et bien en vérité, nous avons deux possibilité, une solution ou vous me laisser partir et où on reste en bon terme, ou bien... une solution bien plus laborieuse pour nous deux. Vous me retenez ici après m'avoir mis incontinent voir même blessé et vous ferrez quoi au juste? Me retenir en prison car vous finirez par comprendre que j'assume bel et bien tout ce que j'ai pu faire? "

Je me tournais vers Ember et je lui demandais.

"Princesse Ember, je serais bien plus utile à n'importe qui libre que de rester au coté de cette dragonne qui est ma mère. J'ai beau l'aimé de tout mon coeur, elle a décidait d'être toxique au possible. Maintenant vous avez voulu comparer mon ardeur pour ma passion à celle de  Katryn, hors c'est totalement différent. La destruction et la mort ne me profite aucunement. Ma passion, mon imagination et ma liberté sont mes outils, quitte à devoir payer pour ce que l 'on me reproche, autant payer de mon temps libre, je peux accepté de mettre à disposition mes services , en tant qu'artiste bien sûr. J'ai beau me considéré comme le peintre personnel de Lyria , et elle a beau ne pas vous aimer, je n'ai jamais refusé aucune demande à l'heure actuel, même des demande assez osé soit disant passant... heum... "

Je restais très calme, malgré que je me forçais à être poli, une légère tension était visible dans ma gestuelle.  Tout ceci m'énerver, le fait de faire retenir mes oeuvres par des résistants, et surtout Ember en personne, c'était vraiment rageant. Après un temps de réflexion , je repris.

"Enfin bref, tout ça pour dire que je refuse de suivre ma mère et je veux me tableau, mais que je peux accepté de votre part une certaine forme de travail forcé. Mais ne croyait pas que je cherche à marchander, cette oeuvre ne vous appartient pas quoi qu'il en soit et je pense avoir été clair sur ce point. Et honnêtement, je n'apprécierais pas de devoir déranger Lyria pour ceci surtout pour parler avec vous ! Elle pourrait se montrer violente, non pas pour l'oeuvre, mais à cause du ressentiment qu'elle a pour vous. Donc si vous tenez réellement qu'elle seule récupère l'oeuvre , vous prenez vous même les risques. Enfin après peut-être qu'elle acceptera de ne rien faire, elle a bien plus important à faire après tout."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 72
Gemmes d'Esprit : 120
Date d'inscription : 18/03/2018
Age : 22
Localisation : Île-de-France

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille1m85
CouleurRose
ÂgeAdulte
Situation socialPrincesse

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/200  (0/200)
Dim 11 Nov - 8:35
Ember n'a jamais dit qu'elle obligerait Viel a rester avec sa mère. Elle préfère éviter de ce genre de chose. Cependant, il n'a actuellement aucun droit sur ses tableaux. En effet, en les ayant laissés ici en quittant le palais, cela voulait donc dire qu'ils étaient la propriété de l'Empire, et que maintenant que le palais a été conquis, ils appartiennent à la résistance comme butin de guerre.

Ecoutez, je n'ai jamais dit que je vous forcerai à rester ici. Je n'ai aucune raison ni aucun droit de vous emprisonner, car vous ne faites pas partie de ma juridiction. Vous êtes libre de rentrer chez vous le souhaitez. Seulement, je dis juste que dans ce cas là, nous allons garder ce tableau encore un moment, étant donné qu'il s'agit là d'une prise de guerre, vu qu'il se trouvait dans le palais de l'Empire au moment de la prise de celui-ci. Cependant, si vous décidez de nous apporter votre aide pour accueillir les familles qui ont fuit le Pays des Dragons, je pourrais changer d'avis. Mais vous n'êtes pas obligé d'accepter.

Evidemment, Ember s'attendait à ce que Viel évoque la possibilité qu'il en parle à Lyria. Essayait-il d'intimider Ember pour la faire céder ? Cependant, Ember savait qu'elle ne devait pas céder, même si Viel menaçait d'en parler à Lyria. Ce dragon a beau être un de ses proches, Ember voyait mal la fille de Cynder venir lui demander des comptes juste pour un tableau. Viel a beau accorder beaucoup d'importance à ses œuvres, ce n'était sans doute pas le cas des autres dragons. De plus, Ember savait que Lyria voulait se débarrasser de la réputation qui la poursuivait et vivre avec sa communauté dans son coin.  Malgré toute la haine que Lyria éprouve envers Ember, elle ne ferait jamais une chose aussi stupide pour un enjeu aussi futile.

Je vous remercie de vous préoccuper de ma sécurité en cas d'entrevu avec Lyria. Mais malgré toute l'importance que vous accordez a vos œuvres, et je comprend que cela vous tienne tant à cœur, je ne pense pas que ce soit le cas pour les autres. Ne le prenez pas mal, mais déclencher une guerre avec la Résistance et massacrer des innocents et des dragons qui ne sont pas ses ennemis juste pour un tableau, prouverait au monde que Lyria est exactement comme sa mère, et donnerait raison à Katryn, qui pourrait se servir de ça comme prétexte pour lancer une croisade contre Lyria avec le soutien de tous les peuples, dont la Résistance, ce qui mettrait votre communauté en danger. Et je vais être honnête avec vous, je ne pense pas que ce soit un enjeu suffisant pour que Lyria fasse courir un tel risque à sa communauté. Je suis navré. Maintenant, c'est à vous décider. Sachez juste que je tiens toujours mes promesses, et que je vous rendrait votre tableau si vous faites le nécessaire, à savoir aider ceux qui sont dans le besoin.

_________________
Pour certains, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude définitive.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Retour au cieux Concordant (Privé : Ember)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Zone Role Play :: Le Continent Déchiré :: Les Terres des Résistants :: Cieux Concordant-
Sauter vers: