•Forum RPG Spyro basé sur les deux générations de Spyro
 
FAQCalendrierRechercherAccueilS'enregistrerConnexionMembresGroupes

 :: Caverne Céleste (Gestion des personnages) :: La Bibliothèque du Chroniqueur :: Page Complété Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit entretien privé. (Privée Lyria, Viel)

avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 10 Sep - 10:37
Je m'agitais nerveusement dans ma chambre durant toute la nuit. Après une journée mouvementé hier en compagnie de Lyria dans le  monde des artisans, j'avais pris le temps de réfléchir aux événements d'hier. Je ressentais une certaine colère pour les événements qui c'était passé là-bas. Cette attaque du village et ma petite embrouille avec la princesse était aussi un sujet délicat, je craignais que les choses se déroulerais mal si je ne modérais pas mes propos. Le problème, c'était que je faisais que parler en toute franchise, sans compter que Lyria croyait vraiment que j'étais... je ne sais pas, elle me prenait de haut avec son "mon petit dragon en sucre"... J'avais conscience d'avoir provoqué un peu trop la princesse avec mon insolence. C'était dans ma nature malheureusement, je devais changer certes, mais il était impossible de me voir me taire en cas de désaccord. Je craignais que tôt ou tard les choses se dérouleraient mal entre moi et Lyria, il fallait probablement mieux lui reparler de cela également. Ce que je pouvais craindre c'était que la princesse décidait de m'en faire baver pour tout ce qui c'était passé. J'avais refusé dans un premier temps de l'écouter en ne me mettant pas à l'abri, elle ne m'avait encore fait aucun reproche pour cela, mais c'était un pas exclu. Je m'étais ensuite mis en danger en m'éloignant des combats ainsi, le pouvoir que j'ai utilisé l'inquiéter, j'étais de nature beaucoup trop... insouciante et en plus j'étais insolent. Aie, aie, aie, je voyais déjà le cataclysme arriver si je continuais à jouer la forte tête avec elle. Je ne souhaitais pas entrer en conflit avec elle, ce n'était pas que j'avais peur de mourir, mourir ne me faisait pas peur, mais je préférais malgré tout éviter cela bien sûr.

Je me levais en plein milieu de matinée, je n'étais pas très matinal de toute manière et le fameux rendez-vous avec Lyria était prévu à midi, j'avais déjà noté cette horaire un peu étrange, mais j'en avais conclu que ce n'était qu'au final une horaire comme une autre. Je prenais le temps de préparer quelques affaires, j'avais pris un livre de magie, quelques cristaux de magie et de furie. Je voyais un intérêt à apporter un peu de matériel dans la mesure où Lyria voulait comprendre un peu mieux mes pouvoirs. Je me souvenais également d'avoir proposer à la princesse de s'entraîner ensemble, j'en avais bien besoin à vrai dire. J'espérais également renforcer un peu notre "relation" qui n'était qu'à la base une relation de travail. Seulement j'appréciais vraiment la dragonne malgré et je ne comptais pas laisser un petit différent nuire à cela.

Que j'estimais être près, j'attendis 11h45 pour quitter ma chambre afin d'aller partir retrouver Lyria directement à son trône. Je ne pouvais me permettre d'être en retard, la dernière fois que j'avais eu un retard, la princesse était devenue folle de rage. Je ne pouvais me permettre d'énerver d'avantage Lyria pour une question d'horraire. En revanche, j'ignorais si celle-ci m'attendait à son trône où à la salle d'entraînement directement. Instinctivement , je me dirigeais vers la salle trône, il y avait aucune raison que la princesse m'attendait ailleurs. J'arrivais devant la porte à 11h55 , deux soldats gardaient l'accès. Je demandais poliment d'entrer.

"Je souhaiterais entrez, j'ai un rendez-vous avec la princesse à midi. Merci"

Les gardes me laissèrent entrer sans faire d'histoire, j'avançais tranquillement. Je m'inclinais légèrement devant la princesse en guise de salutation.

"Bonjour Maîtresse Lyria. J'espère que vous allez bien. Je... j'avoue être un peu nerveux, mais on va faire en sorte que tout ce passe bien. Vous vouliez des informations sur mes pouvoirs ? Sur un sort en particulier si je me souviens bien."

Je remuais de droite à gauche ma queue. Je regardais fixement Lyria, un regard non pas agressive ou provocateur, mais un regard déterminé. Je me doutais que la princesse aurait probablement envie de me faire douter, en soit, elle ne me voulait aucun mal bien sûr. Elle voulait probablement m'ouvrir les yeux sur mes erreurs, sur mon comportement un peu trop serin. Qu'il en soit ainsi, je n'avais pas peur de débattre avec elle.
Je laissais désormais Lyria me répondre, et m'expliquer ce qu'elle avait prévu, ou ce qu'elle comptait faire exactement.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Dim 10 Sep - 17:35
L'imposante dragonne noire était paisiblement allongée sur les coussins du trône. Elle remuait doucement la queue, bien qu'elle fixait l'horizon par la fenêtre, l'air incertaine. Cette entrevue allait-elle seulement bien se dérouler... ? Rien n'était moins sûr. Elle observa quelques éclairs violets foudroyer certains des cristaux bleu saphir, qui entourait la forteresse, telle une gigantesque forêt épineuse. Les portes de la salle grincèrent, et Lyria se redressa en position assise. Ses yeux pétillèrent à la vue de Viel, mais elle ne souffla mot. Pas tout de suite, du moins. Quand il s'approcha, Lyria nota qu'il avait des cernes sous les yeux. Est-ce qu'il aurait veillé une partie de la nuit... ? En tout cas, son attitude était très différente de celle d'hier. Même on voyait dans ses yeux de la... détermination, apparemment... Lyria s'efforça de garder un ton calme, bien qu'elle lui rendit son regard avec une certaine froideur.


"Bonjour Maîtresse Lyria. J'espère que vous allez bien. Je... j'avoue être un peu nerveux, mais on va faire en sorte que tout ce passe bien. Vous vouliez des informations sur mes pouvoirs ? Sur un sort en particulier si je me souviens bien."
- C'est presque... exact. Le sort en question est celui que tu as employé pour tuer le garde. Je voudrais le voir, et avoir de plus amples informations sur tes pouvoirs. Mais nous en reparlerons plus en détails en temps et en heure. Car j'ai des points plus urgents à aborder, et j'aimerais que tout cela soit bien clair. Premièrement, tu m'as dit que ta magie est instable. J'ai donc pensé que ce n'était pas un vrai problème. Qu'il n'y avait pas de raison de s'en faire. Et je n'ai pu que constater le contraire. Sais-tu à quel point ta magie peut être dangereuse, Viel ? Pour autrui, et pour toi-même ? ... Tu perds son contrôle, Viel, ne serait-ce qu'une minute... et ça peut aisément se retourner contre toi, avec des conséquences désastreuses. Te blesser. Voire te tuer. Et ceux qui t'entourent inclus. Ce qui s'est passé avec le soldat... aurait pu arriver à toi. Et ce n'est qu'un avant-goût de ce qui t'attend si tu ne contrôle pas ta magie.


"On" va faire en sorte que tout se passe bien ? Lyria n'était pas vraiment du même avis. Car cela dépend beaucoup de Viel, et des mots qu'il emploiera. S'il sait répondre de ses actes, peut-être Lyria se montrera plus sympathique. Mais pour l'instant... elle claqua des griffes. Un étrange bracelet, dotés de runes, surgit de nul part, et s'attacha solidement à l'une des pattes de Viel. Les runes se mirent à briller, comme par enchantement. Elle croisa les pattes, fixant Viel avec intensité.


- Ne me juge pas mal, mais... je ne peux pas prendre de risques. Ta sécurité m'importe beaucoup, et celle des autres également. C'est pourquoi l'utilisation de ta magie sera désormais restreinte, Viel. Jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, elle fonctionnera normalement en cas d'urgence, de danger, ou si je donne mon accord. Et seulement dans les cas présents. Tu suivras également mon enseignement pour contrôler ta magie. Il sera mit en place aujourd'hui même, tout à l'heure. Et je ne veux pas entendre d'objections. C'est un ordre.




Elle le fixa un long moment sans ciller, puis poussa un profond soupir.


- Ecoute. Ca ne me plaît pas d'être aussi dure envers toi, mais essaie de me comprendre, avant de porter un jugement trop sévère à mon égard. Je n'aie pas le choix. Mon peuple attend beaucoup de moi, car je suis princesse. En d'autres mots, la future impératrice. Imposer mon autorité, c'est mon devoir, car je me dois de protéger mon peuple. Mais je me dois également de faire respecter les lois, et maintenir l'ordre. C'est là où ta magie me pose problème. Tu ne la contrôles pas, et tu mets en danger ceux qui vivent avec toi. Que se passera-t-il si tu blesses quelqu'un par mégarde ? Ils t'en voudront, et s'en prendront à toi, Viel. Et qui devra répondre de tes actes ? Moi. Parce que c'est toujours à moi qu'on demande de résoudre ce type de problèmes. Et parce que c'est à moi de gérer tous ces procès. En tant que représentante de l'autorité. Vois-tu, à présent, dans quelle situation tu me mets ?!?


Lyria s'interrompit, la respiration saccadée. Elle prit un instant pour se poser, et reprit, non sans sévérité.


- J'en oublie le deuxième point : ce qui s'est passé hier. Auparavant, tu m'as affirmé ne pas aimer combattre. Lorsque je t'ai demandé de te mettre à l'abri, tu as refusé. Parce que tu pensais en être capable. Soit. C'est un choix que je respecte. Jusque là, je ne dis rien. Ce qui nous amène au moment qui me dérange le plus... pourquoi diable t'es-tu éloigné des gardes ?! Que tu saches te défendre, je veux bien l'admettre. En revanche, tu sembles oublier qu'ils sont là également pour TE protéger. Et en restant à leurs côtés, non seulement tu n'aurais pas mis en danger ta vie inutilement... mais en plus, tu n'aurais pas dû avoir recours à tes pouvoirs. Ce qui nous ramène à la situation actuelle. DONC... je suppose que tu as une bonne raison d'avoir prit ainsi de tels risques ?


Elle lui laissa le temps de répondre, puis se leva, disant d'une voix plus douce.


- Bon. Puisque que nous avons passé en revue tous les points, revenons sur l'objet de ta visite. Je vais t'apprendre à contrôler le sort, dont nous parlions tout à l'heure. Mais, pour cela, il faut que tu en sois en mesure de contrôler ta magie en elle-même. C'est pourquoi j'estime que cet entraînement est nécessaire. Toutefois... comme c'est un enseignement comme un autre... si tu souhaites également travailler tes autres aptitudes, je n'y verrais pas d'objections. En revanche, il faudra que tu m'en parles plus en détail avant. Histoire de voir comment nous allons procéder. Entendu ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Lun 11 Sep - 12:30
En entrant dans la salle, je pouvais voir Lyria allongé sur les coussins. En me voyant arriver celle-ci se redressa pour se mettre en position assise. Elle semblait rester silencieuse dans un premier temps, je la sentais me dévisager. Soit, rien de bien inquiétant, elle semblait toujours aussi froide que d'habitude et ne pris même pas le temps de me saluer. Cela s'annonçait "bien", si on peut dire... J'écoutais les propos de la princesse. Elle était vraiment convaincu que ma magie était un problème... tsss... Je ne pouvais définitivement pas comprendre son point de vue. Elle craignait que je blesse quelqu'un ou que je me blesse. Cela ne pouvait pas arriver à moins que je le décidais. Et je rêvais où elle croyait vraiment que ce que j'avais fait au soldat n'était qu'un accident? N'importe quoi. Bon, d'un autre coté, elle n'avait pas vu que qui c'était passé, je ne pouvais pas la critiquer pour cela.

"Vous faite erreur sur de nombreux point. Je n'est jamais blesser qui que ce soit involontairement avec ma magie. Est-ce que je sais que ma magie est dangereuse ? Oui, mais uniquement si je le désire , mes émotions sont liés à cette magie. Et je vous en pris, pour ce qui c'était passé avec le soldat, aucun risque que je me blesse tout seul, ou dans ce que ça se serait appelé un suicide. Je lui est ravagé le visage avec mon souffle et j'ai envoyé un projectile magique dans sa tête. La seul chose que j'ai pas forcement contrôlé, c'est la quantité de magie que j'avais à ma disposition pour lancer un tel sort."

Lyria claqua une de ses griffes, je la fixais du regard et je me reculais légèrement. Un étrange bracelet se ressera sur mon poignet. Je tentais de le retirer, bien évidement cela ne marchait pas. Je sentais la colère monter, ma respiration s'accéléra sous la pression.

"Qu'est ce que c'est, vous demande de retirez ça immédiatement... si vous plais."

- Ne me juge pas mal, mais... je ne peux pas prendre de risques. Ta sécurité m'importe beaucoup, et celle des autres également. C'est pourquoi l'utilisation de ta magie sera désormais restreinte, Viel. Jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, elle fonctionnera normalement en cas d'urgence, de danger, ou si je donne mon accord. Et seulement dans les cas présents. Tu suivras également mon enseignement pour contrôler ta magie. Il sera mit en place aujourd'hui même, tout à l'heure. Et je ne veux pas entendre d'objections. C'est un ordre.


Aucune insulte ne pouvait qualifié ma pensée envers Lyria en ce moment même. Comment osait t-elle de me restrindre de la sorte. Elle me prenait pour un chien que l'on pouvait muselet de la sorte pour éviter qu'il morde? Vraiment... Elle allait trop loin à mon goût, j'étais un artiste,  pas un animal ou une arme que l'on pouvait activé ou déactivé. Elle ne me laissait visiblement aucun choix, je ne pouvais pas protester, tout ceci était un ordre. Celle-ci me demandait  de suivre également un enseignement pour contrôler ma magie, ce qui était en soit de bien meilleur foi que ce bracelet.
Je croyais qu'un bref instant cette colère allait complètement me rendre dingue, j'avais une certes fureur naturel au fond de moi, même si je savais généralement me tenir, mais quelque chose d'aussi intense était rare. Je tentais malgré tout de me contenir pour ne pas cracher ma colère au visage de Lyria. Je détestais me sentir traiter de la sorte, non seulement elle ne me faisait pas confiance, chose que je détestais, mais en plus je me sentais traité comme une vulgaire bête sauvage. Suite à cela je répondis à Lyria

"Non, non mais très bien, je pense que c'est l'idée du siècle que vous avez là. Je crois que bientôt ... il me faudra une muselière pour que ça soit parfait. Désolé... je... j'ai besoin d'un instant. Tout va bien se passer non? Je vais suivre votre enseignement , mais si vous n'avez aucune confiance en moi je ne vois pas à quoi sa servira. Tôt ou tard que vous le vouliez ou non il y aura pas le choix, soit vous me ferez confiance soit non. Vous ne pourrez pas me tenir muselé de la sorte ainsi éternellement sans que je me rebelle, et si ça venait à arriver vous m'abattrais surement, mais tant pi, je me refuse de vivre à genou. Pour l'instant je vous laisse continuer..."

Suite à cela je laissais la princesse continuer, malgré que ma fureur envers elle était grande, je devais continuer à la respecter, et avec le recule, mon point de vue pourrait évoluer , ma réaction était à chaud, entre incompréhension et la colère.
La princesse parlait ensuite de ne pas être trop dur envers elle, elle me faisait comprendre ça à chaque fois qu'un truc vraiment gênant pour moi arriver. Pour commencer, je ne pouvais pas quitter ce lieu car j'étais un témoin clé du meurtre de mon ancien maître , ensuite pour le fait que mes parents étaient en prison, et maintenant pour ça. Oui peut-être que tout ceci n'était pas réellement de sa faute, mais cette manie de faire passer quelque chose de vraiment gênant et grave pour moi de cette manière m'agacer. Elle avait toujours ce rôle du "mais tu comprends c'est dur, mais j'ai pas le choix" pff... N'importe qui pourrais faire ça. En plus elle n'hésitait pas à remettre se problème sur mon dos?

- Vois-tu, à présent, dans quelle situation tu me mets ?!?

"Attendez, en plus c'est de ma faute? Vous me punissez de chose que j'ai pas commis , j'ai blessé personne et ça depuis toujours. La seule personne que j'ai blessé dans ma vie était ce garde qui était ennemi, vous vous protégez vous, je ne juge pas cela bien entendu. Mais en aucun cas ça me protège moi car si ma magie devait me blesser, elle l'aurait déjà fait ! Je ne contrôle peut-être pas ma magie, cela ne veut pas dire qu'elle est dangereuse en cas de perte de contrôle ! Je... je ne comprends pas votre point de vue... bien sûr, je ne peux pas me mettre à votre place, je ne prétends pas pouvoir le faire, je ne me permettrais pas de vous juger et je vous dois beaucoup de chose pour m'avoir aider de ce démon... Mais, je ne m'attendais pas à ça..."

Je devais reprendre mon calme. Lyria serait surement énervé du faite que je discutais malgré tout de ses ordres malgré que celle-ci refuser toute objection. Elle ne comprenait pas que c'était humiliant pour moi d'être restreint de la sorte, non elle se fichait surement pas mal de ce que je pouvais ressentir au fond... Qu'elle ne s'étonnait pas dans ce cas que tôt ou tard je lui tournerais le dos. Tout ceci me faisait assez mal, j'appréciais réellement la princesse, seulement je ne pouvais pas tout accepter sans broncher.

- Bon. Puisque que nous avons passé en revue tous les points, revenons sur l'objet de ta visite. Je vais t'apprendre à contrôler le sort, dont nous parlions tout à l'heure. Mais, pour cela, il faut que tu en sois en mesure de contrôler ta magie en elle-même. C'est pourquoi j'estime que cet entraînement est nécessaire. Toutefois... comme c'est un enseignement comme un autre... si tu souhaites également travailler tes autres aptitudes, je n'y verrais pas d'objections. En revanche, il faudra que tu m'en parles plus en détail avant. Histoire de voir comment nous allons procéder. Entendu ?

Elle voulait passer à l'entraînement ... je ne me sentais pas vraiment en confiance, si elle serait capable de faire en sorte de m'interdire certaine aptitude ou sort si elle jugeait cela nécessaire. Le fait que je devais parler en détail de mes sors avant en était une preuve. Malgré tout je voulais cette entraînement... Quand elle termina sa phrase et me demanda si j'avais entendu je détournais légèrement le regard un bref instant avant de dire.

"Je désire vraiment cette entraînement avec vous ... Entendu dans ce cas..."

Au fond je commençais à penser qu'il fallait arrêter de m'ouvrir ainsi, exposer ses émotions et sentiments revenait à exposer ses faiblesses.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Lun 11 Sep - 18:48
Ainsi, Lyria exposa son point de vue sur la magie de Viel. Comment ne pas considérer cette magie comme dangereuse, à cause de son instabilité ? Le pire, c'est qu'elle réagit effectivement à ses émotions. Les émotions ne sont-elles pas instable, de nature ? En comparaison, la magie est plus simple à gérer. Elle roula des yeux suite aux affirmations de Viel. Et encore une fois, il se montra trop confiant...


"Vous faite erreur sur de nombreux point. Je n'est jamais blesser qui que ce soit involontairement avec ma magie. Est-ce que je sais que ma magie est dangereuse ? Oui, mais uniquement si je le désire , mes émotions sont liés à cette magie. Et je vous en pris, pour ce qui c'était passé avec le soldat, aucun risque que je me blesse tout seul, ou dans ce que ça se serait appelé un suicide. Je lui est ravagé le visage avec mon souffle et j'ai envoyé un projectile magique dans sa tête. La seul chose que j'ai pas forcement contrôlé, c'est la quantité de magie que j'avais à ma disposition pour lancer un tel sort."
- Tu ne fais que me donner raison de me soucier de cette magie. Elle est dangereuse uniquement si tu le désires ? Soit. Le jour où tu perdras le contrôle de tes émotions - et ta magie au passage -, on en reparlera. Prenons par exemple... ce qui s'est passé à la Forêt de Phobos. Tu as eu tellement peur de ma petite illusion... que ta magie a réagi tout de suite à tes émotions. Je l'ai clairement vu. Cette fumée noire, sortant de ton corps... c'était volontaire, peut-être ? Je ne pense pas. Et quand elle se répandait autour de toi... je serais restée à côté de toi qu'elle m'aurait blessée involontairement - comme tu dis si bien -, sans l'ombre d'un doute. En plus de ça, j'ai clairement sentie que tu étais prêt à faire n'importe quoi pour que ma petite illusion s'arrête.


Elle le fixait avec sévérité.


- ... Quoi qu'il en soit, je crois comprendre... qu'il s'est passé quelque chose de similaire avec le soldat, hum ? Tu as voulu te défendre contre lui. Soit. Mais quand est-il du gros trou dans sa tête, que j'ai vu ? C'était aussi volontaire que ton impulsion magique, peut-être ? Je n'en ai pas l'impression. Après tout, que suis-je supposée voir d'autre dans le "j'ai pas forcement contrôlé" ? ... Alors ? Tu oses toujours prétendre le contraire ? Tu affirmes n'avoir blessé personne involontairement... mais quant au fait que ça n'arrivera jamais, ça reste à voir, très cher.




Par la suite, Lyria imposa le port du bracelet à Viel, ainsi qu'un "enseignement" obligatoire. Malgré la profonde tristesse qui l'habitait, elle se montra très dure avec lui, et ce, sans prendre en compte son opinion. C'était un mal nécessaire, et visiblement, il ne pouvait pas comprendre. C'est l'Empire tout entier qu'elle aurait sur le dos en laissant faire une telle chose, et elle ne pouvait pas se le permettre. S'il savait à quel point ça lui pesait... devoir réprimer ses sentiments en permanence... être obligée d'imposer des décisions aussi injustes... devoir conserver une certaine image, afin de ne pas devenir la risée de tous, et que sa vie devienne un enfer. Viel peut s'estimer heureux, d'un côté. Parce qu'il reste plus libre que Lyria ne l'est. En revanche, elle se mit à gronder d'un air menaçant en entendant la suite.


"Non, non mais très bien, je pense que c'est l'idée du siècle que vous avez là. Je crois que bientôt ... il me faudra une muselière. Désolé... je... j'ai besoin d'un instant. Tout va bien se passer non? Je vais suivre votre enseignement , mais si vous n'avez aucune confiance en moi je ne vois pas à quoi sa servira. Tôt ou tard que vous le vouliez ou non il y aura pas le choix, soit vous me ferez confiance soit non. Vous ne pourrez pas me tenir muselé de la sorte ainsi éternellement sans que je me rebelle, et si ça venait à arriver vous m'abattrais surement, mais tant pi, je me refuse de vivre à genou. Pour l'instant je vous laisse continuer..."
- Ah, mais je crois surtout que tu devrais arrêter de te plaindre, Viel. Tu me rends les choses plus difficiles qu'elles ne le sont déjà. Muselé, tu dis ? Il me semble que tu sois encore libre de tes paroles, et de tes mouvements. Tu n'as pas idée de la chance que tu as. Au lieu de me faire des reproches, estime-toi heureux. Pendant que tu es libre, moi, je ne le suis pas. Crois-tu que ça me plaît, de te faire ça ? Ne vois-tu donc pas que j'essaies de me montrer le moins injuste possible ? ... Si tu ne me crois pas, je peux d'ores et déjà t'affirmer que je peux très bien t'infliger bien pire, en matière de châtiment. J'aurais très bien pû t'enfermer dans la salle d'entraînement, et t'y laisser, jusqu'à ce que tu saches maîtriser ta magie. Et au passage, te fouetter pour ton insolence....... alors, dis-moi pourquoi... je ne l'ai pas fait ?




Elle attendit, puis se leva, faisant les cent pas devant Viel. La dragonne noire était très contrariée, et ses yeux très perçants.


- Pour ce qui est de te faire confiance... eh bien, il va falloir me le prouver. Car tes paroles ne jouent pas en ta faveur, mon petit. Te rebeller contre moi ? Vraiment ? Alors que j'essaie de t'épargner une injustice beaucoup plus grande ? Tu crois que je n'ai pas cherchée une autre solution ? Et comment pourrais-je jamais croire en toi... si je sais déjà que tu risques de me poignarder dans le dos à n'importe quel moment ? Je suis très loin de prendre ce genre de propos à la légère, et je pourrais changer rapidement d'avis en ce qui te concerne, si tu vois où je veux en venir..... alors, surveille ton langage. De toute manière, si tu ne crois non plus en moi, je ne vois pas pourquoi ce serait réciproque. Au passage, le fait que tu sois "muselé" durera le temps que ça durera. Donc, plus vite tu sauras contrôler ta magie, plus vite tu seras libéré.


Au bout d'un moment, Lyria s'arrêta ses allées et venues devant Viel, et s'en revint à son trône, se laissant tomber sur les coussins, comme si quelque chose lui pesait énormément. Elle tenta de lui expliquer "pourquoi" elle était contrainte de lui infliger ça, mais... plus facile à dire qu'à faire. Elle remua la queue, de plus en plus irritée.


- Rien de tout ceci ne serait arrivé si tu savais contrôler ta magie, Viel ! Tu aurais même dû y avoir pensé toi-même il y a longtemps déjà ! Et en quoi est-ce une punition que de vouloir te protéger ?! Certes, je le fais à ma façon, mais n'est-ce pas l'intention qui compte, plus que tout le reste ?! Et comment oses-tu porter une telle affirmation à mon propos ?! Je me protège, moi ?! De toi ?! Tu plaisantes, j'espère ?! Je ne crains personne, et tu es bien la dernière personne que je devrais craindre ! En tout cas, puisque tu sembles apparemment penser que le bracelet ne te protège pas assez... je peux très bien revenir sur ma décision, et te retirer complètement ta magie ! Ni toi, ni moi ne le souhaitons, n'est-ce pas ?! Alors, ne m'oblige pas à le faire, car je ne te le dirais pas deux fois ! ... S'il te plaît. Je ne veux pas te faire de mal. Du moins, plus que ça ne doit déjà l'être.


Lyria posa sa tête sur un oreiller. Bien qu'elle s'efforçait d'être impassible, on sentait en elle une certaine mélancolie. Quelques temps plus tard, elle proposa à Viel de passer à l'entraînement, mais se contenta d'un hochement de tête quand il lui répondit. D'un pas impérieux, elle se dirigea vers la salle d'entraînement. Son attitude changea complètement, et elle afficha un air aimable. Même si elle avait des doutes quand au fait que ça puisse égayer l'atmosphère. En claquant des griffes, quelques mannequins apparurent dans un éclair blanc.


- Bon. Que dirais-tu de commencer par le sort du "projectile magique" ? Cela me semble être le plus important. Ensuite, on passera à un sort de ton choix. Pour le moment, concentre-toi sur tes émotions. Pense à quelque chose de positif. N'importe quoi. Ca peut aussi bien être l'Art que quelque chose te rendant très heureux.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Lun 11 Sep - 22:59
Apparemment, je n'étais pas en mesure de convaincre Lyria, je manquais probablement d'argument. D'un autre coté, elle n'agissait qu'en grande partie en prévention car je n'avais au final mis en danger personne. Elle me rappela de l’événement de la forêt de Phobos. Je devais bien admettre que je me souvenais très mal du passage où de la fumée se libérer de moi, mais j'avais quelques souvenir et cette événement restait à mes yeux anodin, en revanche pour la princesse ça l'était moins. Je ne pouvais pas non plus contre argumenté le fait que si je perdais le contrôle de mes émotions, je perdais le contrôle de ma magie. Les émotions étaient maître, pas la magie, ni même moi. Je pouvais voir le regard sévère de Lyria. J'avais du caractère, mais elle beaucoup plus, bien que dans une telle situation opposition c'était dérangeant, j'appréciais les personnes de caractère en général. Ils étaient beaucoup plus intéressant que les autres à mon goût.

- ... Quoi qu'il en soit, je crois comprendre... qu'il s'est passé quelque chose de similaire avec le soldat, hum ? Tu as voulu te défendre contre lui. Soit. Mais quand est-il du gros trou dans sa tête, que j'ai vu ? C'était aussi volontaire que ton impulsion magique, peut-être ? Je n'en ai pas l'impression. Après tout, que suis-je supposée voir d'autre dans le "j'ai pas forcement contrôlé" ? ... Alors ? Tu oses toujours prétendre le contraire ? Tu affirmes n'avoir blessé personne involontairement... mais quant au fait que ça n'arrivera jamais, ça reste à voir, très cher.

"Alors, qu'est ce qui c'était passé à la forêt de Phobos ? C'est très simple. Nous avions affaire là à un sort qui été incomplet, à l'origine je ne libère pas un nuage de fumée, mais je deviens se nuage de fumée. C'est un sort qui a une formidable utilité défensive et de survie, bien qu'il me faut du temps pour pouvoir le réutiliser. J'ai réussi à utiliser se sort correctement pour me protéger du garde qui voulait me charger, et quand il a vu, ou du moins qu'il ne m'a pas vu à l'intérieur de se nuage , il a préféré... fuir, étrangement. Pour ce fameux projectile, la seul chose que j'ai pas fait volontairement, c'était de libéré la magie nécessaire pour formée le projectile, chose loin d'être anormal, mais on en reparlera. En revanche là où je ne peux pas nié quoi que ce soit, la peur rends instable mes sorts , mais les renforcent."

Quand Lyria m'installa ce brasselet autour de mon poignet, je sentais la rage prend le dessus sur moi , laissant de coté ma raison. D'un autre coté, argumenté quoi que ce soit devenait plus difficile. J'avais entendu le grognement de Lyria, elle voulait se montrer menaçante. La princesse savait très bien faire cela, pas de toute la dessus, j'avais quelque frissons qui me parcourais le corps, mais je ne cédais pas malgré tout. La dragonne considérait que j'étais encore libre alors qu'elle réduisait peu à peu mes libertés, s'en rendez-t-elle compte? Elle prétendait être moins libre que moi encore, en soit je ne pouvais pas juger si c'était vrai ou faux. Elle me fit comprendre qu'elle pouvait infliger bien pire en terme de châtiment. Étrangement, être enfermé dans la salle d'entraînement ne m'aurait pas déranger , bien que ce n'était pas la meilleur des choses d'être seul. Malgré la colère, les propos de la princesse avait tendance à me faire prendre du recule. Au fond, je ne serais peut-être jamais complètement d'accord avec elle, mais les explications m'aidaient déjà à mieux cernés les "projets" de la princesse.

"J'ignore ce que vous ressentez après avoir pris une telle décision , c'est vrai. Pour ce qui est des châtiments pire, j'ai bien vu comment vous traiter ce dragon jaune du nom de Luirio. Pourquoi vous ne m'enfermez pas dans la salle d'entraînement , ou que vous ne me foutez pas pour mon "insolence" ? J'ai tendance à croire... que vous m'appréciez un minimum, je me trompe peut-être, mais qu'est ce que vous en empêcherez à part ça? Au final comme je vous est dis, j'avoue ne pas savoir ce que vous pouvez ressentir."

Je m'étais arrêté un bref instant sur ce que Lyria pouvait ressentir. Je n'étais pas qu'un artiste centré sur son ego. Je savais me soucier des autres, mais ça n'empêchait pas que cette histoire de bracelet m'énervait au plus au point. J'avais contrarier la princesse avec mes mots, un jour ou l'autre ce genre d'histoire se retournerait contre moi, j'en étais sûr. J'assumerais quoi qu'il en soit. En revanche les propos que Lyria tenait ensuite m'avait touché. La princesse me repprochait de ne pas avoir apprit à contrôler ma magie plus tôt. Elle clamait ensuite de vouloir me protéger. Quand la princesse me parlait de me retirer ma magie, je ressentais un bref instant de peur. Tout compte fait ce bracelet n'était rien à coté de perdre complètement l'utilisation de sa magie, c'était fou comme la peur permettait de faire relativiser les choses. Quand Lyria prononça ces mots "-S'il te plaît. Je ne veux pas te faire de mal. Du moins, plus que ça ne doit déjà l'être." , je me sentis pas très bien... elle semblait réellement vouloir faire le mieux pour moi, et j'étais entrain de lui reprocher. J'eu quelques larmes aux yeux, au fond, j'avais beau jouer les rebelles et les durs, je restais beaucoup trop sensible, cela pouvait même être vue comme de la fragilité. Je ne devais pas montrer de telle faiblesse. Suite à cela je répondis à Lyria.

"N'en dite pas plus princesse... j'ai compris, je suis désolé pour tout... faite donc..."

Après cela, je pouvais observer la mélancolie de la princesse. J'étais vraiment en mesure d'affecter ces émotions ou était-ce le poids de toutes les charges qu'elle acculait sur son dos. Probablement un mélange des deux, je l'ignorais. La princesse me proposa se passer à la salle d'entraînement. Je suivi le pas sans broncher. Lyria changea d'attitude, elle semblait plus amical, cela me mettait plus en confiance, c'était probablement le but.
Une fois entrée dans la salle d'entraînement, Lyria claqua des griffes , des mannequins apparus directement. Je me demandais bien ce que Lyria ne pouvait pas faire en claquant des griffes... Enfin, ce n'était pas important.

- Bon. Que dirais-tu de commencer par le sort du "projectile magique" ? Cela me semble être le plus important. Ensuite, on passera à un sort de ton choix. Pour le moment, concentre-toi sur tes émotions. Pense à quelque chose de positif. N'importe quoi. Ca peut aussi bien être l'Art que quelque chose te rendant très heureux.

"C'est étrange, c'est exactement ce que j'allais vous proposer."

Je fis un simple sourire un peu amusé et j'ajouta ensuite.

"Malheureusement, les sors les plus offensifs demandent des émotions négatives, enfin peut-être qu'il y a possibilité de faire avec des émotions positives , mais il faudra que je me renseigne. Sinon pour rendre le sort vraiment efficace, je devrais mieux affaiblir ma cible avec mon souffle d'ombre, il est assez corrosif rend plus vulnérable à la magie. Je vais vous montrer comment j'ai fais contre le garde."

Je cracha un souffle d'ombre sur un mannequin en face et je le maintenue une petite dizaine de seconde. Le souffle semblait assez puissant, à vrai dire c'était ce que je maîtrisais le mieux car longtemps ma seule attaque magique. Il y avait aucun doute sur à avoir sur la maîtrise de ce souffle. En m'arrêtant on pouvait observé que la cible avait noirci. On arrivait à la partie où j'étais le moins alaise, il me fallait créer la magie pour former la sphère. Je disais ensuite à Lyria.

"Maintenant, me faut la ressource nécessaire pour créer le projectile. Il faut que je sois ressens de la colère penser à quelque chose qui m'énerve."

Je n'avais pas vraiment eu besoin de me concentrer longtemps. La tension actuel avec Lyria avait généré assez de colère en moi. Je me mis à expirer lentement un nuage de magie, celle-ci était légèrement rougeâtre. J'avais généré plus de magie qu'il ne fallait d'ailleurs, je préférais ne rien laisser paraître. Assez rapidement je forma une sphère de la taille d'une bille. Je pris un bref instant pour viser et la bille fut projeter magiquement sur le mannequin , quand le projectile fut projeter , on pouvait entendre le même bruit de coup de feu comme déjà entendu dans le pays des artisans.

"Je dois bien admettre que c'est beaucoup d'action pour un simple sort, ce n'est pas un sort que je suis sensé utilisé constamment, mais plus l'utilisé quand j'ai une opportunité qui s'offre."

Suite à cela, je laissais Lyria réagir à mon sort. Je n'avais aucune idée de la réaction qu'elle allait avoir. Je soupirais un bref instant, le fait d'avoir utiliser ce sort m'avait "soulagé" un peu ma colère. D'un autre coté cette colère me mettait sous pression.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Mer 13 Sep - 7:18
Lyria roula des yeux, l'air exaspérée. Têtu, têtu, têtu... Viel ne lâchera jamais le morceau, et Lyria non plus. Eh bien, autant dire que le débat se serait poursuivit encore TRÈS longtemps... si une lueur d'intérêt ne s'était pas allumée dans les yeux de Lyria.


"Alors, qu'est ce qui c'était passé à la forêt de Phobos ? C'est très simple. Nous avions affaire là à un sort qui été incomplet, à l'origine je ne libère pas un nuage de fumée, mais je deviens se nuage de fumée. C'est un sort qui a une formidable utilité défensive et de survie, bien qu'il me faut du temps pour pouvoir le réutiliser. J'ai réussi à utiliser se sort correctement pour me protéger du garde qui voulait me charger, et quand il a vu, ou du moins qu'il ne m'a pas vu à l'intérieur de se nuage , il a préféré... fuir, étrangement. Pour ce fameux projectile, la seul chose que j'ai pas fait volontairement, c'était de libéré la magie nécessaire pour formée le projectile, chose loin d'être anormal, mais on en reparlera. En revanche là où je ne peux pas nié quoi que ce soit, la peur rends instable mes sorts , mais les renforcent."
- J'ai souvenance que tu m'aies un peu parlé de ce sort, mais j'ignorais ses effets. Eh bien, j'ai envie de dire : encore heureux que tu l'aies utilisé correctement, ton "sort incomplet". Autrement, les choses auraient été quelques peu... différentes. Passionnant... c'est fou à quel point il existe de multiples façons d'employer l'élément Ombre. En revanche, j'ai un peu de mal à comprendre... tu dis que la peur renforce tes pouvoirs ET les rends instable ? Hum... ce n'est que mon opinion, mais ils n'en deviennent que plus dangereux, Viel. Raison de plus pour que je m'en inquiète........ humhum. Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que le garde ait "apprécié" de se retrouver à l'intérieur d'un nuage magique.  Bon, je ne suis pas la mieux placée pour savoir ce qui s'est passé. Mais pour l'instant, j'ai l'impression que le garde préférait surtout sauver sa peau. Je peux comprendre que ça te paraisse absurde, mais... parfois, il est parfois préférable de fuir plutôt que de se battre. Si on te laissait le choix... choisirais-tu la vie, ou la fierté, Viel ?


Pour dire la vérité... Lyria non plus n'a pratiquement pas dormi la nuit précédente. D'ailleurs, elle a passé une partie de la nuit à ruminer son choix. Peser le pour et le contre. Ce qui pourrait être une meilleure solution, ou pas. Et l'autre partie à fabriquer le bracelet. Eh oui, c'est son oeuvre. Disons qu'elle s'est "redécouvert" un ancien talent pour l'alchimie lors de sa "balade" avec Saphira aux Montagnes de Minuit. Ce qui a été une grosse surprise, elle ne le nie pas. Mais, d'un autre côté, c'est juste fantastique... un talent pareil. Qui sait ce dont elle sera capable à l'avenir... ?

Humpf. La réaction de Viel était plus que prévisible, pour ce qui est du bracelet. Qui n'aurait pas été furieux d'un tel traitement ? Même s'il devait aussi se sentir trahi, quelque part. En tout cas, le grondement et l'air menaçant de Lyria était on-ne-peut-plus-clair. Lyria non plus ne lâchera pas le morceau, pour ce qui est de sa décision. De toute manière, elle ne craignait absolument pas Viel. Ni personne, d'ailleurs. Alors, comme ça, l'idée d'être enfermé dans la salle d'entraînement n 'aurait pas dérangé Viel ? Une personne "normale" n'aime guère être enfermé, car préférant de loin la liberté. Et encore moins si elle ignore combien de temps elle sera enfermée. Étonnamment, Lyria s'adoucit quelque peu, regardant Viel avec étonnement. Elle avait toujours pensé que ses émotions se reflétaient dans ses yeux. Et on ne lui a jamais dit le contraire.


- C'est drôle... on m'a toujours affirmé le contraire. Que j'étais quelqu'un de "trop transparent". Qu'on lisait en moi comme dans un livre ouvert. Enfin, bon. En ce qui concerne Luirio... c'est un Résistant qui a été capturé, tout simplement. Tu te doutes bien que je ne serais pas amicale avec lui pour cette raison. En tout cas... je ne vois pas de raison de te faire vraiment du mal...... oui, je l'admets. Je t'aime bien.


Etrangement, Lyria se mit à gratter distraitement un coussin, comme pour cacher son embarras. Disons qu'elle n'avait pas l'habitude de dire ces mots. Puisqu'elle inspirait toujours l'inverse, justement........ en revanche, la contrariété de Lyria n'était pas étonnante. Se rebeller contre elle... Lyria ne pouvait pas faire comme si elle n'avait rien entendu. Au fond, Viel avait tout intérêt à ne pas en rajouter. Non seulement il serait considéré comme un "traître" aux yeux de l'Empire, mais en plus... elle n'aurait pas le choix. Soit, elle l'enfermait dans une prison, soit elle devrait l'abattre. Et la dragonne noire ne souhaitait ni l'un ni l'autre. Rah... comme si elle n'avait pas déjà suffisamment de problèmes.

Oui, bon elle était dure avec lui, mais elle n'était pas douée de mauvaises intentions non plus. Elle ne tarda pas à le montrer à Viel, en lui avouant que ça aurait pû être bien pire, et qu'elle tentait de faire "le mieux" pour lui. Mais comment prendre une telle décision... quand raison et sentiments se mêlent, et se contredisent ? Difficile de savoir qui il vaut mieux suivre, dans de telles conditions. Bien que Lyria avait des doutes... non, c'était préférable. En revenant sur sa décision, elle risquerait de le regretter plus tard. Euh. Est-ce son impression, ou Viel avait les yeux brillants ? ... Hum. Un éclair est passé au même moment, remarque. Sans doute une illusion d'optique. Lyria fit comme si de rien n'était, bien que ses yeux trahissaient la tristesse. C'est déjà difficile d'être obligée de réprimer ses sentiments en permanence, mais ce n'est pas faisable éternellement.


"N'en dite pas plus princesse... j'ai compris, je suis désolé pour tout... faite donc..."
- ....... Faire quoi... ? Retirer ta magie ? ... Non, Viel. Je ne peux pas faire ça. Tu en as besoin au minimum pour te défendre. Et c'est amplement suffisant pour qu'elle ne cause pas de dégâts. Comme je te l'ai dit... plus vite tu sauras la maîtriser, moins de temps tu auras à porter ce bracelet. Je ne peux pas faire autrement. Pardonne-moi...


Disons que la mélancolie de Lyria était dûe au fait qu'elle ne prenait que trop souvent ce genre de décisions injustes - le bracelet -, et ce, contre son gré. Oh, si elle le pouvait, elle procéderait autrement volontiers. Mais c'est tout bonnement impossible. Ce qu'elle est aujourd'hui, elle l'a voulu. Et elle l'assume. C'est beaucoup plus pénible que ce qu'elle s'imaginait, mais elle essaie de faire avec. C'est comme ça.




L'atmosphère semblait se détendre doucement, dans la salle d'entraînement. Eh bien... il faut croire que, pour une fois, Lyria fut un peu synchro avec Viel. Visiblement, il avait pensé à la même chose qu'elle pour ce qui est des sorts à travailler, et cela semblait l'amuser. Pour la première fois, Lyria esquissa un sourire. L’insouciance, le retour... toutefois, Viel semblait garder son sérieux, cette fois.


"Malheureusement, les sors les plus offensifs demandent des émotions négatives, enfin peut-être qu'il y a possibilité de faire avec des émotions positives , mais il faudra que je me renseigne. Sinon pour rendre le sort vraiment efficace, je devrais mieux affaiblir ma cible avec mon souffle d'ombre, il est assez corrosif rend plus vulnérable à la magie. Je vais vous montrer comment j'ai fais contre le garde."
- Bon. Très bien. Fais donc.


La dragonne noire se contenta d'hocher la tête, et observa, l'air un peu perplexe. Viel commença par son Souffle d'Ombre. Le mannequin avait noirci, comme s'il était un peu brûlé. Mmm... baisser la défense de l'adversaire... oui, c'est bien pensé. Toujours utile, et particulièrement chez un adversaire redoutable.


"Maintenant, me faut la ressource nécessaire pour créer le projectile. Il faut que je sois ressens de la colère penser à quelque chose qui m'énerve."
- ... Inutile de chercher bien loin...


Avec un sourire sinistre, Lyria pointa le bracelet de la griffe. Viel semblait tellement furax tout à l'heure que ça devrait amplement suffire. Elle observa un nuage magique sortir par ses naseaux, et les gestes circulaires de Viel autour, formant une petite sphère. Lyria eut un léger sursaut en entendant ce coup de feu si retentissant. Sous la force de l'impact, le mannequin se renversa en arrière, avec un trou dans la tête. Bon sang. C'est vraiment l'impulsion magique qui fait ça ? ... Et comment faire autant de bruit avec une sphère aussi petite ? Sérieux. Lyria se gratta la tête d'un air pensif.


- Hum... même s'il te faut juste un petit temps pour "préparer" ton sort, je crois qu'il va falloir le prendre en compte en le travaillant. Mine de rien, quand tu l'utilises en présence d'un seul adversaire, ça va encore. Mais quand il y en a d'autres ? Tu leur donne une occasion de t'attaquer par surprise, par exemple. Et tu ne verras pas nécessairement le coup venir. Je ne parle même pas du risque que tu encoures si tu l'utilises en présence de nombreux ennemis. Car tu n'auras pas toujours le temps de viser pour lancer ton attaque qu'ils seront déjà sur toi. A moins que tu saches comment contrer ce type de situations ?


Elle sembla réfléchir un bref instant.


- Sauf si je me trompe, c'est un sort qui a tendance à partir en ligne droite, ou en diagonal. Je suppose qu'il fonctionne mieux sur une cible "stable". Donc, je te propose de commencer en douceur, en répétant plusieurs fois ce que tu viens de faire. Après, on montera de niveau, pour le perfectionner davantage. Avec des cibles de plus en plus loin. Pour savoir quelles sont tes limites. Après, si tu t'en sens capable, je peux également faire apparaître des mannequins mouvants. Mais ça sera beaucoup plus difficile. Parce que tu devras bien viser. Voire même calculer ton coup, si la cible est rapide, ou en mouvement constant. A toi de décider.


Elle attendit, puis poursuivit, l'air énigmatique.


-Je ne sais pas si ça pourra t'aider, mais on peut toujours trouver une méthode - rien qu'à toi - pour que tu saches te situer, et situer tes adversaires. En ne faisant plus qu'un avec les ombres. Regarde-moi.


Lorsque Lyria s'avança, les cibles disparurent dans un éclair blanc. Sans hésiter, elle fit apparaître un bandeau noir sur ses yeux. De nouveaux mannequins apparurent, et commencèrent à tourner autour d'elle. Elle ne remua pas une écaille. En revanche, elle les repoussa sans problème quand ils tentèrent de l'attaquer. Que ce soit avec un coup de patte, ou une ruade arrière.


- C'est aussi simple que ça, Viel. Dans le cas présent, ne vois pas l'obscurité comme une ennemie, mais une amie. Quand tu n'utilises pas tes repères visuels, ce sont tes autres sens qui entrent en jeu. Et, comme tu peux le voir, ils sont beaucoup plus développés les yeux fermés. Non seulement j'entends les mannequins, mais je sens leur présence. Je peux presque les voir autour de moi, et deviner quand ils vont attaquer.


La dragonne noire claqua des doigts, et ils s'immobilisèrent. Elle retira son bandeau en clignant des yeux.


- Bien sûr, ça demande de la pratique, mais franchement, ça en vaut la chandelle. Bref. Si tu comprends ce que je veux dire par "ne faire plus qu'un avec les ombres"... je pourrais t'enseigner des choses beaucoup plus avancées. Car ça ne veut pas dire que ça se limite à ce que je viens de te montrer. Par exemple...


Les mannequins voulurent attaquer Lyria de nouveau, mais sa patte se mit à briller à briller d'un éclat bleuté. D'un geste vif, elle frappa le sol avec, et une onde étrange traversa la salle en coup de vent. Les mannequins s'arrêtèrent, avec une expression stupide, proches de l'étonnement. Ils se mirent à paniquer en voyant leurs ombres s'animer indépendamment d'eux. Les silhouettes noires aux yeux rouges se détachèrent d'eux, puis les poursuivirent avec un rictus sournois. Ils se jetèrent sur eux, et les frappèrent sans aucune gêne. Au bout d'un moment, Lyria arrêta, et les ombres reprirent leur aspect normal. Elle se passa une patte sur le cou, un peu gênée.


- Si ça peut te rassurer... y'a toujours pire, en matière de choses que tu peux faire avec l'élément Ombre...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Jeu 14 Sep - 12:56
- J'ai souvenance que tu m'aies un peu parlé de ce sort, mais j'ignorais ses effets. Eh bien, j'ai envie de dire : encore heureux que tu l'aies utilisé correctement, ton "sort incomplet". Autrement, les choses auraient été quelques peu... différentes. Passionnant... c'est fou à quel point il existe de multiples façons d'employer l'élément Ombre. En revanche, j'ai un peu de mal à comprendre... tu dis que la peur renforce tes pouvoirs ET les rends instable ? Hum... ce n'est que mon opinion, mais ils n'en deviennent que plus dangereux, Viel. Raison de plus pour que je m'en inquiète........ humhum. Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que le garde ait "apprécié" de se retrouver à l'intérieur d'un nuage magique.  Bon, je ne suis pas la mieux placée pour savoir ce qui s'est passé. Mais pour l'instant, j'ai l'impression que le garde préférait surtout sauver sa peau. Je peux comprendre que ça te paraisse absurde, mais... parfois, il est parfois préférable de fuir plutôt que de se battre. Si on te laissait le choix... choisirais-tu la vie, ou la fierté, Viel ?

"Et bien par chance ce fameux sort qui été incomplet ne l'est plus. Pour ce qui est de la peur, oui quand j'ai peur mes pouvoirs sont en effet dangereux... Pour ce qui est de votre question. Je ne sais pas tellement. A t-on vraiment un regret à avoir si on meurt en étant fière de ce que l'on a pu accomplir ? Je suppose qu'il y a pas de bonne réponse... Je choisirais surement la fierté, même si ça ne me garantit pas une longue vie. Malgré tout pour l'instant j'ai rien accompli qui puisse me rendre fier. C'est une question compliqué à vrai dire... "

Je réfléchissais un instant, je n'étais pas vraiment certain de ma réponse. Comme je le disais, ce n'était pas une question facile en soit. Au fond, je n'avais pas vraiment la tête à réfléchir de manière rationnel sur un tel sujet. La colère et la triste n'aidant en rien à avoir une vision objective à tout ceci. En principe l'instinct de survie pousse toujours à privilégié la vie, je supposais que je serais toujours partager entre les deux choix de la question.

- C'est drôle... on m'a toujours affirmé le contraire. Que j'étais quelqu'un de "trop transparent". Qu'on lisait en moi comme dans un livre ouvert. Enfin, bon. En ce qui concerne Luirio... c'est un Résistant qui a été capturé, tout simplement. Tu te doutes bien que je ne serais pas amicale avec lui pour cette raison. En tout cas... je ne vois pas de raison de te faire vraiment du mal...... oui, je l'admets. Je t'aime bien.

J'avais surpris Lyria par mes propos, et semblait me dire que l'on lui affirmé le contraire. Peut-être que je me trompais et que la princesse était plus "transparente" que je ne le pensais. Quand elle me parla de Luirio, je devais admettre que je me sentais légèrement triste pour lui, mais après les problèmes de se dragon ne me regardait pas. Quand la dragonne admit qu'elle "m'aime bien" je me contentais de faire un léger sourire sans rien dire. Je m'en doutais , mais à vrai dire ce n'était pas difficile à le comprendre.

"Oh... Je vois, le fait d'avoir remarqué que vous m'appréciez veut peut-être dire que vous êtes plus transparente que je ne pensais à l'instant. Enfin peu importe."

Je n'ajoutais rien à cela. Notre petite dispute entre la princesse et moi ne faisaient que nous contrarié. Elle ne céderait pas à ma demande, à part passer pour un rebelle et un potentiel traite cela ne mènerait à rien. La tristesse que je ressentais m'avait de toute manière affaiblit moralement. Malgré tout j'avais besoin de cette petite confrontation avec Lyria, les petites explications supplémentaires m'avaient permis d'accepter cela.
Je pouvais voir également la tristesse dans les yeux dans la princesse. A vrai dire moi j'avais quelques larmes au yeux.  Je me passais légèrement la patte sur mes yeux pour essuyer les gouttelettes.

- ....... Faire quoi... ? Retirer ta magie ? ... Non, Viel. Je ne peux pas faire ça. Tu en as besoin au minimum pour te défendre. Et c'est amplement suffisant pour qu'elle ne cause pas de dégâts. Comme je te l'ai dit... plus vite tu sauras la maîtriser, moins de temps tu auras à porter ce bracelet. Je ne peux pas faire autrement. Pardonne-moi...

Quand la princesse m'affirmait qu'elle ne voulait pas me retirer ma magie, et que j'en avais besoin pour me défendre, je ne savais pas quoi en penser. D'un coté, c'était vrai, sans magie je devrais constamment compter sur quelqu'un pour me défendre.

"A vrai dire, me retirer ma magie, ça reviendrait à me couper les ailes, ou un me rendre aveugle , ça me détruirait moralement, en plus de perdre autant de fierté qu'un mâle castré. J'exagère surement, mais cette magie est comme un sens supplémentaire et l’hérédité à un lien avec certain de mes pouvoirs. Sans compter que beaucoup de dragon adore exhiber leurs pouvoirs, ça me déchirais beaucoup que l'on me retire mes pouvoirs. Mais si c'était la seule solution pour ne pas vous mettre dans une mauvaise posture j'aurais probablement accepté... Heureusement ce n'est pas le cas."

Mes émotions me faisaient raconter un peu tout et n'importe quoi, si Lyria m'avait annoncé qu'elle me retirait tous mes pouvoirs au lieu de simplement me mettre un bracelet, j'aurais probablement été prêt à me battre pour les conservés, mais bon le fait d'avoir discuter un peu avec la princesse avait modifié mon point de vue.

Suite à tous ceci j'étais arrivé à la salle d'entraînement et je faisais ma petite démonstration du sort qui intéressait le plus Lyria. J'ignorais si tout ceci avait impressionné Lyria, j'imaginais qu'il en fallait surement plus pour impressionner quelqu'un comme elle. J'avais observé mon bracelet quand Lyria me l'avait pointé, ça m'avait donné comme un coup de fouet qui amplifier d'autant plus ma colère. Une fois mon sort réalisé j'écoutais la réaction de la princesse.

- Hum... même s'il te faut juste un petit temps pour "préparer" ton sort, je crois qu'il va falloir le prendre en compte en le travaillant. Mine de rien, quand tu l'utilises en présence d'un seul adversaire, ça va encore. Mais quand il y en a d'autres ? Tu leur donne une occasion de t'attaquer par surprise, par exemple. Et tu ne verras pas nécessairement le coup venir. Je ne parle même pas du risque que tu encoures si tu l'utilises en présence de nombreux ennemis. Car tu n'auras pas toujours le temps de viser pour lancer ton attaque qu'ils seront déjà sur toi. A moins que tu saches comment contrer ce type de situations ?

- Sauf si je me trompe, c'est un sort qui a tendance à partir en ligne droite, ou en diagonal. Je suppose qu'il fonctionne mieux sur une cible "stable". Donc, je te propose de commencer en douceur, en répétant plusieurs fois ce que tu viens de faire. Après, on montera de niveau, pour le perfectionner davantage. Avec des cibles de plus en plus loin. Pour savoir quelles sont tes limites. Après, si tu t'en sens capable, je peux également faire apparaître des mannequins mouvants. Mais ça sera beaucoup plus difficile. Parce que tu devras bien viser. Voire même calculer ton coup, si la cible est rapide, ou en mouvement constant. A toi de décider.

"Et bien, je suppose que ce sort reste améliorable, que je peux probablement créer plus rapidement mes projectiles, que je peux probablement en créer plusieurs à la fois ou en créer avec différente forme et effet. Je peux probablement dévier un projectile en mouvement avec une autre impulsion, mais ils sont un peu trop rapide, toute fois j'imagine que peut modifier la vitesse. Je pourrais également tenté de modifier la forme du projectile pour faire en sorte de pouvoir l'envoyé et d'envoyer par moi-même. Le problème, je manque entraînement sur ce sort voilà tout. Contre plusieurs personnes en même temps, je pense que je peux avoir d'autre option. Je peux également préparer des nuages à l'avance sans pour autant les utilisés immédiatement. La magie que j'utilise est très malléable au final, ça en fait sa force. J'imagine aussi que la télékinésie serait intéressant à apprendre pour moi avec des sors pareil."

Suite à cela je me remis à recréer des projectiles, j'en préparais plusieurs à l'avance. Cela ne me demandait pas beaucoup de concentration de maintenir un projectile en suspension. J'effectuais ensuite mes tirs à différente distance et je suivais les instructions de Lyria. Je remarquais assez rapidement que ce n'était pas très simple de viser car je n’utilisais aucune arme. Le projectile partait de l'endroit où je le projetais et je devais à chaque fois prendre en compte se fait. Heureusement, ce sort la faisait beaucoup appel à mes capacités mentales et j'arrivais à avoir une idée un peu près correct de la trajectoire que prenait mes tirs.
Les cibles en mouvement s'avéraient un peu plus difficile à atteindre, bien que c'était loin d'être impossible. Cela me demandait de calculer un angle de tire. Une chose était sûr, j'avais besoin d'entraînement régulier, en situation de combat réussir un tire sur une cible volante serait assez hasardeuse.
Lyria tentait de m'expliquer une méthode pour mieux situer mes adversaires en m'aidant en ne faisant plus qu'un avec l'ombre. J'avais du mal à saisir le conception, c'était une faculté magique ou non? J'observais attentivement ce que faisait Lyria. Il se privait de sa vue pour pouvoir détecter les mouvements des ennemis. Je n'étais clairement pas en mesure de faire cela à l'heure actuel, pas avec autant de précision que elle en tout cas.

- Bien sûr, ça demande de la pratique, mais franchement, ça en vaut la chandelle. Bref. Si tu comprends ce que je veux dire par "ne faire plus qu'un avec les ombres"... je pourrais t'enseigner des choses beaucoup plus avancées. Car ça ne veut pas dire que ça se limite à ce que je viens de te montrer. Par exemple...

Je fus surpris quand Lyria propagea une onde étrange dans la salle. J'observais les mannequins se stopper net. Qu'est ce qu'elle avait fait? Assez rapidement, je pouvais voir que les ombres s'animèrent afin d'agresser les mannequins.

- Si ça peut te rassurer... y'a toujours pire, en matière de choses que tu peux faire avec l'élément Ombre...

"Et bien... j'imagine que tenter de repérer les adversaires comme vous faite sera difficile , mais pas impossible. Utiliser les ombres devraient pas être trop difficile pour moi je pense, mais cela demandera beaucoup d'entraînement. Il y a également d'autre pouvoir qui m'intéresserait, j'ai un intérêt particulier pour la télékinésie , la téléportation m'intéresserait aussi beaucoup, mais tout cela demandera probablement des études avant, surtout si c'est de la téléportation à longue distance à l'aide de portail. Enfin j'imagine que je pourrais apprendre bien d'autre chose.

J'étais légèrement nerveux quand je parlais de téléportation. Je savais exactement à quoi la téléportation pourrait me servir, mais j'étais très loin d'être prédisposer pour ce genre de sort.

"Non, oublions la téléportation c'est beaucoup trop complexe pour moi à cette instant."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Jeu 14 Sep - 17:40
Bon, au moins, Viel avait une certaine conscience de ses pouvoirs. Hum... finalement, le problème ne réside pas dans la magie en elle-même, mais au niveau des émotions. En principe, s'il sait gérer ses émotions, sa magie ne devrait pas être un problème... c'est à voir. Quoi qu'il en soit, Viel semblait plutôt mitigé quand à la question de Lyria. La fierté ou la mort ?Oui... ce n'est pas évident pour tout le monde de faire un tel choix. Elle baissa la tête en fronçant les naseaux.


"Et bien par chance ce fameux sort qui été incomplet ne l'est plus. Pour ce qui est de la peur, oui quand j'ai peur mes pouvoirs sont en effet dangereux... Pour ce qui est de votre question. Je ne sais pas tellement. A t-on vraiment un regret à avoir si on meurt en étant fière de ce que l'on a pu accomplir ? Je suppose qu'il y a pas de bonne réponse... Je choisirais surement la fierté, même si ça ne me garantit pas une longue vie. Malgré tout pour l'instant j'ai rien accompli qui puisse me rendre fier. C'est une question compliqué à vrai dire... "
- Oui, certes. Toutefois, j'ai tendance à penser que la vie est bien trop précieuse pour qu'on se permette de la perdre ainsi. Combien de dragons sont morts en voulant jouer aux "héros"... et qui sont tombés dans l'oubli par la suite ? C'est triste à dire, mais à moins d'accomplir des actes vraiment héroïques, on finit par même oublier jusqu'à ton nom... et ton existence. Malheureusement, il n'y a que trop de cas comme ça. Enfin, peut-être qu'il reste à certains une famille, qui pourra ainsi honorer leur mémoire, qui sait... ?


Lyria finit par admettre qu'elle était plus transparente qu'elle ne le paraissait. Bah, oui, on pourrait penser le contraire, quand elle se montre froide, distante, voire impassible envers certains de ses sujets. La réalité était toute autre. Et elle ajouta qu'elle "aimait bien" Viel. En voyant son petit sourire, Lyria se mit à rougir, comme toutes les fois où elle est vraiment gênée. Mais, bon sang... pourquoi ça arrive toujours dans des moments pareils... ?


- Je sais qu'à première vue, je ne le parais pas, mais les apparences sont trompeuses, comme on dit...


S'ensuivit ensuite une dispute entre elle et Viel. La dragonne noire passa de colère à contrariété, et de contrariété à tristesse. Non, Lyria ne pleurera pas. Elle avait sa fierté. Sauf si elle souffrait énormément. Là, à vrai dire, c'était un peu juste. Visiblement, Viel était dans un état similaire. Lyria avait pensé que c'était à cause d'un éclair, mais non, il avait les yeux brillants. Lyria ne répondit pas tout de suite, et jeta un coup d'oeil au dehors, le temps qu'il s'essuie les yeux...... puis elle hocha doucement la tête, l'air grave.


- Non, je ne pense pas que tu exagères. Au contraire. Je crois que beaucoup d'entre nous réagirait de cette manière. Sans nos pouvoirs... c'est comme si nous n'étions plus rien. Bien qu'en abuser n'est pas une meilleure option. Humpf. Je ne te cacherais pas que ce genre de dragons m'inspire du mépris au plus haut point. Comme si se pavaner en public, avec autant d'arrogance, comme ces sombres imbéciles, apporterait quelque chose... pff.




Après la démonstration de Viel, Lyria lui fit part de ses observations. Puis elle écouta ses propos d'un air amusé.


"Et bien, je suppose que ce sort reste améliorable, que je peux probablement créer plus rapidement mes projectiles, que je peux probablement en créer plusieurs à la fois ou en créer avec différente forme et effet. Je peux probablement dévier un projectile en mouvement avec une autre impulsion, mais ils sont un peu trop rapide, toute fois j'imagine que peut modifier la vitesse. Je pourrais également tenté de modifier la forme du projectile pour faire en sorte de pouvoir l'envoyé et d'envoyer par moi-même. Le problème, je manque entraînement sur ce sort voilà tout. Contre plusieurs personnes en même temps, je pense que je peux avoir d'autre option. Je peux également préparer des nuages à l'avance sans pour autant les utilisés immédiatement. La magie que j'utilise est très malléable au final, ça en fait sa force. J'imagine aussi que la télékinésie serait intéressant à apprendre pour moi avec des sors pareil."
- Tu n'es pas en manque d'idées, à ce que je vois. Très bien. Dès que tu seras plus à l'aise avec ton sort, on verra tout ça. Hum... par contre, la télékinésie, c'est assez délicat à aborder. Non seulement il te faut une force mentale suffisante pour ne serait-ce que déplacer un objet, mais en plus, tu dois prendre en compte la gravité, arrivé au stade de la "lévitation". Et tu n'auras pas forcément de résultats tout de suite. L'apprentissage peut prendre des semaines, voire des mois... ce qui va te demander beaucoup de patience, et de pratique. Tu es sûr de vouloir l'apprendre ?


La dragonne noire l'observait attentivement pendant qu'il recommençait à s'exercer. Hum... même s'il tirait un peu à côté, il ne s'en sortait pas si mal. Elle le laissa faire, pendant un moment, puis lui donna quelques directives. Par exemple, en corrigeant sa position de tir, afin de lui faire gagner en précision. Bon. Viel se sentait suffisamment en confiance pour vouloir tenter les cibles mouvantes. Certes, c'était un niveau au-dessus de ce que Viel avait fait, mais Lyria l'encourageait gentiment. Il prenait le temps de visait, et tout doucement, il s'améliorait.

Eh bien... la méthode de Lyria, et ce qu'elle faisait avec les ombres semblait avoir surpris Viel. Elle eut un rire nerveux, puis sortit une feuille et un crayon d'une besace belge pour y noter les idées.


- C'est sûr que tu ne sauras pas faire tout ça en une journée. Il faudra plusieurs cours, pour cela, tu te doutes bien. Bon, je prends en note, quoi qu'il en soit. Pendant qu'on en parle... il vaudrait mieux consacrer un autre cours à la télékinésie. Afin que tu puisses te concentrer sur l'essentiel, et ne pas être distrait.


La dragonne noire lui donna le bandeau, et le poussa doucement au centre de la pièce, avec un sourire rassurant.


- Allez, mets-le sur tes yeux, et essaie. Essaie simplement. Même si tu rates, n'oublie pas que tu apprends de tes erreurs. Et ne t'en fais pas : je n'utiliserais pas de cibles mouvantes. Pas aujourd'hui, en tout cas. Elles vont simplement faire du bruit en apparaissant, mais c'est tout. Alors... prends conscience de l'espace qui t'entoure. De toi-même. Et tends l'oreille. Quand tu entendras le bruit, tu n'auras qu'à le suivre pour savoir à peu près où est la cible. A force, tu verras que ça deviendra instinctif. Crois-moi, ça t'aidera à te situer par rapport à tes adversaires, et à gagner progressivement en précision. Ainsi, tu auras plus de facilité à les viser, et tirer juste.


Elle s'éloigna et attendit un peu, puis claqua des griffes. Un bon moment plus tard, elle revint vers lui.


- Bon. On va améliorer ton sort, à présent... je te propose de l'aborder dans cet ordre : forme, effet, vitesse. Hum... et si tu essayais de créer autre chose qu'une sphère ?Un objet avec des pointes, par exemple ? Ca blesserait au contact comme si tu frappais avec une lame, mais il y aura également les effets secondaires de ta magie.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Ven 15 Sep - 21:59
- Oui, certes. Toutefois, j'ai tendance à penser que la vie est bien trop précieuse pour qu'on se permette de la perdre ainsi. Combien de dragons sont morts en voulant jouer aux "héros"... et qui sont tombés dans l'oubli par la suite ? C'est triste à dire, mais à moins d'accomplir des actes vraiment héroïques, on finit par même oublier jusqu'à ton nom... et ton existence. Malheureusement, il n'y a que trop de cas comme ça. Enfin, peut-être qu'il reste à certains une famille, qui pourra ainsi honorer leur mémoire, qui sait... ?

Je réfléchissais un bref instant, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Il fallait vraiment être reconnu comme un héro pour vraiment l'être. Je me demandais en quoi être un être un héro m'apporterait quoi que ce soit. Je n'étais pas intéressé par ce genre de notoriété.

"A vrai dire, je ne suis pas prédestiné à devenir un héro, je préfère me contenter d'une carrière d'artiste."

J'avais remarqué que Lyria s'était mis à rougir au moment où je lui avais souris. Pourquoi elle réagissait ainsi, je ne comprenais pas. Je ne lui posa pas la question, je préférais évité de la gêner avec cela, d'autant plus qu'après la dispute s'engagea entre elle et moi. Heureusement, cette dispute se stoppa aussi rapidement qu'elle avait commencé, mais le mal avait été fait. La princesse ne semblait visiblement pas trop rancunière à mon égare.
Lyria semblait partager mon point de vue sur le fait que perdre sa magie. J'étais un peu rassuré de savoir cela, elle aurait pu avoir un avis complètement opposer.

- Non, je ne pense pas que tu exagères. Au contraire. Je crois que beaucoup d'entre nous réagirait de cette manière. Sans nos pouvoirs... c'est comme si nous n'étions plus rien. Bien qu'en abuser n'est pas une meilleure option. Humpf. Je ne te cacherais pas que ce genre de dragons m'inspire du mépris au plus haut point. Comme si se pavaner en public, avec autant d'arrogance, comme ces sombres imbéciles, apporterait quelque chose... pff.

"Nos pouvoirs font parti de notre nature à vrai. Pour ceux qui aiment se pavaner, ils ont soit un manque de confiance en eux, soit un besoin insatiable d'attention sur eux. Dans tous les cas c'est assez pathétique. Je préfère personnellement exposer mes oeuvres, mais bon en soit je ne vous étonnerez pas si je vous dis ça."

Quand Lyria commenta ma démonstration, je l'écoutais, elle me fit comprendre que la télékinésie n'était pas quelque chose de facile à maîtriser. Je me demandais seulement si je pouvais l'apprendre, je ne pensais pas que j'étais innée à cette magie. En tout cas , j'étais déterminé à apprendre, c'était sûr. Seulement la télékinésie n'était pas la priorité, je devais apprendre complètement à utiliser mes pouvoirs actuels avant tout.

- Tu n'es pas en manque d'idées, à ce que je vois. Très bien. Dès que tu seras plus à l'aise avec ton sort, on verra tout ça. Hum... par contre, la télékinésie, c'est assez délicat à aborder. Non seulement il te faut une force mentale suffisante pour ne serait-ce que déplacer un objet, mais en plus, tu dois prendre en compte la gravité, arrivé au stade de la "lévitation". Et tu n'auras pas forcément de résultats tout de suite. L'apprentissage peut prendre des semaines, voire des mois... ce qui va te demander beaucoup de patience, et de pratique. Tu es sûr de vouloir l'apprendre ?

"Et bien, oui, je suis certain de vouloir l'apprendre, mais peut-être pas immédiatement "

- C'est sûr que tu ne sauras pas faire tout ça en une journée. Il faudra plusieurs cours, pour cela, tu te doutes bien. Bon, je prends en note, quoi qu'il en soit. Pendant qu'on en parle... il vaudrait mieux consacrer un autre cours à la télékinésie. Afin que tu puisses te concentrer sur l'essentiel, et ne pas être distrait.

J'écoutais la dragonne, elle avait probablement raison, je ne répondis pas à cela. Celle-ci me tendit ensuite le bandit et me poussa au milieu. Cela ne me rassurait pas de ne pas pouvoir voir ce qui se passait autour de moi, mais malgré tout je jouais le jeu. Si j'arrivais à maîtriser ce que Lyria me proposait, je pourrais vraiment en profiter.

- Allez, mets-le sur tes yeux, et essaie. Essaie simplement. Même si tu rates, n'oublie pas que tu apprends de tes erreurs. Et ne t'en fais pas : je n'utiliserais pas de cibles mouvantes. Pas aujourd'hui, en tout cas. Elles vont simplement faire du bruit en apparaissant, mais c'est tout. Alors... prends conscience de l'espace qui t'entoure. De toi-même. Et tends l'oreille. Quand tu entendras le bruit, tu n'auras qu'à le suivre pour savoir à peu près où est la cible. A force, tu verras que ça deviendra instinctif. Crois-moi, ça t'aidera à te situer par rapport à tes adversaires, et à gagner progressivement en précision. Ainsi, tu auras plus de facilité à les viser, et tirer juste.

"Bon très bien... je vais essayer."

Je me banda les yeux et je préparais ensuite mes sors. Je me concentrais comme je pouvais afin de localiser les mannequins. Le bruit aidait énormément , pour autant, cela n'était pas suffisamment pour rendre la tâche facile. Je n'étais pas alaise, tenter de viser sans voir cela me semblait difficile. J'ignorais si j'arrivais à atteindre ou non mes cibles, en tout cas je n'avais aucun soucis pour créer mes sors et les lancer.
Dès que Lyria claqua ses griffes , je m'arrêtais, j'attendis que celle-ci s'approcher de moi, elle ne m'avait pas précisé si je devais retirer mon bandeau ou non, dans le doute je le retira afin d'observer le résultat. Je n'étais pas très convaincu de ma performance, je pouvais probablement encore m'améliorer. J'écoutais malgré tout ce qu'elle avait à me dire, elle me proposait de modifier la forme de mes projectiles afin d'en faire des pointes. Probablement que sa proposition était intéressante, bien que j'avais d'autre possibilité en tête, mais je n'excluais pas l'idée de créer une pointe avec mes sors.

"Et bien, je pourrais tenté de créer une pointe au lieu de sphère. J'avais aussi pensé à pouvoir donner une forme d'arme de jet, afin de pouvoir lancer par moi-même le projectile, ça réduirait la vitesse, mais la précision et l'angle de tire serait différent. Je pensais créer un projectile en forme de shuriken afin de pouvoir faire des lancés courbés, mais je n'ai peut-être pas la précision nécessaire pour faire cela maintenant. Je vais tenter de réaliser ce que vous demandez."

Mine de rien le fait d'utiliser se sort à répétition demander pas mal de magie et me demander de ressentir en permanence de la colère. Même si cela ne se remarquait pas forcement au premier abord , j'avais quelques difficultés à garder mon calme. Je n'étais pas du tout habituer à utiliser de manière prolonger et intense ma magie. Malgré mon état d'esprit, je me concentrais pour former une pointe. Lyria semblait convaincu que cela rendrait blesser d'avantage d'utiliser mon sort sous cette forme, je n'étais pas forcement certain, mais elle savait très probablement mieux que moi. J'avais à l'origine décidé de former des sphères car c'était beaucoup plus simple à créer, toute fois une pointe n'était pas beaucoup plus compliqué à réaliser.
Dans tous les cas je n'avais aucun soucis à réussir mon sort ce qui me rassurait.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Sam 16 Sep - 16:19
"A vrai dire, je ne suis pas prédestiné à devenir un héro, je préfère me contenter d'une carrière d'artiste."
- Parce que c'est ce que tu aimes. Du moins, c'est ce qu'on ressent rien qu'à te voir à l'oeuvre.


La dragonne noir afficha un sourire sincère. C'était même de la passion à l'état pur. En réalisant le portrait de Lyria, il semblait très concentré, et s'appliquait beaucoup. Au moins, Viel et Lyria étaient d'accord sur deux points : le fait de perdre sa magie était vraiment terrible pour le dragon concerné. Et que "se pavaner" en public était tout simplement minable... complètement grotesque. En revanche, Lyria secoua la tête de gauche à droite.


"Nos pouvoirs font parti de notre nature à vrai. Pour ceux qui aiment se pavaner, ils ont soit un manque de confiance en eux, soit un besoin insatiable d'attention sur eux. Dans tous les cas c'est assez pathétique. Je préfère personnellement exposer mes oeuvres, mais bon en soit je ne vous étonnerez pas si je vous dis ça."
- Les pouvoirs qu'on possède ne définissent pas nécessairement notre nature, Viel. Regarde-moi. Je possède l'élément Ombre... donc je devrais être maléfique. Mais tu vois bien que ce n'est pas le cas, je me trompe ? ........ En tout cas, non, ça ne me surprend pas. Quoi de plus normal pour un artiste, tel que toi.


Effectivement, la télékinésie était difficile tant à contrôler qu'à maîtriser, de part sa complexité. Quoi qu'il en soit, Viel était décidé. Il voulait l'apprendre. Lyria hocha la tête.


- Eh bien, soit. Le jour où tu te sentiras prêt, fais-moi signe.




Après la petite démonstration du "ne plus faire qu'un avec les ombres", la dragonne noire poussa Viel à l'imiter. Bien qu'elle s'efforçait de le rassurer, elle afficha un air amusé devant le malaise de Viel. Peut-être qu'il ne connaissait pas le jeu de Colin-maillard... enfin, bref. Il accepta malgré lui. D'un point de vue extérieure, la situation était un peu comique. Bien que Viel visait vers la direction des mannequins, on aurait dit qu'il tirait au hasard.

Lyria le vit toucher des zones aléatoires, que ce soit la tête, un bras, parfois le tronc... mouais. Ça irait peut-être mieux si les cibles continuaient de faire du bruit, étant donné que Viel n'a probablement pas l'habitude de perdre ses repères visuels. Par la suite, Lyria lui proposa de passer à autre chose, et de réaliser un "objet à pointes", puis soupira.



- ... Viel, patience. Je me trompe peut-être, mais tu as l'air trop pressé, trop nerveux. Franchement, tu devrais te détendre un peu. Peu m'importe que tu réussisses du premier coup, ou non. Tu progresses à ton rythme, et c'est tout ce qui compte, non ? ... Ce n'est pas le temps qui nous manque, crois-moi. Bon, poursuivons.


Lyria l'observa modeler une pointe d'argent avec sa magie. Elle hocha la tête d'un air approbateur. Il était peut-être temps de passer à la vitesse supérieure.


- Oui, comme ça. Lance-la, maintenant........ tu vois ? Elle s'est plantée dans le mannequin sans aucun problème. Je te laisse imaginer l'étendue des dégâts sur le corps si tu aurais ajouté un effet, comme ton Souffle d'Ombre. Humhum. Essaie de modeler une forme de ton choix, maintenant, et teste-la sur les mannequins. Recommence autant de fois que tu le jugeras nécessaire. Puis augmente la difficulté. Crée-en plusieurs, ajoute-y un petit effet. Ensuite, tu me montreras jusqu'à quel point tu peux être rapide avec ce sort.


Lyria attendit un long moment sans rien dire, puis poursuivit.


- A présent, mélange les trois : forme, effet, vitesse. Hum....... après cela, que dirais-tu d'une petite pause ? Je crois qu'une fois que tu les maîtriseras, on pourra passer à quelque chose de plus poussé. Ce dont tu parlais avec le shuriken, et la forme de jet. J'estime que si tu maîtrises les trois, tu devrais être capable de les réaliser. Ça donnera à ton sort un aspect plus travaillé, et plus de performances...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Dim 17 Sep - 12:08
- Les pouvoirs qu'on possède ne définissent pas nécessairement notre nature, Viel. Regarde-moi. Je possède l'élément Ombre... donc je devrais être maléfique. Mais tu vois bien que ce n'est pas le cas, je me trompe ? ........ En tout cas, non, ça ne me surprend pas. Quoi de plus normal pour un artiste, tel que toi.

J'hésitais un bref instant. Lyria n'était pas maléfique, enfin je ne pouvais pas la traité comme tel en voyant comme celle-ci m'aidait, pourtant elle restait fortement lié à son élément. J'étais peut-être un peu trop catégorique en disant que nos pouvoirs faisait notre nature.

"Je n'associais pas l'ombre au mal... Mais vous avez probablement raison."

Suite à cela, on parlait des pouvoirs de télékinésie, la princesse semblait prête à vouloir m'entraîner un autre jour. Je me demandais comment elle pouvait trouver autant de temps à investir pour moi. Elle avait un rôle important dans l'empire et pourtant... Quoi qu'il en soit je n'avais pas à me plaindre, je pourrais profité de son enseignement.

"Pas de soucis, j'y penserais."

Pour ce qui était de ma performance des tires à l'aveugle, je préférais ne pas trop en parler. Viser sans rien voir , c'était pas assez intuitif à mes yeux, si on pouvait dire... Il me fallait probablement beaucoup plus d'entraînement pour pouvoir obtenir de meilleur résultat, au moins je touchais les cibles. Lyria me fit remarquer que j'étais probablement trop nerveux et pas assez patient. Elle n'avait probablement pas conscience qu'entretenir un sentiment de colère sans la laisser me submerger ou m'en libérer était assez éprouvant mentalement. Je me mis à grommeler légèrement à la remarque de Lyria, je ne savais comment lui présenter le problème

"Le problème, c'est que je ne peux pas vraiiiiiment me détendre sans que cela affecte mes pouvoirs, j'utilise ma colère, mais pendant ce temps là je contiens toujours cette rage. J'ignore comment faire pour palier à ce problème, ma mère qui possède également ce genre de pouvoir pourrait probablement me conseiller. Je pourrais toujours utiliser une autre émotion négative pour utiliser mes pouvoirs. Seulement si je prenais la haine par exemple, il faudrait que je haïs la cible en question, si j'utilisais de la cruauté gratuite heum, on va éviter. La peur est instable, pas forcement à voir comme une émotion négative non plus."

Je pris le temps de me concentrer afin de former une pointe. La voix de Lyria m'aidait à garder un certain calme, une certaine stabilité. Là où la précision n'était forcement pas mon fort, la maîtrise de mon sort était correct. Je pouvais observer la puissance avec la quelle le pique c'était écrasé contre le mannequin. J'étais convaincu par le résultat.

- Oui, comme ça. Lance-la, maintenant........ tu vois ? Elle s'est plantée dans le mannequin sans aucun problème. Je te laisse imaginer l'étendue des dégâts sur le corps si tu aurais ajouté un effet, comme ton Souffle d'Ombre. Humhum. Essaie de modeler une forme de ton choix, maintenant, et teste-la sur les mannequins. Recommence autant de fois que tu le jugeras nécessaire. Puis augmente la difficulté. Crée-en plusieurs, ajoute-y un petit effet. Ensuite, tu me montreras jusqu'à quel point tu peux être rapide avec ce sort.

J'écoutais la princesse me proposer de continuer tout en améliorant un peu les effets. Je m'exécutais, je générais un grand nuage, ce qui était la partie la plus longue du processus. Je tentais de créer mes projectiles le plus rapidement possible quitte à réaliser plusieurs actions en même temps, comme lancer un projectile tout en formant un autre. Je tentais d'ajouter un effet à mon projectile, il avait tendance à tournoyer un peu comme un foreuse tournerait pour percer un mur.

"De cette manière? Après je vous avoue que c'est assez fatiguant ce sort à la longue."

Suite à cela Lyria me proposa une dernière chose avant de proposer une pause. Ce qu'elle me proposait était une combinaison de tout ce qu'elle avait essayé de m'apprendre. Je devrais pouvoir y arriver. Je suivais les consignes de Lyria et je rajoutais de la vitesse à mes projectiles. J'avais légèrement modifier la forme pour donner la forme d'une vise assez large, j'avais gardé l'effet tournoyant, cela pouvait servir pour percer des armures ou la pierre d'un golem par exemple, bien que ce n'était pas nécessaire pour un dragon ou une cible plus petites. Je découvrais que j'avais différent manière d'envoyer mes projectiles et non pas uniquement une simple impulsion. Cette nouvelle façon de procéder rendait le tire un peu moyen bruyant et me laisser penser que le bruit était lier à la magie que j'utilisais pour envoyer le projectile.
Après avoir relancer un certain nombre de projectile , je souffla un bon coup. Je me sentais vaseux , plus pale et je ressentais cette colère redescendre d'un coup. Je sentais qu'une pause était nécessaire, ma magie avait beau avoir besoin de colère pour exister, j'avais besoin malgré tout d'un peu de magie et d'énergie pour fonctionner.

"Oui, une pause est nécessaire. Pour ce qui est du shuriken , il faudra voir, si je peux l'envoyé autrement qu'en ligne droite ou en diagonale il aura un intérêt sans ça, moins. Pour l'instant, il faudrait mieux que je me restaure un peu"

Je m'assis et je regardais Lyria ensuite et je lui posais une simple question.

"Je me demandais, pourquoi vous portez autant d'attention sur moi ? Je ne parle pas que maintenant, mais depuis que l'on s'est rencontré. J'avoue ne pas être habituer, ce n'est que ça me dérange au contraire, mais vous êtes la dirigeante de l'empire, je supposais que vous aviez des choses plus importante à faire."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Dim 17 Sep - 17:36
Lyria le fixait du regard, impassible. Viel n'avait plus l'air de savoir quoi répondre. Elle regarda par la fenêtre, pensive.


- Je ne te blâme nullement, très cher. Eh bien... ce type d'associations, vois-tu, c'est une erreur qu'on ne fait que trop souvent. Beaucoup de dragons ont des préjugés de ce genre : "Oh, Mon Dieu, elle a des pouvoirs maléfiques, alors elle doit être mauvaise !"... Non. Je dirais simplement qu'il ne faut pas faire d'un cas une majorité. Alors, imagine un monde à part entière rempli de ces préjugés. En prenant cet endroit pour exemple, on devrait donc dire qu'il n'y a que des dragons corrompus jusqu'à la moelle qui y vivent... et ça, je sais que c'est faux pour côtoyer mes sujets régulièrement.


Bon, ben, il ne restait plus à Lyria qu'à caler un ou des cours de télékinésie avec Viel. Soit. Ce serait plus un "bonus", mais ça en vaut la peine, malgré tout. Hum... Viel semblait plutôt mitigé quand à sa performance avec les mannequins. Franchement, Lyria aurait été très étonnée s'il aurait réussi du premier coup. Ce n'était pas un exercice facile en soi, et elle le sait très bien, pour le temps que ça lui aura prit de toucher les cibles avec une bonne précision. En revanche, en lui faisant remarquer son impatience et sa nervosité, Lyria esquissa un sourire en voyant l'air grognon de Viel, puis se reprit.


"Le problème, c'est que je ne peux pas vraiiiiiment me détendre sans que cela affecte mes pouvoirs, j'utilise ma colère, mais pendant ce temps là je contiens toujours cette rage. J'ignore comment faire pour palier à ce problème, ma mère qui possède également ce genre de pouvoir pourrait probablement me conseiller. Je pourrais toujours utiliser une autre émotion négative pour utiliser mes pouvoirs. Seulement si je prenais la haine par exemple, il faudrait que je haïs la cible en question, si j'utilisais de la cruauté gratuite heum, on va éviter. La peur est instable, pas forcement à voir comme une émotion négative non plus."
- Puisque ta magie fonctionne avec une émotion négative, l'inverse doit être possible également. Certes, ça ne sera peut-être pas aussi efficace, mais ce sera déjà moins éprouvant pour toi. Fais au moins un essai, pour qu'on voit ce que ça donne.


Néanmoins, Viel semblait avoir retrouvé un certain calme, malgré ses dires. Lyria continua de le guider, lui donnant quelques consignes. En tout cas, la pique qu'il forma se planta dans le mannequin avec succès. Cela plaisait à Viel, visiblement. Par la suite, elle continua d'observer ses manœuvres, hochant la tête avec approbation de temps à autre. Hum... il était plutôt rapide, et capable de faire plusieurs choses à la fois. Finalement, peut-être que Viel maîtrisera ce sort sans trop de problèmes. Reste à voir comment il s'en sortira avec des techniques plus poussées. Lyria se gratta les écailles de la tête un bref instant en voyant le projectile tourné sur lui-même.


- ... Oui, comme ça. Continue. Humhum... quoi de plus normal. Parce que tu utilises ta magie pour créer le sort, et tes capacités mentales pour le faire léviter. Donc, comme ça prend ton énergie des deux côtés... ça te fatigue plus vite qu'un autre sort. Mais bon, à force de t'entraîner, tu t'y habitueras, et par conséquent, tu ressentiras moins de fatigue. Alors... essaie de le faire tourner plus vite. Ca fera la même chose que la pique, mais avec la vitesse, l'impact sera plus important, ainsi que les dégâts occasionnés. Tu sais ce que tu pourrais essayer ? Utiliser ton Souffle d'Ombre dessus, afin que ton projectile s'en imprégne.


D'un geste circulaire, la dragonne noire forma un orbe noir dans sa patte. Il bougeait légèrement, en lévitation, comme animé de vie. Une fumée bleue l'entourait. Elle le laissa regarder, puis le lança une cible. L'orbe partit en sifflant, et explosa contre la cible. Elle noircit comme si elle avait brûlée.


- En résumé, l'orbe que tu viens de voir a le même effet que mon Souffle d'Ombre. C'est comme si je l'utilisais directement, mais à distance, avec une portée beaucoup plus grande. Tu veux essayer avec ton projectile ?




Par la suite, Lyria lui fit une ultime suggestion avant la pause. Parce que ça durait depuis un bon moment, et trop travailler n'était pas une bonne chose. Ca ébranle les nerfs plus qu'autre chose, et fatigue beaucoup. Elle nota avec satisfaction que Viel semblait plus confiant que tout à l'heure, et c'est une bonne chose. Car il prenait même des initiatives... de nouvelles formes, plus de vitesse, différentes façons de lancer, et même des projectiles moins bruyant... hum. Peut-être Lyria devrait-elle lui laisser plus de liberté durant les cours, tout compte fait. Elle aura peut-être d'autres surprises... au bout d'un moment, la dragonne noire lui fit signe d'arrêter. Elle sentait sa fatigue, alors mieux valait mettre tout ça en pause pour l'instant. Lyria lui sourit d'un air ravi.


"Oui, une pause est nécessaire. Pour ce qui est du shuriken , il faudra voir, si je peux l'envoyé autrement qu'en ligne droite ou en diagonale il aura un intérêt sans ça, moins. Pour l'instant, il faudrait mieux que je me restaure un peu"
- Tu t'en sors très bien, Viel. Tu progresses. Attends...


Lyria s'éloigna un bref instant dans un coin, puis revint avec deux coupole en argent. L'une contenait de l'eau de source, et une autre avec des fruits.


- Tu en veux un ? N'hésite pas, surtout. Ca te fera du bien. Enfin, je peux demander qu'on t'amènes un plat de viandes, si tu préfères. A toi de voir.


Elle s'assit en face de lui avec un petit sourire, puis prit une orange et commença à la peler avec ses griffes. Oui, parce que Lyria trouvait que la peau manquait de goût... en entendant sa question, une lueur étrange passa dans ses yeux. Lyria croqua l'orange, et mit un certain avant de répondre, comme si elle cherchait une façon de formuler sa réponse. Puis elle le fixa avec intensité.


"Je me demandais, pourquoi vous portez autant d'attention sur moi ? Je ne parle pas que maintenant, mais depuis que l'on s'est rencontré. J'avoue ne pas être habituer, ce n'est que ça me dérange au contraire, mais vous êtes la dirigeante de l'empire, je supposais que vous aviez des choses plus importante à faire."
- Par où commencer... ? Eh bien, j'ai beau avoir des "choses importantes" à régler, mon cher Viel, ça ne signifie pas pour autant que j'ai à les faire tous les jours. En bref, il arrive que les affaires de l'Empire aient des "périodes de calme". Un peu comme en ce moment. De toute manière, j'estime qu'avoir un certain temps de repos est nécessaire. Autrement, tu te doutes bien que mes nerfs m'auraient lâché depuis longtemps. Bref. Donc, il m'arrive d'avoir un peu de temps libre, contrairement aux "idées reçues", et j'en profite pour m'adonner aux choses que j'aime. Que ce soit l'enseignement des éléments, un peu comme je le fais avec toi, ou encore l'alchimie. C'est moi qui a fabriqué ton bracelet. A vrai dire, les alchimistes sont rares, par ici, et... ils sont pas vraiment "doués". Tu te doutes bien que je préfères croire en mes propres compétences plutôt qu'aux leurs.


Elle s'interrompit un instant, puis poursuivit, l'air grave.


- Je ne sais pas si ça répondra à ta question, Viel, et ça sera difficile à croire, mais... tu aurais fini par l'apprendre. L'Empire des Ténèbres... ce n'est pas tout à fait ce que tu imagines. A l'origine, Cynder l'a créé comme un refuge pour nous tous. Les orphelins, les parias, les rebuts de la société... un peu comme moi. Cynder m'a recueillie, comme tant d'autres avant mon arrivée. En d'autres termes, je poursuis son oeuvre, et prend tous ceux que je peux sous mon aile. C'est ce que j'ai fait avec toi. Afin de t'épargner un sort bien plus funeste. Comme je l'ai fait avec d'autres membres de l'Empire. Ailleurs, on les juge, on les blâme pour ce qu'ils sont, et ce qu'ils font... exactement comme on m'a fait. Alors qu'ici, ils peuvent vivre comme bon leur semble, et être eux-même. C'est comme si nous faisions tous parti d'une très grande famille, Viel. Ici, on a tous souffert d'une grande injustice. Regarde ton ancien maître. Ne t'empêchait-il pas de vivre, avec le sort qu'il t'a jeté ? Alors que tu étais innocent, que tu n'avais rien demandé ? ... Voilà pourquoi je me montre aussi "attentionnée" avec toi. Comme je le fais avec d'autres. Parce que je crois que si l'Empire n'existait pas... ces innocents auraient souffert toute leur vie. Y compris moi. Et toi, à l'heure qu'il est, tu serais encore la victime de ton ancien maître. En résumé, ce n'est pas vraiment personnel. Je ne fais que mon devoir, et ce qui me semble juste. Même si ça ne m'empêche d'apprécier les autres tels qu'ils sont, à la juste valeur qu'ils méritent. Du moins, qu'ils devraient tous mériter. Je suis sûre qu'ils y en a encore plein dehors, et je me dois de les trouver. Est-ce que tu comprends, à présent ?


Elle baissa les yeux et croqua de nouveau dans son orange, avec un peu de tristesse dans le regard.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Mar 19 Sep - 16:19
- Je ne te blâme nullement, très cher. Eh bien... ce type d'associations, vois-tu, c'est une erreur qu'on ne fait que trop souvent. Beaucoup de dragons ont des préjugés de ce genre : "Oh, Mon Dieu, elle a des pouvoirs maléfiques, alors elle doit être mauvaise !"... Non. Je dirais simplement qu'il ne faut pas faire d'un cas une majorité. Alors, imagine un monde à part entière rempli de ces préjugés. En prenant cet endroit pour exemple, on devrait donc dire qu'il n'y a que des dragons corrompus jusqu'à la moelle qui y vivent... et ça, je sais que c'est faux pour côtoyer mes sujets régulièrement.

J'étais un peu gêner, j'étais moi même un dragon d'ombre, avec des pouvoirs jugés comme dangereux, même si je prétendais le contraire. D'un autre coté, je me demandais, j'avais beau apprécié Lyria, elle n'était pas le meilleur exemple pour évité tout amalgame entre magie maléfique et être maléfique. Je me contentais de faire un léger rire gêner , j'ignorais déjà quoi répondre avant , mais maintenant c'était encore pire.

"Hum et bieeeen... oui bien sûr ! "

Quand Lyria avait fait remarqué mon impatience, je m'étais montré assez grognon. Rester constamment sous pression n'avait pas un bonne effet sur mon caractère. Je n'avais pas envie de nous me disputer avec elle à nouveau, surtout qu'elle ne faisait rien qui gêner réellement.

- Puisque ta magie fonctionne avec une émotion négative, l'inverse doit être possible également. Certes, ça ne sera peut-être pas aussi efficace, mais ce sera déjà moins éprouvant pour toi. Fais au moins un essai, pour qu'on voit ce que ça donne.

"Les émotions positives me permettent d'utiliser ma magie non pas pour blesser, mais soigner et protéger. Le problème c'est qu'il me faut un bref instant de concentration pour pouvoir passer d'un type de magie à l'autre, le temps d'évacué mes émotions négatives et de penser à quelque chose de positif. C'est le défaut de ma magie, beaucoup trop dépendant de mon mental. Toute fois, si j'étais un psychopathe heureux de tuer je pourrais probablement blesser en ayant une émotion positive j'imagine... Ce que je me demande , c'est ce que je serais capable de faire sous furie."

Je n'étais en revanche pas certain de voir ce que ça donnerait sous l'effet d'émotion négative. Surtout que je n'avais pas utiliser ma furie depuis très longtemps... Quand j'étais sous l'influence du démon qui me posséder , mes pouvoirs étaient différent. Ils étaient plus sombre, bien qu'étrangement, ils avaient l'air moins dangereux. Je n'avais pas eu vraiment l'occasion de les exploités à vrai dire. Peut-importe à présent.

Apparemment le fait d'avoir pris quelque initiative donnant une rotation à mon projectile. Lyria me fit remarquer que ma magie me fatiguerait plus vite qu'une autre. Probablement, je n'y avais pas réfléchit réellement.

"A vrai dire c'est beaucoup de fatigue mental, pas vraiment un épuisement de ma magie, bien que cela demande de la magie, je pense que je tomberais de fatigue avant de tomber à cours de magie en cas d'effort prolongé, là où si j'utilisais de manière prolongé mon souffle, je tomberais rapidement à cours de magie en premier."

Elle m'avait proposé d'imprégné mon projectile de mon souffle. Ce n'était pas idiot, cela me m'était pas venue à l'esprit. J'observais l'orbe que la princesse avait créer pendant qu'elle me fournissait ses explications.

"Cela devrait pas être très compliqué faire. J'ignore si je dois formé mon projectile en premier ou souffle directement sur le nuage et formée le projectile ensuite. Je devrais probablement testé..."

Je créa ensuite un nuage de magie, directement après je cracha un souffle d'ombre , je maintenue le souffle pendant que je formais mon projectile. J'utilisais probablement plus de magie que nécessaire, mais comme j'allais bientôt prendre une pause ce n'était pas un problème. J'observais le résultat quelques secondes et je projeta ensuite le pique sur une cible. Suite à cela je souffla ensuite.

Je fis un bref sourire quand Lyria me félicita de mes progrès. Elle partit ensuite un bref instant pour venir me chercher de l'eau et des fruits. Elle me proposa également un plat de viande. J'hésitais un bref instant et je répondis.

"Je vais prendre quelque fruit pour l'instant, je prendrais de la viande peut-être plus tard. Je me disais. Nous pourrions dîner ensemble ce soir ? Si bien sûr vous n'y voyais pas d’inconvénient"

Je souriais un bref instant et je pris un fruit en suite. Pendant ce temps Lyria répondit à ma question, pourquoi celle-ci m'apporter autant d'intérêt. Je compris assez rapidement quelle n'était pas comme cela uniquement avec moi, mais avec beaucoup de personne de l'empire. Les propos de la princesse me touchait, mais j'ignorais si je devais la croire ou non. D'un autre coté, je n'osais penser qu'elle mentait. J'avais toujours cru que l'empire avait un but très sombre derrière tout ceci , d'un autre coté, ces propos n’excluaient pas cela. Elle pouvait très bien profité des personnes que l'empire avait recueilli pour d'autres intérêts. D'un autre coté, je voyais le regard triste de Lyria, je ne pensais pas que celle-ci baratiné , ou dans ce cas elle jouerait la comédie. Seulement, si je ne pouvais pas pousser des soupçons aussi loin. J'avais aussi cru entendre un bref instant qu'elle avait pas de bon alchimiste sous la patte. Je ne connaissais pas d'alchimiste, mais j'avais quand même une idée derrière la tête.

"Oh... mais l'empire n'a pas d'intérêt un peu plus sombre, le contraire serait étonnant. Je ne nie pas le fait que vous souhaiter aider certaine personne qui en quelque sorte vous ressemble dans le sens où vous avez beaucoup souffert. Je peux déjà noté se désire de vengeance envers les anciens dirigeants du continent. Bien que je ne pense pas que ça soit une bonne chose, la guerre nous laisse pas le choix, je n'irais pas jusqu'à exterminé un à un ses personnes par désire de vengeance. Après au final , je me rends compte que je suis très différent de la plupart des membres de l'empire. Je suis plus proche des résistants ironiquement, j'ai tout perdu après la chute de Warfang. Même si malgré tout je ne respecte pas les résistants comme vous savez, mais ce que je veux dire. J'ai pas été malheureux comparé à beaucoup d'entre vous, j'aurais probablement continuer à profiter de la situation tel qu'elle était si rien j'avais changer et ma famille aussi. Après le fait d'avoir eu ce vieux fou qui avait tenté de me contrôler n'a pas durée si longtemps, au fond, je ne souffrais pas vraiment, même si je reste bien content d'être libérer de lui. Enfaite, j'avais l'impression de ne pas vraiment pouvoir souffrir sous son influence. Là où j'ai vraiment perdu, c'est qu'au final je me retrouve mêlé à des conflits que je ne souhaitais pas à la base. Ma famille est en cellule ici car ils ont fait le mauvais choix d'être résistant. Je ne blâme personne en revanche, ni mes parents ni l'empire ni même vous. Au final ça ne servirait à rien. Et je n'oublie pas que sans vous et les gardes qui m'ont épargné le jour où mon maître s'est fait assassiner, je serais surement mort ou sous le contrôle d'un démon. "

Je réfléchissais un instant et je changeais de sujet brusquement.

"Ah oui, je me disais. La dragonne blanche que l'on avait rencontré, j'ignore si elle est alchimiste, mais elle semblait savoir se débrouiller, peut-être qu'il serait intéressant de lui proposer de nous rejoindre, si vous savez comment la contacter, après je ne dis ça que comme ça."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Sam 23 Sep - 14:27
Lyria se frappa la tête avec sa patte. Oulàlà. Cette fois, c'est sûr, elle l'a complètement perdu. Ce n'était que son avis personnel, tout ceci, et pourtant, il n'y avait rien de difficile à comprendre. Bon, d'accord, il existe des dragons de l'ombre peu recommandables, mais sont-ils tous pareils ? Après tout, il n'y a pas d'ombre sans lumière, car l'un ne pourrait pas être sans l'autre. Certes, Lyria n'est pas le meilleur exemple, mais elle n'est pas ombre à 100%. Et sa petite sœur adoptive a fini par le remarquer la première fois où elles se sont rencontrées. Alors, comment juger un dragon sans même chercher à le connaître, sachant que les apparences sont trompeuses ? Humpf. On se croirait à bord du Titanic. Elle afficha un sourire forcé.


"Hum et bieeeen... oui bien sûr !"
- Mmmm... mouais. Ecoute. Je te sens un peu perdu... dis-moi, s'il y a quelque chose que tu ne comprends pas.




C'est sûr que s'ils recommencent à se disputer, Lyria ne va pas apprécier du tout... toutefois, elle suggéra à Viel que sa magie devrait marcher dans les deux sens. La question était visiblement beaucoup plus complexe qu'elle n'y paraissait. Intéressant... une magie liée au mental, qui est soit d'ombre, soit de lumière. La dragonne noire sembla réfléchir un long moment.


- Problème épineux, effectivement. Mais il y a une question que je me pose. Quand tu ne ressens aucune émotion particulière... que tu es neutre. Comment réagi ta magie ? Est-ce qu'elle devient un mixte d'émotions négatives et positives ? Ou il ne se passe rien ? Hum... pour ta Furie... je ne sais pas si... elle fonctionnera correctement. A cause du... hum... bracelet, que je t'ai fabriqué. Oui, je suis alchimiste à mes heures perdues, mais passons les détails. Si ton attaque est trop puissante... les runes risquent de s'activer, et de la réduire. Il vaudrait peut-être mieux te concentrer sur des sorts plus basiques pour le moment. Le temps de savoir pleinement contrôler tes pouvoirs.


Elle ouvrit une besace belge sur son dos, et en sortit quelques cristaux, de couleur blanc-gris, remuant doucement la queue, un peu inquiète.


- ...... Je sais que c'est abusé, ce que je vais te proposer, Viel, mais... peut-être qu'ajouter quelques cristaux neurologiques au bracelet serait une solution. En somme, ils vont créer des "nerfs magiques" entre tes pouvoirs, et une zone directe de ton cerveau. Ca fonctionne à peu près de la même façon que quand tu veux bouger une patte, par exemple. Le cerveau envoie des signaux électriques au membre concerné, et le membre réagit. Ici, les cristaux seront comme des micro-cerveaux. Jusqu'à présent, si j'ai bien compris, le "moteur" de tes pouvoirs, c'est ton mental + tes émotions. Or, étant donné que ce lien sera artificiel, tu n'auras pas besoin de passer par tes émotions, puisque le "moteur", ce sera les cristaux + ton mental. Tu n'auras qu'à donner un ordre, et tes pouvoirs obéiront sans problème. En revanche, retirer le lien magie/émotion, c'est juste impossible. Ca t'affecterait physiquement, et mentalement. Mais en ajoutant une deuxième magie, une magie "artificielle", tu seras libre d'utiliser soit l'une, soit l'autre. Bien sûr, je comprendrais si tu refuses.


Hum... donc, d'un côté, Viel risque d'avoir une "fatigue mentale", avant une "fatigue magique". De l'autre, il risque une "fatigue magique" avant sa "fatigue mentale". Dans ce cas, il lui faudrait trouver le juste équilibre entre les deux. Ou un autre moyen de défense.


"A vrai dire c'est beaucoup de fatigue mental, pas vraiment un épuisement de ma magie, bien que cela demande de la magie, je pense que je tomberais de fatigue avant de tomber à cours de magie en cas d'effort prolongé, là où si j'utilisais de manière prolongé mon souffle, je tomberais rapidement à cours de magie en premier."
- C'est pourquoi il est important que tu surveilles ça de plus près, Viel. Dans les deux cas, tu te rends très vulnérable. Si tu te sens trop fatigué, mets-toi à l'abri, le temps de récupérer. C'est plus sûr. Je dis ça, comme ça, bien entendu. Hum... dis-moi. A part la magie, connais-tu d'autres moyens de défense qui pourraient te servir ? Sais-tu te battre au corps-à-corps, par exemple ?


Par la suite, Lyria créa un orbe noir en lui suggérant d'utiliser son souffle sur son projectile, afin qu'il l'absorbe et en gagne les effets. Elle observa la tentative de Viel. Hum... oui, ça fonctionne. Le projectile est noir-violet, à présent. La pique se planta profondément dans la cible, qui noircit de la tête aux pieds. Eh bien... il faut dire que c'est beaucoup plus efficace. Cela dit, ça demande un peu plus d'efforts à Viel en contre-partie. Voyant l'épuisement de Viel, Lyria posa doucement une patte sur son épaule, avant un hochement de tête. Elle lui a proposé une pause, et il a accepté.




Viel préféra se contenter de fruits. Soit. Les yeux de Lyria s'agrandirent de surprise à sa demande. Wow, wow, wow. Ca va loin, là. Carrément. Une soirée en tête-à-tête ? ....... Bah, si ça se trouve, il veut simplement partir sur une relation un peu plus amicale, rien de plus. Ca changerait de la relation trop "professionnelle". Elle rougit légèrement, embarrassée.


"Je vais prendre quelque fruit pour l'instant, je prendrais de la viande peut-être plus tard. Je me disais. Nous pourrions dîner ensemble ce soir ? Si bien sûr vous n'y voyais pas d’inconvénient"
- Euhm... eh bien...... c'est assez... innatendu de ta part, Viel. Et on me... hum... on me fait rarement ce type de demande. Hum. Pourquoi pas. Vers huit heures et demie, à la salle des banquets, ça t'irait ? Humhum. J'ai quelques petites affaires à régler juste avant, mais ça ne devrait pas être trop long.


La dragonne noire répondit à la question de Viel. Question qui n'était pas sans importance, car elle lui révéla ses motivations, et le but "véritable" de l'Empire. Elle remarqua qu'il était légèrement perplexe. Il semblait avoir quelques doutes quand à la véracité de ses propos. Bah, Lyria ne l'obligera pas à le croire, c'est son droit. Elle se contenta de prendre un autre fruit, l'écoutant avec attention, sans rien dire, pendant un moment. Puis elle afficha un pâle sourire. Sourire qui s'effaça au fur et à mesure.


- En résumé, tu fais un peu ta vie, très cher. Ni avec les Résistants, ni avec l'Empire. Choix que je respecte. Ecoute. Je suis vraiment navrée que tu te retrouves impliqué dans tout ça, mais c'est aussi pour cette raison que je t'ai demandé de ne pas trop t'éloigner de la forteresse. Cet endroit est sûr, et ici, tu ne seras pas obligé de te mêler à nos conflits. Tu ne risques pas de te faire pas attaquer, comme l'autre fois dans le petit village. C'est en partie ma faute, et je m'en excuse sincèrement. Parce que s'il t'arrive quelque chose, j'en serais pleinement responsable. Et j'aurais à l'annoncer à tes parents, me les mettant ainsi à dos. Ils ont beau être en prison, il n'est pas exclu qu'ils tentent un jour de s'en évader. Toutefois, ne me juge pas mal, mais je crois qu'il est nécessaire de se débarrasser justement des dirigeants des Résistants. Ils veulent nous nuire, et ils feraient n'importe quoi pour parvenir à leurs fins. Chose que je ne pourrais jamais permettre. Un tel échec signifirait que j'ai fait tout ceci pour rien. Tout redeviendrait comme avant, même pire qu'avant. Que nous resterait-il, que devrions-nous... je n'ose même pas imaginer quel Enfer ce serait. Et j'espère que je ne le connaîtrais jamais. Notre survie en dépend.......... j'espère au moins que tu n'es pas malheureux en notre compagnie. Car ça aussi, ce serait ma faute.


Viel mentionna une certaine "dragonne blanche"... elle fixa un point, l'air pensif. Ce ne serait pas Anaya, dans la Forêt de Phobos ? Il est vrai qu'elle semblait avoir des aptitudes d'alchimiste, vu ce qu'elle a fait avec les cristaux.


"Ah oui, je me disais. La dragonne blanche que l'on avait rencontré, j'ignore si elle est alchimiste, mais elle semblait savoir se débrouiller, peut-être qu'il serait intéressant de lui proposer de nous rejoindre, si vous savez comment la contacter, après je ne dis ça que comme ça."
- Anaya, je présume ? Eh bien, oui, c'est une possibilité. Seulement, j'ai ouïe dire qu'elle avait des "activités" dans la Forêt de Phobos. Et, pour l'heure, j'ignore jusqu'où s'étend son niveau en ce qui concerne l'alchimie. Je peux bien lui envoyer une lettre pour que nous en discutions, mais rien ne garantit qu'elle acceptera, malgré notre intérêt commun pour l'alchimie. Disons... qu'Anaya risque d'exiger quelque chose en échange de ses services. Ah, les joies de la négociation... si tu savais, Viel...


Lyria eut un profond soupir, comme si elle mourrait d'ennui.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Mer 27 Sep - 13:47
- Mmmm... mouais. Ecoute. Je te sens un peu perdu... dis-moi, s'il y a quelque chose que tu ne comprends pas.

Je soupirais un bon coup, je n'avais pas spécialement envie de dire le fond de ma penser sur ce genre de sujet. J'avais probablement un avis beaucoup trop extrémiste à ce sujet. Je répondis tranquillement à Lyria.

"J'ai compris. Bien que pour moi le mal et le bien n'existe pas. On agit très souvent pour son propre intérêt et l'intérêt des personnes qui sont proches de nous. On essaye souvent de se rassurer en disant que l'on est pas mauvais, mais on est conçu être de la pire espèce possible. On est naturellement meurtrier, on apprécie très facilement la violence et le sang. On se laisse tellement aisément charmé par les ténèbres et les démons. Et même si dès fois on peut montrer que l'on a du coeur et que l'on est bon au fond cela reste des cas trop isolé. Cela reste uniquement quand on le désire et avec qui on désire. Les événements au pays des artisans ne sont qu'un exemple. Les gardes n'ont pas hésité à nous attaquer et on a pas hésité à les massacrés sans pitiés, il est où le bien là dedans. C'est pour ça que au final je pense qu'il vaut mieux arrêté de se justifier pour tout et accepter que ce que l'on est car au final on ne changera pas de manière radical, pas sans trouble majeur. Malgré toute cette obscurité le bonheur existe encore et ça c'est que je vois au final. Alors oui certes bien sur les dragons avoir des pouvoirs maléfiques ne fait pas forcement d'un dragon quelqu'un de mauvais, bien qu'il reste quand même bien plus enclin à l'être. J'ignore si vous me dite tout ceci pour pas que je vous rejette ou quoi que ce soit, mais vous savez, cela m'importe peu, j'ai une grande dette envers vous et même sans sa j'ai assez rapidement appris à vous accepter. Juste une seule chose, je vous est vu massacré des gardes, des mots ne peuvent pas influencer mon avis à ce stade là, mais je ne vous en veux pas, je me suis fais une raison depuis le début."

J'espérais que mon avis ne froisserait pas Lyria. Je parlais en toute franchise, peut importe si mon avis allait plaire, j'ai cessais de croire que je pouvais plaire à tout le monde depuis longtemps. J'ignorais si la princesse avait fait ceci pour tenter de se justifier, je pensais que oui, mais je me trompais peut-être, elle le confirmait ou non de toute manière. Après avoir fini ma phrase je fis un bref sourire pour dédramatiser mes propos, j'avais conscience d'avoir une vision extrémiste par moment. Même certains dragon de l'empire ne devait pas être aussi catégorique dans leurs propos sur un tel sujet, mais bon c'est ainsi.

Suite à tout ceci on changea de sujet. Lyria me posa une question assez intéressante. Que se passerait t-il si j'utilisais des émotions neutres. C'était intéressant dans l'idée de le savoir. Bien évidement, j'avais déjà exploré cette éventualité, c'était bien plus facile de s'entraîner avec des émotions neutres que sans.

"Et bien. Dans ce cas, j'ai accès à mes pouvoirs sous émotions positives et négatives. Je ne pourrais en revanche pas exploité tout le potentiel du pouvoir, mais ce n'est pas pour autant sans effet loin de là. Si je venais à utiliser que mes pouvoirs normalement lié à mes émotions positives alors que j'ai des émotions neutres , je finirais par peu à peu ressentir les émotions positives et du ça reviendrait à utiliser mes émotions positives. Je n'ai jamais trop essayer d'alterné un sort positive et négatif , mais à voir. Pour ma furie, c'est dommage, j'aurais bien aimé libérer et tester jusqu'où je peux aller, et si justement si mes pouvoirs sont dangereux ou non. Enfin après c'est comme vous voulez."

Je ne préférais pas insisté d'avantage. La princesse savait probablement mieux que moi ce qu'il fallait faire. En revanche pour sa proposition suivante, j'ignorais réellement si c'était une bonne solution.

- ...... Je sais que c'est abusé, ce que je vais te proposer, Viel, mais... peut-être qu'ajouter quelques cristaux neurologiques au bracelet serait une solution. En somme, ils vont créer des "nerfs magiques" entre tes pouvoirs, et une zone directe de ton cerveau. Ca fonctionne à peu près de la même façon que quand tu veux bouger une patte, par exemple. Le cerveau envoie des signaux électriques au membre concerné, et le membre réagit. Ici, les cristaux seront comme des micro-cerveaux. Jusqu'à présent, si j'ai bien compris, le "moteur" de tes pouvoirs, c'est ton mental + tes émotions. Or, étant donné que ce lien sera artificiel, tu n'auras pas besoin de passer par tes émotions, puisque le "moteur", ce sera les cristaux + ton mental. Tu n'auras qu'à donner un ordre, et tes pouvoirs obéiront sans problème. En revanche, retirer le lien magie/émotion, c'est juste impossible. Ca t'affecterait physiquement, et mentalement. Mais en ajoutant une deuxième magie, une magie "artificielle", tu seras libre d'utiliser soit l'une, soit l'autre. Bien sûr, je comprendrais si tu refuses.

"Le problème c'est que j'ignore si ça fonctionnera, ça briserait tout le principe de ma magie. Je devrais plus dangereux si je le désirais, j'aurais d'avantage conscience de mes pouvoirs et je pourrais plus facilement utiliser leur plein potentiel. Bien sûr ça peut avoir l'effet inverse et ne pas fonctionner du tout sans émotions. Enfin, avant de faire ça il faudrait vraiment étudier ma magie, j'ai un livre dessus, pour le reste ma mère s'y connait probablement mieux dans cette magie, elle prétendait réussir à me canaliser dans mon enfance. Elle avait conscience de ce que ma magie pouvait faire. "

J'avais aussi parlé à Lyria de mes problèmes de fatigue. Elle me conseilla de faire attention à cela et me demanda si j'étais capable de me défendre au corps à corps. Sans hésitation j'en étais capable, mais pas à un haut niveau. J'étais un dragon mâle adulte, dans la fleur de l'âge. Bien sûr que si je cognais un dragon je pouvais lui faire très mal. Maintenant j'aurais besoin d'entraînement si on voulait que je me batte de manière vraiment efficace. J'avais également appris à me servir de quelques armes comme la rapière en étant plus jeune, mais c'était d'avantage un sport que pratiqué les nobles entres eux. En revanche, étant un ancien soldat de Warfang, j'avais appris à me servir de quelques armes et j'avais malgré tout reçu un entraînement. Cela restait loin d'un entraînement perfectionné , mais les bases restaient là.

"Et bien, je réfléchirais à une solution pour ça. Pour ce qui est savoir me battre au corps à corps, oui bien sûr. J'étais un ancien soldat avant la chute de Warfang, j'ai des bases, je sais me servir de certaine arme, mais j'ai jamais pu mettre en pratique cette entraînement. Après je sais aussi me battre sans arme, mais bon, si la personne est armée d'une épée c'est quand même plus compliqué. Toute fois si j'utilise ma magie je ne suis pas forcer d'avoir une arme , mais au corps à corps j'imagine."

Elle me proposerait surement d'apprendre à me battre à l'épée, j'avais pu voir ce qu'elle savait faire une épée. Si Lyria m'apprenait à faire cela, j'avouerais être assez nerveux, c'était d'une telle violence, il y avait eu tellement de sang de verser. Je ne pensais pas être près pour une telle utilisation d'une arme, malgré tout je pouvais toujours continuer à apprendre.

Suite à cela je changea de complètement de sujet , j'avais proposé un rendez-vous avec Lyria. Elle avait accepté ce qui me ravisait. J'avais remarqué que Lyria rougissait. Je me contentais de faire un bref sourire et je répondis calmement.

"Je me doutais bien que peu de monde vous avez fait ce genre de demande, je l'avais compris. Vous tenir compagnie c'est un minimum quand je vois ce que vous faite pour moi. De plus ça me fait plaisir. Bref huit heures et demi ça me va."

Je continuais à prendre quelques fruits et j'écoutais les propos de Lyria. Malgré tous ses explications, je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle tenait tant qu'il ne m'arrivait rien. Je l'écoutais et je répondis tranquillement.

- En résumé, tu fais un peu ta vie, très cher. Ni avec les Résistants, ni avec l'Empire. Choix que je respecte. Ecoute. Je suis vraiment navrée que tu te retrouves impliqué dans tout ça, mais c'est aussi pour cette raison que je t'ai demandé de ne pas trop t'éloigner de la forteresse. Cet endroit est sûr, et ici, tu ne seras pas obligé de te mêler à nos conflits. Tu ne risques pas de te faire pas attaquer, comme l'autre fois dans le petit village. C'est en partie ma faute, et je m'en excuse sincèrement. Parce que s'il t'arrive quelque chose, j'en serais pleinement responsable. Et j'aurais à l'annoncer à tes parents, me les mettant ainsi à dos. Ils ont beau être en prison, il n'est pas exclu qu'ils tentent un jour de s'en évader. Toutefois, ne me juge pas mal, mais je crois qu'il est nécessaire de se débarrasser justement des dirigeants des Résistants. Ils veulent nous nuire, et ils feraient n'importe quoi pour parvenir à leurs fins. Chose que je ne pourrais jamais permettre. Un tel échec signifirait que j'ai fait tout ceci pour rien. Tout redeviendrait comme avant, même pire qu'avant. Que nous resterait-il, que devrions-nous... je n'ose même pas imaginer quel Enfer ce serait. Et j'espère que je ne le connaîtrais jamais. Notre survie en dépend.......... j'espère au moins que tu n'es pas malheureux en notre compagnie. Car ça aussi, ce serait ma faute.

"Oui, mais je ne comprends pas. Même si il m'arrivait quelque chose, vous pourriez juste en avoir rien à faire. Vous êtes différente ce que j'aurais pu imaginé d'une dirigeante de l'empire, c'est sûr... J'ai l'impression que vous me surprotéger... c'est pas que cela me dérange, au contraire je me sens... rassuré grâce à vous."

J'avais ensuite parler d'Anaya. Je n'avais pas grand chose à rajouter, mais je répondis ensuite.

"Après... c'est comme vous voulez. Je proposais cela juste comme ça."

J'avais eu le temps de me reposer entre-temps.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Lun 2 Oct - 17:57
Lyria semblait un peu ailleurs quand elle répondit à Viel, comme si elle était plongée dans une réflexion intense.


- Le mal et le bien n'existe pas... mouais. Si on oublie qu'on a tous une part d'ombre et de lumière en chacun de nous. C'est nous avant tout qui décidont si on veut être l'un ou l'autre. Même si je suis d'accord qu'on n'est pas la plus belle espèce du monde, tu sais déjà que c'est nos choix qui compte. Car ils peuvent aussi bien nous montrer sur notre meilleur jour... que l'inverse. Tu dis que tu m'as vu massacré ces gardes... sache que j'ai fait bien pire dans ma vie, et qu'il m'arrive d'avoir des remords. Malheureusement, on est obligé de faire certains choix, et de s'accepter tel qu'on est. Car ça te poursuit tout le temps, et partout... personne ne peut rien y faire. Autrement, autant dire qu'on devrait s'empêcher de vivre... je crois que la vie n'aurait aucun sens, sans tout ces choix. Après, toutes ces choses dont nous parlons... sont ainsi faites depuis toujours. On pourrait en débattre pendant des heures... et ça ne changerait rien. Pourquoi je te dis tout ça... ? Eh bien, parce que tu es ouvert d'esprit, et parce que tu es franc, dans tes propos. J'ai l'impression que... qu'on peut vraiment parler avec toi. Tu n'es pas comme les autres membres de l'Empire, qui cherchent directement à te démonter quand tu n'es pas d'accord avec eux... ou encore, tout ceux qui se voilent la face, ou dissimulent le fond de leurs pensées et leurs intentions. Cela te rend très différent, et être différent, c'est loin d'être une mauvaise chose.




Lorsque Lyria posa sa question sur les émotions neutres, la réponse de Viel alluma une lueur pétillante dans ses yeux. Oui, parce qu'elle s'intéresse à toutes sortes de magie, ce qui est quand même dans un répertoire assez large. Un sourire se dessina sur son visage.


"Et bien. Dans ce cas, j'ai accès à mes pouvoirs sous émotions positives et négatives. Je ne pourrais en revanche pas exploité tout le potentiel du pouvoir, mais ce n'est pas pour autant sans effet loin de là. Si je venais à utiliser que mes pouvoirs normalement lié à mes émotions positives alors que j'ai des émotions neutres , je finirais par peu à peu ressentir les émotions positives et du ça reviendrait à utiliser mes émotions positives. Je n'ai jamais trop essayer d'alterné un sort positive et négatif , mais à voir. Pour ma furie, c'est dommage, j'aurais bien aimé libérer et tester jusqu'où je peux aller, et si justement si mes pouvoirs sont dangereux ou non. Enfin après c'est comme vous voulez."
- Eh bien, voilà une magie bien plus complexe qu'elle n'y paraît. Si je comprends bien, c'est un peu comme une balance, qui peut aussi bien pencher d'un côté que de l'autre, mais selon une partie de ta volonté.


Lyria resta un instant silencieuse, puis reprit, l'air plus grave.


- Non, vraiment. Pour ta Furie, il vaudrait mieux éviter. Pour l'instant, du moins. On verra pour ça en temps et en heure. En général, ce sont des attaques extrêmement puissantes... dangereuses, et meurtrières. C'est pour ça qu'on prévoit généralement à l'avance un dispositif un peu "spécial" à cette occasion... simples consignes de sécurité, bien sûr.


Elle parla d'une possibilité de créer une "magie artificielle" à partir de cristaux neurologiques. Le souci, c'est qu'aucun d'eux ne pouvait savoir si ça allait marcher, ou non. Elle ressentit un certain malaise à la mention de la mère de Viel... est-ce qu'elle va vraiment accepter de "lui donner des conseils"... alors qu'elle est coincée en prison, pendant que son fils est encore en liberté ? Elle pourrait lui en vouloir... enfin, bref. Ca ne regardait pas Lyria, de toute manière. Qu'il essaie toujours, va... on ne sait jamais. Elle garda ses réflexions pour elle, et demanda.


- Pourrais-je voir ce livre, dans ce cas, Viel ? Bien que j'ai souvent eu l'occasion d'étudier de nombreuses formes de magie, j'en ai rarement vu des similaires à la tienne. Pendant ce temps... oui, tu n'auras qu'à lui demander des conseils. Pourquoi pas. Plus on en saura sur ta magie, mieux ça sera.


Lyria remua doucement la queue en tapotant des griffes sur le sol. Elle le fixa un instant, sans rien dire. Bon, d'accord... il sait utiliser les armes et la magie, mais quand est-il du reste ?


"Et bien, je réfléchirais à une solution pour ça. Pour ce qui est savoir me battre au corps à corps, oui bien sûr. J'étais un ancien soldat avant la chute de Warfang, j'ai des bases, je sais me servir de certaine arme, mais j'ai jamais pu mettre en pratique cette entraînement. Après je sais aussi me battre sans arme, mais bon, si la personne est armée d'une épée c'est quand même plus compliqué. Toute fois si j'utilise ma magie je ne suis pas forcer d'avoir une arme , mais au corps à corps j'imagine."
- Dis-moi. Est-ce que tu as déjà entendu parler des attaques de mêlée ? Quand tu ne possèdes par d'armes, que tu es a court de magie... tu n'as plus beaucoup d'autres moyens, hormis ton corps, comme moyen d'attaque et de défense. Certes, c'est un style de combat très "à l'ancienne", mais ça dépanne, en cas d'urgence. Quoique, il arrive que les jeunes dragons y aient recours, parfois. Bon, je peux toujours essayer de t'aider à l'épée, au besoin, mais ça serait intéressant aussi de passer par les attaques de mêlée, je pense.



Lyria ne rajouta rien quant à cette histoire de rendez-vous... si ce n'est qu'elle a sauté à pattes jointes dans un bac à sable. Oui, dis comme ça, c'est idiot, mais ce genre de rendez-vous la rend tellement nerveuse pour un rien... espérons que ça se passera bien. A la dernière remarque de Viel, Lyria se contenta de hausser les épaules.


- Que dire de plus, hormis te répéter ce que tu sais déjà, Viel ? J'ai beau être une "dragonne de l'ombre", comme tu disais si bien tout à l'heure... il n'est pas dans ma nature d'être indifférente. Bien au contraire. Eh bien... peut-être que si un jour, tu me croises en compagnie de ma petite soeur, tu comprendrais. Effectivement, je suis bien loin d'être LA dirigeante que tout le monde pense que je suis, crois-moi.


Avec un sourire énigmatique, elle pela une poire entre ses griffes. Anaya... bah, pourquoi pas, après tout. Qui ne tente rien n'a rien... au moins, cette dernière pourra rencontrer les autres alchimistes, et possiblement remonter leur niveau... héhé. Qui sait ? Lyria attentit patiemment que Viel termine. Elle afficha un sourire aimable.


- Comment te sens-tu, Viel ? Tu as meilleure mine que tout à l'heure, si je ne m'abuse.


Elle se leva doucement, une lueur enthousiaste dans les yeux.


- Mmmm...pourquoi tu ne me montrerais pas tes autres sorts ? Ca sera plus simple pour savoir lequel travailler en premier. Qu'en penses-tu ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Ven 6 Oct - 10:09
- Le mal et le bien n'existe pas... mouais. Si on oublie qu'on a tous une part d'ombre et de lumière en chacun de nous. C'est nous avant tout qui décidont si on veut être l'un ou l'autre. Même si je suis d'accord qu'on n'est pas la plus belle espèce du monde, tu sais déjà que c'est nos choix qui compte. Car ils peuvent aussi bien nous montrer sur notre meilleur jour... que l'inverse. Tu dis que tu m'as vu massacré ces gardes... sache que j'ai fait bien pire dans ma vie, et qu'il m'arrive d'avoir des remords. Malheureusement, on est obligé de faire certains choix, et de s'accepter tel qu'on est. Car ça te poursuit tout le temps, et partout... personne ne peut rien y faire. Autrement, autant dire qu'on devrait s'empêcher de vivre... je crois que la vie n'aurait aucun sens, sans tout ces choix. Après, toutes ces choses dont nous parlons... sont ainsi faites depuis toujours. On pourrait en débattre pendant des heures... et ça ne changerait rien. Pourquoi je te dis tout ça... ? Eh bien, parce que tu es ouvert d'esprit, et parce que tu es franc, dans tes propos. J'ai l'impression que... qu'on peut vraiment parler avec toi. Tu n'es pas comme les autres membres de l'Empire, qui cherchent directement à te démonter quand tu n'es pas d'accord avec eux... ou encore, tout ceux qui se voilent la face, ou dissimulent le fond de leurs pensées et leurs intentions. Cela te rend très différent, et être différent, c'est loin d'être une mauvaise chose.

"Justement, si on a une part d'ombre et de lumière en cachant de nous , cela confirme plus que le bien et le mal ne sont que des notions , une normalité imposé par la bien-pensance. Personnellement quand je vois quelqu'un massacré d'autres dragons par plaisir, je le considère plutôt comme un dégréner. Bien sûr vous êtes amener à tuer, j'ignore ce que vous ressentez quand vous tuez , ça ne me regarde pas, et je vous "accepte" comme cela. Pour ce qui est de mon ouverture d'esprit... je suis un artiste c'est plutôt normal au final. "

Ma magie semblait vraiment la princesse, j'aurais pu commencer à croire qu'elle faisait tout ceci par intérêt afin de découvrir un peu le fonctionnement de mes pouvoirs. Enfin dans tout les cas, cela ne me dérangeait pas. Lyria faisait beaucoup pour moi au final. Je lui répondis tranquillement.

"Oui c'est un peu comme une balance qui est relié à mes émotions. La base du pouvoir c'est ça, le problème c'est que plus j'utilise un sort d'une catégorie , plus difficile c'est de changer. Mes sors renforcent l'émotions à laquelle ils sont associés jusqu'à une certaine limite. J'ai l'impression de ne pas pouvoir exploiter comme il faudrait mes émotions. Il y a surement d'autres sors que je dois apprendre et d'après ce que je sais, des sors qui se servirait de mes émotions comme ressource, ressource qui est très limité et qui ne permet pas d'utiliser ses sors en question aussi souvent que d'autres. Ce sont des sors qui sont sensés être plus puissant que ceux que je vous est déjà montré. Ils n'ont aucun effet si je suis sous émotions neutres et le fait d'utiliser se genre de sort me fait retomber dans cette "état neutre". Le problème, c'est que je ne sais pas les utilisés à l'heure actuel et j'ignore sous quel forme ils sont sensés apparaître. Chaque utilisateur de la magie que je possède matérialise sa magie de manière différente, ma mère par exemple , cela se manifester sous forme de foudre quand elle était en colère , et d'eau guérisseuse  quand elle était sous de bonne émotions. Hors je suis incapable d'utiliser la foudre ou l'eau. C'est la particularité de cette magie, elle n'a pas de forme physique prédéfini et on ne vit pas tous les émotions de la même manière."

Lyria refusait catégoriquement que j'emploi ma furie, je n'allais pas forcer, si je perdais le contrôle, j'ignorais ce qui se passerait. Je ne répondis pas, bien que je comprenais son point de vue. J'espérais quand même pouvoir exercer un peu ma furie tôt ou tard, même si ce n'était pas dans l'immédiat. Il fallait probablement mieux que je sois capable de contrôler ma magie avant de vouloir utiliser ma furie.

J'avais parlé de mon livre à Lyria. Elle désirait le voir. Je pris mon sac, je l'ouvris. Avec se livre, on pouvait voir des gemmes de mana. Je sortis le livre afin de donner à Lyria.

"Je ne pense pas ce livre dit vraiment tous, mais j'imagine que ça fera l'affaire."

Je restais silencieux ensuite. J'ignorais si elle allait consulter le livre dès maintenant ou non. Je n'ajoutais rien pendant un bref instant.

La princesse me parla ensuite d'attaque en mêlée. Je voyais où elle voulait en venir. Je réfléchissais un bref instant avant de répondre.

"J'ai pu apprendre à me battre au corps à corps quand je faisais partie de l'ancienne armée de Warfang, celle qui a perdu en quelques heures la ville. Bon ça ne veut pas dire que l'entraînement que j'ai suivi a été mauvais bien sûr, mais j'ai surement beaucoup de chose à apprendre et j'admets ne pas du tout être alaise au corps à corps contre quelqu'un d'armée, on se retrouve contraint à esquiver des attaques que j'aurais pu bloqué avec une arme, il me faut probablement de l'entraînement j'imagine."

J'écoutais ensuite Lyria, qui semblait vraiment insister sur le fait qu'elle n'était pas si mauvaise qu'elle le laissait paraître. J'avais l'impression que c'était important pour elle que je la crois pas si mauvaise que cela.

"Je n'en doute pas, mais dans tout les cas j'ai appris à vous appréciez tel que vous êtes, je n'est pas besoin d'être convaincu que vous soyez pas si mauvaise que cela pour vous appréciez. Bien sûr, j'imagine si je vous voyez avec votre sœur, je vous verrez surement différemment."

J'étais un peu gêner, j'avais l'impression de ne pas pouvoir convaincre Lyria que je ne pensais pas mauvaise. Peut-être parce qu'au fond de moi je n'étais pas certain, ou que me qu'il me manquait des preuves. Ce massacre n'avait vraiment pas jouer en bonne faveur, et cela risquait d'influencer sur la vision que j'avais de Lyria sans forcement que je m'en rends compte. Ces images que j'avais vu, ces sons que j'avais entendu et se stresse que j'avais pu ressentir , il resterait gravé dans ma mémoire à jamais, que je désirais ou non. Je fus très pensive pendant un bref instant avant que Lyria me proposa de continuer.

"- Comment te sens-tu, Viel ? Tu as meilleure mine que tout à l'heure, si je ne m'abuse."

"Oui je vais mieux.

- Mmmm...pourquoi tu ne me montrerais pas tes autres sorts ? Ca sera plus simple pour savoir lequel travailler en premier. Qu'en penses-tu ?

"Et bien oui... je peux vous montrer les sors que j'utilise sous émotion positive , ou mon sort pour disparaître dans un nuage de poussière. Ce sont les deux seuls sors que je n'ai pas montré. Je sais, j'ai pas appris beaucoup de sort. Mes émotions positives me permette d'utiliser en grande majorité des sors de soin , voir de protection. Je peux aussi légèrement blessé en brûlant de manière superficiel quelqu'un, même si c'est plus lié à une mauvaise utilisation de ma magie, je peux faire volontairement cette mauvaise utilisation. Mes sors de soin sont inefficace contre les morts vivants ou vampires sensible à la lumière, ça les blesses un peu comme la lumière du jour le ferait. Pour le sort de disparition , j'ai tendance à appeler ce sort "dispersion".  Je deviens de la fumée pendant bref instant, ce qui est d'une très bonne utilité défensive, c'est lié à mon élément d'ombre. Je ne peux pas en revanche l'utiliser à la suite autant de fois que je veux, il faut un certain temps avant que mon corps se réadapte à de telle changement. Cela prends quelques minutes généralement."

Je me tus ensuite et je laissais Lyria décida de la suite.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Dim 8 Oct - 11:07
La dragonne noire sembla réfléchir un long moment.


"Justement, si on a une part d'ombre et de lumière en cachant de nous , cela confirme plus que le bien et le mal ne sont que des notions , une normalité imposé par la bien-pensance. Personnellement quand je vois quelqu'un massacré d'autres dragons par plaisir, je le considère plutôt comme un dégréner. Bien sûr vous êtes amener à tuer, j'ignore ce que vous ressentez quand vous tuez , ça ne me regarde pas, et je vous "accepte" comme cela. Pour ce qui est de mon ouverture d'esprit... je suis un artiste c'est plutôt normal au final. "
- Mmmmm. Dans la vie de tous les jours, je veux bien croire que ce ne sont que des notions. Mais qu'en est-il du reste ? Par exemple, avec les anges et les démons ? Ils sont l'Incarnation du Bien, et du Mal, et existent bel et bien...... enfin, bon. Il existe tellement de théories sur l'existence du Bien et du Mal que je ne sais plus où donner de la tête...


C'est clair qu'une balance qui est reliée à ses propres émotions, et qui est elle-même reliée à ses pouvoirs... c'est pas simple à gérer, effectivement.


- Bien évidemment. Que ce soit les émotions, ou autre, nous n'aurons pas toujours le même rapport aux choses. Hum... je ne sais pas ce que tu penses de ta magie, mais je la trouve vraiment intéressante. Hormis le fait qu'elle soit reliée aux émotions, elle reste très malléable. Je crois que si tu la maîtrisais complètement, tu pourrais lui donner des formes multiples, voire l'utiliser de différentes façons. Et, si j'ai bien compris, ta mère sait utiliser la foudre et l'eau ? Si ça se trouve, peut-être qu'elle n'a pas forcément besoin de posséder l'élément en question à 100% pour l'utiliser, mais qu'elle possède suffisamment de ces magies élémentaires pour que ça fonctionne. Chez un autre dragon, ce ne serait pas possible, mais pour vous ça l'est, car vous possédez déjà cette magie si particulière. En revanche, tu dis que tu ne sais pas comment tes sorts se manifesteront ? Eh bien, ton élément est lié à l'Ombre, non ? Peut-être auront-ils une apparence en rapport avec ça ? Ecoute... pour ce qui est de tes émotions, je... je ne peux pas vraiment t'aider. Le mieux, c'est que tu demandes directement conseil à ta mère. Elle t'aidera bien mieux que moi à ce sujet.


Elle feuilleta le livre que Viel lui tendit avec curiosité. Humhum... mouais... tiens ? Pourquoi y avait-il également des gemmes de mana ? Et de tous les types, en plus... un sourire énigmatique éclaira son visage, tandis qu'elle sortait un cristal translucide d'une besace belge, sur son dos.


- Il s'agit du cristal Elemento Revelare... peut-être que tu le connais. En général, on le fait toucher aux jeunes dragons, et, selon la couleur qu'il prend, ils risquent d'avoir tels éléments. Or, si je le faisais toucher à ta mère... il risquerait de devenir bleu et jaune. Bleu pour l'eau, jaune pour la foudre. Tu l'auras compris : il réagit à la présence de magie élémentaire. Bon, je sais que tu possèdes l'élément Ombre. Tu m'as dit que tu ne savais pas utiliser la foudre ou l'eau. N'empêche que la magie de ta mère coule en toi, Viel. Donc, peut-être que tu possèdes une deuxième magie élémentaire - tout comme elle - sans même le savoir. Pourquoi tu n'essaierais pas de le toucher, pour voir s'il se passe quelque chose ?


Elle le lui tendit, mais n'insistera pas s'il ne veut pas le faire. C'est son choix, et Lyria le respecte. Ah oui, Viel lui en avait déjà parlé... le fait qu'il ait été un soldat de Warfang. Même si Lyria ignorait depuis combien de temps environ Viel n'avait plus reçu cet entraînement... alors, peut-être qu'une petite "remise en forme" lui fera du bien.


"J'ai pu apprendre à me battre au corps à corps quand je faisais partie de l'ancienne armée de Warfang, celle qui a perdu en quelques heures la ville. Bon ça ne veut pas dire que l'entraînement que j'ai suivi a été mauvais bien sûr, mais j'ai surement beaucoup de chose à apprendre et j'admets ne pas du tout être alaise au corps à corps contre quelqu'un d'armée, on se retrouve contraint à esquiver des attaques que j'aurais pu bloqué avec une arme, il me faut probablement de l'entraînement j'imagine."
- Au besoin, je peux toujours te montrer quelques techniques. Et puis, au moins, tu sauras aussi bien te battre avec ta magie... que sans ta magie. Ce sera tout bénéf' pour toi, mais c'est comme tu veux.


Lyria préféra ne pas insister davantage sur le fait qu'elle n'était pas mauvaise. Après, Viel ne la connaissait pas si bien que ça, donc c'est un peu normal qu'il puisse douter. Et dire "je suis gentil tout plein" après avoir commis un tel massacre, effectivement, c'est pas crédible du tout... elle se gratta la tête, pensive, puis resta silencieuse un instant. Mine de rien, Viel avait beau ne pas connaître beaucoup de sorts, il restait encore beaucoup à faire. Les voir, s'entraîner plusieurs fois avec, tester de nouvelles choses, les perfectionner plus en profondeur, pour enfin les maîtriser... bon, au moins, ils en seront à la moitié du cours quand ils auront fait le tour des sorts d'émotion négative de Viel. Enfin, sauf s'il voulait apprendre d'autres sorts, par la même occasion...


- Eh bien, tout d'abord, on va terminer ce qu'on a commencé avec tes sorts d'émotion négatives. J'ai peut-être quelques idées pour les perfectionner un peu plus. Ensuite, on verra comment on peut travailler tes sorts d'émotions positives. Pour tes sorts de protection, je pense que ça ira, mais pour tes sorts de soin... ça risque d'être plus compliqué. Je ne peux pas permettre que toi, ou moi, nous nous blessions volontairement pour que tu puisses t'entraîner. Ca ne se fait pas, et je ne veux pas qu'on s'attire des ennuis par ce biais. Hum... même en essayent sur les cibles, je ne suis pas sûre que ça fonctionnera. Ils s'animent par magie, mais ne sont pas des êtres vivants pour autant..... bref. Quand on aura fini tout ça, si tu veux, je pourrais toujours essayer de t'apprendre de nouveaux sorts. Bon. J'aimerais bien revoir ton Souffle d'Ombre, pour commencer.


Lyria attendit un temps, puis poursuivit.


- Viel, je me demandais... étant donné que ta magie est malléable. Est-ce que tu penses qu'il est possible de "changer" les effets de ton Souffle d'Ombre ? J'ai cru comprendre que ton souffle comportait de la "poussière". Or, si tu touches un adversaire au visage avec, plutôt que de le brûler, cette "poussière" pourrait asphyxier... ou aveugler en touchant les yeux. Ca ne tuera pas forcément, mais au moins tu pourras te défendre plus rapidement qu'avec le sort du projectile. Tu veux essayer ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Jeu 12 Oct - 22:51
- Mmmmm. Dans la vie de tous les jours, je veux bien croire que ce ne sont que des notions. Mais qu'en est-il du reste ? Par exemple, avec les anges et les démons ? Ils sont l'Incarnation du Bien, et du Mal, et existent bel et bien...... enfin, bon. Il existe tellement de théories sur l'existence du Bien et du Mal que je ne sais plus où donner de la tête...

"Les anges et les démons? A vrai dire , ils n'ont pas vraiment le choix entre le Bien et le Mal à vrai dire. Enfin de manière général en tout cas. On a déjà vu des démons pas si mauvais et déjà entendu des récits d'anges devenus mauvais. J'imagine que ce n'est pas simple, nous en tant que "mortel" on a le choix au final... Mais bon pour moi ces notions existent pour cadrer les dragons ou autres créatures intelligente entre ce qu'ils doivent faire et ne pas faire."

Je pourrais débattre du bien et du mal avec Lyria, d'un autre coté, je craignais que l'on face rapidement le tour du sujet. Pour moi ce n'était que des notions pour donner un cadre à des sociétés, la princesse avait probablement son propre avis.
La dragonne noir préféra suite à tout cela s'attarder sur mes pouvoirs. En soit c'était un peu le but de cette entraînement après tout. Je préférais la laisser me poser toutes ces questions, bien que je commençais à ne plus vraiment savoir où donner de la tête. Elle commençait à supposer que ma magie était relier à mon élément de l'ombre, que probablement ma mère possédait l'élément de foudre et de l'eau. Je n'avais probablement pas assez étudier le sujet pour en être certain.

"Et bien à la base je m'en servais pour détresser à l'origine , voir rechercher de l'inspiration. Je ne m'en servais pas comme d'une arme. Par exemple ce que j'aurais pu faire quand j'étais en colère, c'était d'utiliser ma magie pour m'aidait à me calmer. C'est assez pratique, maintenant après cette entraînement, je me rends compte que c'est assez dur mentalement d'endurer de tel émotion négative à la longue. La magie est probablement intéressante, elle n'est pas de nature noire, mais sous son sombre aspect , elle se nourrit de notre rage, de nos blessures et souffrance. Heureusement que c'est une magie à deux aspects et que ce second est moins éprouvant. Pour répondre à vos questions. Votre petite théorie me semble assez plausible. Bien que je ne possède aucun sort de lumière en dehors de mes sors de soins qui sont relis à mes émotions. Je suppose que ça n'exclu pas votre théorie malgré tout."

Pendant ce temps là Lyria feuilleta le livre. Le livre indiquait plus en détail la fonctionnement des pouvoirs.
La magie en question était classifier comme étant mixte et qui nécessitait comme principal ressource les émotions et la magie. Les écrits affirmés que cette magie était à la fois lié à la magie noire et à la magie blanche, mais qu'elle n'était pas un danger pour son utilisateur à partir du moment où il gardait le contrôle de ses émotions. Elle était assez polyvalente dans son ensemble, elle pouvait aussi bien être utiliser à des fins offensives comme défensives, de soutien ou encore d'autres possibilité plus utilitaires. Il était malgré tout assez rare qu'une seule personne puisse réellement exploité le plein potentiel de cette magie sur tous ses aspects. Cette magie se manifeste quand l'utilisateur se concentre sur une émotion ou des émotions et peut prendre plusieurs formes en fonction de son utilisateur et de comment il visualise ses émotions, bien que l'on peut aussi fortement supposer que la nature élémentaire du dragon est également en lien. Dans tous les cas et peut importe la forme dans les sors se matérialise, cette magie reste soit de la magie blanche soit de la magie noire. Qui dit magie noire dit que l'utilisateur peut potentiellement être corrompu par une mauvaise utilisation de cette magie. Le livre indiquait que la nature de cette magie pouvait racialement changé forme, d'apparence physique quand son utilisateur subissait un choc émotionnel important.

Le livre prétendait que certains utilisateur hors paire de cette magie étaient capable de transmettre des émotions à une autre personne afin de la pousser à l'erreur voir même dans le pire des cas la rendre folle avec diverse procéder et à l'aide de pouvoir télépathique et mentaux. Ces personnes sont la plupart très dangereuse et n’apprennent rarement ce genre de faculté par hasard. On probablement étudier longtemps afin de parvenir à atteindre une telle maîtrise et que ces personnes ont des intentions très manipulatrice. Ces personnes sont souvent sous l'emprise de la magie noire.

Le livre parlait rapidement de la manière de la manière dont la magie et les émotions pouvaient être utiliser en combat. Il était précisé que plus l'on utilisait un sort lié à une émotion, plus l'émotion devenait forte , mais que cela pouvait rendre l'utilisateur instable mentalement. Pour palier à cela, il fallait utilisé d'autre sort où l'utilisateur devait se concentrer non pas sur l'émotion en question, mais à comment l'évacué. Cela pourrait être par exemple, de penser à quelque chose qui nous apaiserait quand on veut se calmer. Il faut en revanche faire assez prudent avant d'utiliser un tel sort car la magie qui se formera suite à cette manœuvre sera certes plus puissante , mais peu stable.

Pendant ce temps Lyria continuait de me parler. Elle parla d'une pierre dont j'avais probablement déjà entendu parlé dans le passé. La princesse me tendit la pierre, bien que j'hésitais je pris malgré tout la pierre entre mes pattes. Je n'avais pas spécialement de raison de refuser après tout. J'observais la pierre attentivement, j'avais toujours pensé que la magie de l'ombre était la seule magie élementaire que je pourrais utilisé, mais je pouvais probablement me tromper. Sans surprise la pierre prit une couleur ombre, mais je pouvais voir également une seconde couleur. Un rouge assez sombre, cela ne ressemblait pas à des flammes en tout cas, cela avait une apparence assez spectrale. Peut-être que Lyria comprendrait de quel élément ils s'agissaient. Bien que j'avais déjà mon idée et cela m'enchanté que très peu... Enfin peu importe.

"Je ne suis pas certain de l'élément à vrai dire... Enfin l'élément que je pense être est tout sauf celui que je trouve adapter à ma ... personne. "

Je restais pensif un bref instant, je ne savais pas réellement quoi penser de tout ceci.

- Au besoin, je peux toujours te montrer quelques techniques. Et puis, au moins, tu sauras aussi bien te battre avec ta magie... que sans ta magie. Ce sera tout bénéf' pour toi, mais c'est comme tu veux.

Quand Lyria me proposa d'apprendre quelques techniques au corps à corps. Elle me laissait malgré tout le choix.

"Pourquoi pas, j'imagine que ça ne fera pas de mal."

Je laissais Lyria menait l'entraînement , j'écoutais ses instructions et je tentais au mieux de les suivre. Je continuais d'écouter Lyria.

- Eh bien, tout d'abord, on va terminer ce qu'on a commencé avec tes sorts d'émotion négatives. J'ai peut-être quelques idées pour les perfectionner un peu plus. Ensuite, on verra comment on peut travailler tes sorts d'émotions positives. Pour tes sorts de protection, je pense que ça ira, mais pour tes sorts de soin... ça risque d'être plus compliqué. Je ne peux pas permettre que toi, ou moi, nous nous blessions volontairement pour que tu puisses t'entraîner. Ca ne se fait pas, et je ne veux pas qu'on s'attire des ennuis par ce biais. Hum... même en essayent sur les cibles, je ne suis pas sûre que ça fonctionnera. Ils s'animent par magie, mais ne sont pas des êtres vivants pour autant..... bref. Quand on aura fini tout ça, si tu veux, je pourrais toujours essayer de t'apprendre de nouveaux sorts. Bon. J'aimerais bien revoir ton Souffle d'Ombre, pour commencer.

"Bien pas de soucis. Comme vous le souhaitez. Pour mes sors de soins, il n'est pas nécessaire que quelqu'un soit blessé pour que je puisse lancer le sort, en revanche difficile d'évaluer son efficacité en effet. Pour mon souffle d'ombre, pas de soucis."

Je me mis à cracher un souffle d'ombre pendant un bref instant qui semblait bel et bien être de la poussière. J'écoutais sa proposition et je répondis.

"Et bien , j'ignore si je peux changer l'effet de mon souffle, mais il a déjà un effet corrosif. Donc pour ce qui est d'aveugler ça le fait déjà naturellement, ça peut même potentiellement provoquer des dégâts permanents aux yeux si ils ne sont pas soignés et nettoyés après une trop longue exposition direct. Pour l’asphyxie je doute que respirer mon souffle soit également trèèès bon pour les poumons. D'autant plus que cette poussière à tendance à s'accrocher aux écailles ce qui est irritant et comme j'ai expliqué cela réduit la résistance à la magie des victimes. Ce souffle est déjà une vrai plaie en soit. Vous avez vu ce qui est arrivé au soldat qui m'a combattu, sans mon souffle le projectile ne l'aurait probablement pas perforer , en tout cas pas aussi profondément. Il aurait probablement été étourdit je pense. Après il a une zone d'effet assez convenable. Enfin je ne dis pas que mon souffle n'est pas améliorable. Si par exemple il pouvait être un peu plus volatile et restait un suspension dans les airs et créer un petit nuage ça pourrait être, mais dans ce qui est irritation je vois mal ce que je peux faire de plus. A part que je pourrais faire en sorte que ça rend plus sensible aux attaques non magique également? J'imagine que ce n'est pas impossible mais cela m'obligerait à modifier un peu mon souffle. Pour ce qui est de l'utilisation de ce souffle, c'est bien plus qu'une distraction pour mieux placer un coup bas, ça a pour but de briser des défenses et des résistances afin de justement lancer un projectile qui fera très mal. Mais ce qu'il faut retenir c'est qu'entre le projectile que j'avais utilisé contre le garde et le souffle, ce qui a été le plus mortel c'était le souffle en plein visage aussi longtemps, certes le projectile à porté le coup fatal, mais comme déjà expliqué ça n'aurait été possible sans ce souffle."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Ven 20 Oct - 5:54
"Les anges et les démons? A vrai dire , ils n'ont pas vraiment le choix entre le Bien et le Mal à vrai dire. Enfin de manière général en tout cas. On a déjà vu des démons pas si mauvais et déjà entendu des récits d'anges devenus mauvais. J'imagine que ce n'est pas simple, nous en tant que "mortel" on a le choix au final... Mais bon pour moi ces notions existent pour cadrer les dragons ou autres créatures intelligente entre ce qu'ils doivent faire et ne pas faire."
- Dans ce cas, pourquoi NOUS aurions ce choix, alors qu'eux ne l'ont pas ? Pourquoi leur imposer une telle chose contre leur volonté, alors qu'ils doivent en avoir une ?... Je me demande si quelqu'un, ou quelque chose, n'aurait pas une influence sur eux... hum. Tu dis qu'ils ne sont pas si mauvais... n'est-ce pas la preuve qu'il existe une balance entre les deux "côtés" ? Je n'ai jamais vu quelqu'un qui soit l'un et l'autre... il y a toujours un dominant et un dominé. Autrement, je crois qu'on serait tous très instables. Toutefois, si ce sont effectivement des notions... je crois qu'il y a d'autres façons d'expliquer ce qu'il faut faire ou non... tu leurs montres, leur explique, leur apprend... au final, c'est surtout eux qui décideront de s'ils peuvent ou non le faire. Et même s'ils doivent croire ce que tu leur racontes. Les dragons, et même les autres créatures, ne sont pas aussi cons qu'un balai, que je sache.


Je pourrais débattre du bien et du mal avec Lyria, d'un autre coté, je craignais que l'on face rapidement le tour du sujet. Pour moi ce n'était que des notions pour donner un cadre à des sociétés, la princesse avait probablement son propre avis.
La dragonne noire eut un rire léger. Oulà... un Viel à la mer. C'est vrai que des théories, sans être prouvées, ne servent pas à grand-chose. Mais aucune ne devrait être écartée tant qu'on aura pas prouvée qu'elle est impossible.



"Et bien à la base je m'en servais pour détresser à l'origine , voir rechercher de l'inspiration. Je ne m'en servais pas comme d'une arme. Par exemple ce que j'aurais pu faire quand j'étais en colère, c'était d'utiliser ma magie pour m'aidait à me calmer. C'est assez pratique, maintenant après cette entraînement, je me rends compte que c'est assez dur mentalement d'endurer de tel émotion négative à la longue. La magie est probablement intéressante, elle n'est pas de nature noire, mais sous son sombre aspect , elle se nourrit de notre rage, de nos blessures et souffrance. Heureusement que c'est une magie à deux aspects et que ce second est moins éprouvant. Pour répondre à vos questions. Votre petite théorie me semble assez plausible. Bien que je ne possède aucun sort de lumière en dehors de mes sors de soins qui sont relis à mes émotions. Je suppose que ça n'exclu pas votre théorie malgré tout."
- Heureusement qu'elle a deux aspects. Je n'imagine même pas à quel point ça serait pénible pour toi. Hum... après ta magie est déjà reliée à tes émotions... alors, peut-être que tes sorts de soin viennent de ta bonne nature, et ta magie plus "noire" directement de ton élément Ombre ? Héhé... on ne sait jamais. Peut-être que c'est possible. Oh, excuse-moi... quand je pars dans mes théories, j'ai du mal à m'arrêter. Fais-moi signe si tu remarques que je m'égare... hum hum. Pour ce qui est de déstresser... tu as déjà essayer des exercices de relaxation, ou même du yoga ?



Lyria semblait avoir des étoiles dans les yeux en lisant le livre. Les éléments et la magie la fascinaient depuis toujours, autant que l'alchimie... tout simplement parce qu'ils SONT fascinants. Qui aurait cru qu'il était possible d'utiliser la magie noire ET la magie blanche sous la forme d'une magie mixte, qui est soit l'une, soit l'autre ? En sachant que ténèbres et lumière sont ennemis depuis la nuit des temps ? En bref, on ne peut pas utiliser les deux en même temps. Celui qui utilise la magie blanche sera dégoûté de la magie noire, et vice-versa. En voilà une magie complexe... les pouvoirs basés sur les émotions... aussi dangereux dans un sens que très utiles dans un autre... Lyria voyait d'ici le nombre de possibilités qu'on pouvait faire avec une telle magie. En revanche, quant est-il de la magie élémentaire ? Rien ne semble mentionné à ce sujet. Oui, certes, c'est la "magie des émotions" qui prédomine. Mais la magie apparaît tout de même sous la forme d'un élément. La preuve avec la mère de Viel... la foudre pour la colère, et de l'eau qui soigne quand elle est de bonne humeur... pour que cela fonctionne, il faut avoir un minimum de magie élémentaire en soi. Autrement, cette magie aurait sans doute un aspect complètement différent... ou un fonctionnement différent. Pour résumer, toutes les magies sont liées à la nature élémentaire du dragon... voire même sa bonne ou mauvaise personnalité dans certains cas... et tout cela influence son aspect. Sans cela, les pouvoirs du dragon pourraient carrément ne plus fonctionner... le rendant ainsi très vulnérable.

Lyria cligna des yeux à plusieurs reprises, surprise. La pierre enchantée était d'abord devenue gris-noir - ce qui ne l'a pas surprise -, puis du rouge est venu s'y ajouter... elle s'approcha et pencha la tête sur le côté. La substance tournait lentement sur elle-même. Dans la zone gris-noir, elle ne vit rien d'autres qu'une épaisse fumée mouvante. En revanche, il semblait il y avoir des "petits fantômes" dans la zone rouge... aux visages effroyables... Lyria n'avait aucun doute. Viel semblait ailleurs... elle l'observa un instant avant de reprendre la parole.


L'élément Peur... ma foi, il est vrai que c'est assez... déroutant. Tu n'es vraiment pas comme ces dragons qui aiment inspirer la peur. Toutefois, ça me paraît logique dans le sens où ta magie est liée à tes émotions. Peut-être qu'elle se manifestera si jamais tu as peur, ou si tu fais peur à une personne sans le vouloir... après, de quelle manière cette magie élémentaire appaîtra... c'est difficile à dire. En revanche, si j'en crois ta réaction, elle n'est encore jamais apparue auparavant... je me trompe ?


Entretemps, Viel accepta d'apprendre les fameuses techniques au corps-à-corps. Elle se contenta d'hocher la tête. Si Lyria ne l'a pas imposé, la raison est toute simple : ça ne ferait qu'ajouter du travail, là où il y en a déjà beaucoup. Et c'est déjà beau que Viel accepte. D'ailleurs, Lyria ignore combien de cours elle devra lui donner afin qu'il maîtrise ses pouvoirs. En plus de cela, Viel lui avait dit qu'il n'aimait pas vraiment combattre... n'étant pas ultra sévère, elle ne veut pas imposer à un "élève" de faire quelque chose contre son gré. Ca ne lui donnera plus envie d'apprendre, et de venir assister aux cours, bien au contraire. Et elle forcera encore moins s'il ne s'en sent pas capable. Certes, Lyria fera tout de même en sorte qu'il essaie, qu'il aie confiance en lui... mais ça restera à l'élève de faire le premier pas. Sans volonté, on ne peut plus faire grand chose. Par la suite, Lyria observa le souffle de Viel, et écouta sa réponse. Elle semblait plongée dans ses réflexions. Puis elle secoua la tête avec un petit sourire.


- Ce que tu pourrais faire ? Voir plus loin que ce que tu as déjà. Tu m'as dit toi-même que ta magie est très malléable, non ? Oublie ton Souffle actuel, et essaie de l'imaginer autrement. Une forme un peu différente, ou complètement nouvelle. Comme tu veux. Je vais te montrer un exemple. Regarde un peu...


Lyria souffla un jet de flammes violettes, qui se mirent à tourbillonner sur elles-mêmes. Elle leur donna même l'aspect d'une gigantesque main griffue de feu.


- L'intérêt de ceci, c'est pour te montrer que tu peux faire tout juste par la force de ta volonté. Sans compter l'effet de surprise que ça provoquera. Oui, je sais ce que tu vas me dire... ça demande de la maîtrise, certes. Mais on est là pour ça, justement, Viel. On s'entraînera autant de fois qu'il le faudra, mais tu arriveras à contrôler tes pouvoirs........ j'ai pensé à un truc. Tu pourrais essayer de souffler un épaisse fumée noire, c'est-à-dire un gaz très toxique, qui resterait accroché à l'adversaire. C'est presque pareil que ton souffle de base, sauf que tu n'auras pas besoin de l'utiliser de manière prolongée. Non seulement tu infligeras des dommages en levant à peine le petit doigt, mais tu économiseras beaucoup de magie. Vas-y... imagine la nouvelle forme de ton Souffle, mais en y croyant vraiment. Dis-toi que tu le veux, ce Souffle. Tu veux le voir, et tu veux l'avoir. A force d'essayer, tu finiras par réussir.


Lyria attendit quelques instants, puis poursuivit.


- Dis-moi. Est-ce que tu connais d'autres façons d'utiliser ton Souffle ? Autrement que l'utilisation "traditionnelle" ? J'ai pu remarquer que tu savais utiliser ton Souffle sur toi-même pour disparaître dans ce "nuage de poussière"... mais est-ce que tu arrives à faire ça, par exemple ?


La dragonne noire ferma son poigt et l'enflamma.


- Si, par exemple, tu utilises ton Souffle d'Ombre, tu pourrais chercher d'autres façons de l'enchaîner. Un bon coup de poing corrosif, si tu vois ce que je veux dire. Ca marche aussi sur les autres parties du corps... tu peux aussi bien le faire avec la queue et la tête. On va essayer, Viel ? ... Ce n'est pas difficile à faire, ne t'en fais pas. Alors... je vais te demander de fermer les yeux. Est-ce que tu sens l'énergie en toi ? Celle qui coule dans tes veines ? Imagine-la sous la forme d'une boule lumineuse. Concentre-toi sur elle... la boule est le moteur, l'énergie le carburant. Penses à l'endroit où tu veux qu'elle apparaisse... dis-le lui simplement, en y croyant très fort. Elle s'y dirigera d'elle-même. Comme un courant électrique, elle saura trouver le chemin à suivre.

_________________
Ah, ça y est. Plus que quelques semaines, et l'hiver sera là. C'est ma saison préférée. Les flocons qui tombent du ciel, les bonhommes de neige, les patins à glace, la luge... y'a tellement de choses que je voudrais faire avec les filles !!! Mais on est toutes débordées, en ce moment. Lyria réchauffe le château avec ses flammes. Y'a de plus en plus de monde ici, alors je l'aide comme je peux. Vortex et Elwing aussi. Enfin, à leurs façons... hum. Et Saphira, bah, elle réfléchit déjà à nos cadeaux de Noël. C'est à cause des p'tits gars. Ils ont tellement hâte qu'ils ont déjà commencé à décorer, haha ! Ils sont adorables... moi aussi, j'ai hâte d'y être ! Sur ce, couvrez-vous bien, et ne tombez pas malade. Ce serait dommage pour les fêtes à venir!
~ Nessie ~

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Lun 23 Oct - 0:23
- Dans ce cas, pourquoi NOUS aurions ce choix, alors qu'eux ne l'ont pas ? Pourquoi leur imposer une telle chose contre leur volonté, alors qu'ils doivent en avoir une ?... Je me demande si quelqu'un, ou quelque chose, n'aurait pas une influence sur eux... hum. Tu dis qu'ils ne sont pas si mauvais... n'est-ce pas la preuve qu'il existe une balance entre les deux "côtés" ? Je n'ai jamais vu quelqu'un qui soit l'un et l'autre... il y a toujours un dominant et un dominé. Autrement, je crois qu'on serait tous très instables. Toutefois, si ce sont effectivement des notions... je crois qu'il y a d'autres façons d'expliquer ce qu'il faut faire ou non... tu leurs montres, leur explique, leur apprend... au final, c'est surtout eux qui décideront de s'ils peuvent ou non le faire. Et même s'ils doivent croire ce que tu leur racontes. Les dragons, et même les autres créatures, ne sont pas aussi cons qu'un balai, que je sache.

"On est à la fois issus des anges et des démons d'après moi, voilà pourquoi on peut avoir ce choix et pas eux. Bien sûr j'imagine que si un démon désire vraiment ne plus faire le mal, il le pourrait, et inversement pour un ange. Pour ce qui est des dragons et autres créatures , je pense qu'une majorité sont très cons, la preuve la plupart ont acceptés d'avoir Ember en dirigeante. Enfin en collectivité les gens sont très bête je trouve là où individuellement c'est différent."

Je restais calme pendant que Lyria lisait le livre. Je ressentais que celle-ci semblait fasciné. Elle me parlait du fait c'était une bonne chose que la magie avaient deux aspects. Elle cherchait des explications sur le pourquoi la magie noire et blanche de cette magie, elle pensait que ce problème était lié au fait que j'avais une bonne nature et l'élément de l'ombre.

"Et bien... je ne suis pas certain que je puisse vraiment être considérer comme quelqu'un de bon... Je sais que pour quelqu'un comme vous je suis surement quelqu'un de bon, mais j'ai rien fais de réellement "bon" dans ma vie. J'ai vécu ma vie en solitaire égoïstement je dirais, mais je l'assume.  Je pense que c'est la mécanique de base. Quoi que... avez peut-être raison étant donner que maîtriser les deux aspects de la magie n'est pas donné à tout le monde. J'ai remarqué aussi que mes projectiles sont plus puissants depuis que j'ai ce garde. J'ignore si c'est grâce à l'entraînement ou si le fait d'avoir tué quelqu'un à renforcer mes pouvoirs, difficile à dire. Pour ce qui est des exercices relaxants ou le Yoga, je n'ai jamais vraiment testé. Ma magie en soit peut me servir de détressant , bien que le Yoga est peut-être plus sûr en soit."

En tout cas la princesse semblait très pensive au sujet de ma magie. Je pensais même qu'elle n'avait pas montrer autant d'intérêt pour mon art que pour ma magie en question. J'ignorais quoi penser de cela, mais je n'avais aucune raison de m'inquiéter pour cela. Après tout la magie pouvait être vu aussi comme une forme d'art pour certain, art que je n'art que je n'avais pas tellement développer, mais j'avais probablement un peu plus de potentiel que je ne le pensais visiblement. Lyria semblait vraiment tenir à ce que j’apprenais à utiliser cette magie et à ce que défendais seul, même si pour l'instant j'avais plus appris les différentes manières de blesser sévèrement plutôt que de me défendre. En soit je n'osais pas lui faire un reproche, ce n'était pas que j'avais peur d'en faire, mais je ne pouvais pas me permettre d'énerver Lyria trop souvent, surtout que pour le coup elle faisait vraiment au mieux. Ce que j'espérais au fond c'était que l'on ne me forcerait pas trop à utiliser mes pouvoirs pour ôter d'autres vies, même si malgré tout je n'avais pas laisser paraître de remord pour la mort de ce dragon, cela ne pouvait pas non plus dire que c'était sans conséquence.

Je n'avais pas su cacher mon étonnement quand j'avais appris que j'avais en moi l'élément de la peur. Je ne souhaitais pas inspirer la peur, mais plutôt l'admiration. L'admiration dans les œuvres que je produisais, cela ne faisait aucun sens, je n'arrivais pas à comprendre ce résultat.

- L'élément Peur... ma foi, il est vrai que c'est assez... déroutant. Tu n'es vraiment pas comme ces dragons qui aiment inspirer la peur. Toutefois, ça me paraît logique dans le sens où ta magie est liée à tes émotions. Peut-être qu'elle se manifestera si jamais tu as peur, ou si tu fais peur à une personne sans le vouloir... après, de quelle manière cette magie élémentaire apparaîtra... c'est difficile à dire. En revanche, si j'en crois ta réaction, elle n'est encore jamais apparue auparavant... je me trompe ?

Mes sentiments envers cette nouvelle étaient assez partager , je m'efforçais de rester stoïque alors que je me sentais assez nerveux.

"Oui, jamais apparue, même si malgré tout j'ai tendance à devenir beaucoup plus dangereux et incontrôlable quand j'ai peur. A ce qui paraît quand j'étais encore enfant j'aurais dévisagé un adulte qui voulait m'enlever soit disait. Je lui aurais sauté au visage comme un sauvageon et je ne l'aurais pas lâcher au point que ma mère du intervenir et fut forcer de me donner un coup de jus pour me faire arrêter. Je lui avais littéralement arracher une presque toutes ses écailles de sa joue gauche avec mes crocs. J'avais aussi réussi par je ne sais quel manière à planter toutes la longueurs des griffes de mes quatre pattes dans son visage à un point qu'il fallu plusieurs minutes avant de pouvoir être décoller. Certes elles étaient plus petites, mais j'avais déployer une telle force et violence qu'aucun adulte non préparer ne pouvait s'attendre. Encore heureux qu'à cette époque je ne savais pas encore utiliser mon souffle. La peur est avant tout un mécanisme de défense avant d'être une arme de dissuasion, il ne faut pas l'oublier. Je n'ai aucun souvenir de ce qui c'est passé et je ne fais que répéter ce que l'on m'a dit. En y repassant je fais de savoir que j'étais capable de faire ça en étant jeune me fait froid dans le dos"

J'avais accepté d'apprendre des techniques aux corps à corps, mais Lyria semblait plus intéresser pour que améliorer mon souffle d'ombre. La princesse avait probablement ses raisons de vouloir faire les choses ainsi.

- Ce que tu pourrais faire ? Voir plus loin que ce que tu as déjà. Tu m'as dit toi-même que ta magie est très malléable, non ? Oublie ton Souffle actuel, et essaie de l'imaginer autrement. Une forme un peu différente, ou complètement nouvelle. Comme tu veux. Je vais te montrer un exemple. Regarde un peu...

J'écoutais Lyria et j'observais ce que la dragonne faisait sans rien dire. J'ignorais vraiment si je me servirais régulièrement mon souffle d'une telle manière, je restais malgré tout attentif à ce que faisait Lyria. J'avais eu à peine le temps de m'imaginer entrain d'utiliser mon souffle d'une telle manière que la princesse me proposa une autre manière de l'utiliser. Je m'efforçais de suivre ce que me disait Lyria

- L'intérêt de ceci, c'est pour te montrer que tu peux faire tout juste par la force de ta volonté. Sans compter l'effet de surprise que ça provoquera. Oui, je sais ce que tu vas me dire... ça demande de la maîtrise, certes. Mais on est là pour ça, justement, Viel. On s'entraînera autant de fois qu'il le faudra, mais tu arriveras à contrôler tes pouvoirs........ j'ai pensé à un truc. Tu pourrais essayer de souffler un épaisse fumée noire, c'est-à-dire un gaz très toxique, qui resterait accroché à l'adversaire. C'est presque pareil que ton souffle de base, sauf que tu n'auras pas besoin de l'utiliser de manière prolongée. Non seulement tu infligeras des dommages en levant à peine le petit doigt, mais tu économiseras beaucoup de magie. Vas-y... imagine la nouvelle forme de ton Souffle, mais en y croyant vraiment. Dis-toi que tu le veux, ce Souffle. Tu veux le voir, et tu veux l'avoir. A force d'essayer, tu finiras par réussir.

"Et bien j'imagine qu'il faudrait que je face en sorte que mon souffle soit plus léger , chose qui n'est pas du tout impossible à faire en soit."

Suite à mes parents je me concentrais afin de réaliser le souffle dont Lyria m'avait demandé de réalisé. Les premières tentatives n'avaient pas vraiment montrer de changement. Modifier la composition de mon souffle demandait du travail, mais on pouvait voir malgré tout que je n'avais aucun soucis pour utiliser mon souffle.

"Heum c'est un peu plus difficile que je le pensais, mais je devrais y arriver tôt ou tard".

Je retentais une fois de plus, il me fallu malgré tout quelques minutes pour observer des changements dans mon souffle. Je reculais légèrement quand je remarquais une partie de mon souffle stagner dans l'air. Ce n'était pas que mon souffle risquait de me blesser gravement, j'avais une certaine tolérance à mon propre souffle sans pour autant y être insensible, mais par prudence j'avais préféré reculer. Les légers progrès laissaient assez d'espoir pour croire que j'étais capable d'améliorer mon souffle. La princesse me parla du fait qu'elle m'avait vu disparaître dans un nuage de poussière et me demanda si j'étais capable de recouvrir ma patte d'ombre. Je répondis.

"Et bien je ne disparais pas vraiment, je deviens ce nuage, c'est une nuance assez importante car à la différence, essayer bombarder ce nuage ne fera pas grand effet là où d'autre chose marcherait probablement. "

Pour ce qui était transformé une partie de mon corps en ombre. J'ignorais si c'était faisable. Rien ne me laisser croire que c'était impossible.

"Bon d'accord on va essayer ça."

Je fermais tranquillement. Je pouvais ressentir mon énergie en moi, mais comme d'habitude quand je faisais cela je ressentais deux énergies bien distingue et parfaitement dissocier , des énergies qui m'appartenaient bel et bien.

"Et bien je ressens pas qu'une seule énergie dans mes veines, mais deux choses que je ressens toujours quand je me concentre dans la sorte. Je vais tenté malgré tout."

Je décidais de concentrais dans mes cornes, un dragon mâle comme moi serait bien plus à même réussir un coup de corne en se servant bien se sa force et de tous son poids, bien que dans les faits cela n'avaient pas trop d'importance pour un entraînement. Quand la princesse me parla d'énergie lumineuse je fus perturber , elle ne parlait pas de mes pouvoirs d'ombre ?

"Une sphère? Lumineuse?

Mon hésitation avait influer le résultat , une sphère lumineuse flotté à travers mes cornes , je m'efforçais à la gardait sous contrôle. Je n'avais pas chercher à créer cette sphère lumineuse de plus je voulais recouvrir ma corne non en créer une sphère. J'étais assez gêner, ce n'était pas la première fois que ma magie se manifestait sans ma volonté ou avec un résultat différent. Je dis d'une voix assez base, et on pouvait voir la surprise se lire sur mon visage.

"Ce... ce n'était pas ça qui devait se produire..."

Je ne pouvais pas tous réussir à tous les coups, mais de là à me "tromper" d'élément c'était autre chose. Je secouais légèrement la tête, l'orbe resta lier à mes cornes quand je bougeais, en revanche je sentais que je pouvais diriger mentalement celui-ci, je sentais que je pouvais le déformer voir même augmenter son volume. Toute fois je ne fis rien de tout ceci, je préférais attendre les instruction de Lyria qui me demanderait probablement d'abandonner cette orbe et de retenter ce qu'elle m'avait demandé.

"Malgré tout j'ai le contrôle de cette chose, cette histoire de boule lumineuse m'a embrouillé l'esprit. Je me sens idiot. Je me demande si je peux transformé cette lumière en ombre..."[/b]

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Dim 29 Oct - 17:26
Lyria dodelina de la tête. Elle semblait mitigé quant à la réponse de Viel.


"On est à la fois issus des anges et des démons d'après moi, voilà pourquoi on peut avoir ce choix et pas eux. Bien sûr j'imagine que si un démon désire vraiment ne plus faire le mal, il le pourrait, et inversement pour un ange. Pour ce qui est des dragons et autres créatures , je pense qu'une majorité sont très cons, la preuve la plupart ont acceptés d'avoir Ember en dirigeante. Enfin en collectivité les gens sont très bête je trouve là où individuellement c'est différent."
- Je peux te poser une question indiscrète , Viel ? ... Est-ce que tu es croyant ? Non, je n'ai rien contre les religions... même si je suis athée, je respecte les croyances, rassure-toi. Mais j'ai tendance à penser que les dragons qui descendent des anges et des démons... ben, c'est plus de l'ordre de la religion, je trouve. Presque comme une légende, du folklore. Et si je me réfère à la biologie, les dragons descendent plutôt du serpent. Le tout premier serpent ayant existé est présenté comme le Tentateur... un démon, sans aucune bonté... c'est à se demander d'où peut bien provenir la bonté de certains dragons.


Un instant plus tard, elle rit de bon coeur. Son expression changea par la suite, faisant place à un certain dégoût, ses yeux pétillant d'un éclat malicieux.


- C'est bien connu, Viel. On a tendance à se rapprocher des gens qui nous ressemblent. Comme les dragons qui suivent cette grosse pétasse de merde qu'on ose encore appelée par son nom : Ember. Les cons vont avec les cons. Mmmh... je ne sais pas ce que tu en penses, mais je crois que les gens qui agissent comme des moutons en suivant la "masse" n'ont tout simplement aucune conscience, et donc pas de cerveaux. Ou alors, ils n'ont pas une mentalité assez forte pour se démarquer. La peur des représailles, un manque de volonté... je ne te les citerais pas toutes - car sinon, on va y passer la nuit -, mais toutes les excuses sont bonnes pour suivre le troupeau. Sans compter l'égocentrisme des uns, et l'étroitesse d'esprit des autres. A mes yeux, ils ne sont rien. Sans âme, sans but dans la vie. Que du néant dans leur tête de la taille d'un moineau. Je ne trouve même plus mes mots pour exprimer la profondeur du dégoût, et du mépris qu'ils m'inspirent.


En entendant ses propos, la dragonne noire releva son museau du livre, fronçant les narines d'un air désapprobateur. Son attitude était plus froide, plus distante. Viel, mauvais ? Depuis le temps qu'elle le connaissait, jamais elle n'avait remarqué ou sentit quoi que ce soit de malveillant chez lui. Lyria lui rendit le livre. A cet instant, elle le fixa avec une intensité dérangeante pendant un bref moment. Sa vision se déforma... comme dans une dimension étrange, les couleurs étaient différentes, et le paysage environnant un peu distordue. Elle ne voyait plus Viel, mais une silhouette colorée, et de la fumée. Lyria détourna le regard d'un air innocent tandis que sa vision redevenait normale. Elle cligna plusieurs fois des yeux et prit une pomme. Intéressant. Son aura était donc gris-dorée... est-ce qu'il était donc les deux à la fois ? Ombre et lumière ? Tiens, c'est marrant... il dégage une odeur un peu légère... de la menthe ? Déconcertant... de la douceur pour un dragon de cette carrure... Lyria ne savait pas quoi en penser. En tout cas, si Viel venait à se considérer comme mauvais, eh bien, il faut croire qu'il ne sera pas noir à 100%.
Oui..... elle en parle rarement, mais Lyria est une dragonne serpentine, comme Cynder. C'est-à-dire qu'elle possède des aptitudes liées à cet animal... sauf que si on y ajoute son élément de l'Ombre... eh bien, ça la rend capable de voir et sentir des choses invisibles aux autres. L'Ombre ne permet pas seulement de rendre invisible... il permet de voir l'invisible. A l'exception de si une personne devient invisible par magie blanche... la lumière et l'ombre ne faisant pas bon ménage ensembles. Dans un sifflement, la lame métallique de sa longue queue la trancha net en deux dans un geste précis, à peine perceptible.


- ... Pardon si je t'ai effrayé. J'ignore si ça pourra répondre à toutes tes questions, mais... disons que j'ai des sens plus affûtés que la moyenne à cause du fait que je sois une dragonne serpentine. Pour faire simple, si je pars du principe que les yeux sont le reflet de l'âme... en lisant dans tes yeux, je peux par exemple y voir le reflet du vrai toi, de tes pensées, de tes émotions. Tout passe par les yeux. Et je n'y vois rien de malveillant. Tu l'aurais été que je l'aurais clairement senti en toi dès ton "arrivée" ici. Ce qui fait que mon attitude vis-à-vis de toi aurait été très... différente.


Lyria s'assit confortablement et croqua dans la pomme à pleine dents. La lumière fit chatoyer ses écailles noires aux reflets d'argent, alors que les ailes saphir semblaient être devenues d'un bleu plus clair. Elle observait la réaction de Viel, remuant calmement sa longue queue.


- Tu dis que tu n'as pas fait grand-chose de bon dans la vie. Soit. Et est-ce que ça fait de toi quelqu'un de foncièrement mauvais pour autant ? Non. Rappelle-toi notre petit débat à propos des anges et des démons. On ne devient mauvais que si on veut vraiment l'être. C'est une décision qui ne revient qu'à toi, car tu es maître de tes choix et de ta vie. Tu dis que tu es égoïste. Soit. Mais cela ne fait-il pas justement partie de la nature de tous les êtres vivants ? Vivre seul est un choix comme un autre, mais tu ne me sembles pas être dénué d'empathie pour autant. Sache que les vrais égoïstes sont des individus sans scrupule qui ne pensent qu'à eux-mêmes, et seulement à eux-mêmes. Pas même à leur propre famille. Je ne suis même pas certaine qu'ils soient capables d'éprouver de l'empathie, vois-tu. Viel, dis-moi... pourquoi tu doutes de toi-même, d'un seul coup ? Qu'est-ce qui te fait douter au point de que tu te remettes ainsi en question ? Est-ce que tu te penses mauvais, ou c'est ce qu'on a voulu te faire croire ? ..... Je ne peux que te conseiller le Yoga, très cher. Relâcher le stress naturellement est bien plus efficace que d'user de la magie. Et mets de la musique relaxante. Ca aide.


La queue de la dragonne noire remua un peu plus vite. Viel sentait une odeur plus prononcée. En repassant en vision serpentine, Lyria remarqua que l'aura entourant Viel s'était quelque peu assombrit. Elle pouvait presque sentir le coeur du dragon noir qui battait plus vite que la normale. Un petit détail à noter : les serpents peuvent sentir la peur de leur victime... alors, si un dragon proche de Lyria dégage une émotion suffisamment forte, il y a des chances pour qu'elle le sente. Oh, Lyria aurait pu le voir dans les yeux de Viel, mais il semblait doué pour cacher ses émotions. Excepté quand son corps le trahit, bien sûr...... hum, il est nerveux ? Ah, il essaie de le cacher, mais avec Lyria, rien ne reste caché bien longtemps... elle écouta son récit, impassible. Lyria ne comprenait pas trop pourquoi un dragon aurait voulu enlever Viel en particulier, mais peu importe. Ca ne la regardait pas. Elle se gratta les écailles de la tête d'un air songeur.


- Une telle agressivité, c'est très rare, chez les jeunes dragons. Ce que tu m'en dis ne ressemble pas du tout à une réaction de peur "normale". Non, non. A mon avis, il a dû se passer quelque chose. Tu avais beau être jeune, on n'agit pas ainsi sans raison. Soit, le dragon te voulait du mal, et tu as voulu te défendre instinctivement. Soit, il a fait quelque chose... quelque chose qui t'aurait vraiment énervé au point de vouloir lui casser la tronche. Hum... peut-être que ta peur se change naturellement en mécanisme de défense, quand elle est suffisamment forte ? C'est possible aussi....... bref. Ce que je vais te dire, là, maintenant, ce n'est qu'une théorie, mais elle me paraît assez plausible. Tu ignorais que tu possédais cet élément. Dans ta tête, tu t'es toujours dit que tu ne possédais que l'élément Ombre, n'est-ce pas ? Si je garde en tête que ce qui affecte tes émotions peut également affecter tes pouvoirs... ça voudrait dire que tu as toi-même placé un "verrou" sur ton élément Peur... sans même le savoir, à cause de ton "auto-persuasion". Viel, même si tu as pu te trouver dans une situation qui aurait pu réveiller ton élément Peur... eh bien, ça n'a pas marcher. A cause du verrou que tu t'es créé tout seul dans ta tête. Bon, maintenant que tu connais l'existence de ton élément, il est possible que ce verrou ait disparu. Le hic, c'est que tu es en train d'en créer un autre en rejetant ton élément. Certes, ça ne dépend que de toi, mais tu ne pourras jamais l'utiliser si tu ne le veux pas... car tu l'aurais toi-même verrouillé. Je sais que c'est dingue, ce que je dis, mais c'est déjà arrivé à des dragons que je connais. Ils étaient déboussolés, sans plus aucun pouvoir, et ça leur aura pris des jours pour les faire revenir... juste parce qu'ils avaient perdu confiance en eux. Il suffit de pas grand-chose pour créer de gros dégâts, crois-moi.


Suite à tout ceci, Lyria et Viel poursuivirent l'entraînement. Elle lui donna quelques directives, puis hocha la tête, lui signifiant de commencer. Un souffle plus léger ? Pourquoi pas. Qu'il essaye, pour voir. Avec un sourire bienveillant, elle observait les tentatives de Viel. A vrai dire, elle aurait été étonnée qu'il y arrive du premier coup. Lyria attendit patiemment, et les premiers signes apparurent. On aurait dit des petits nuages de poussière, qui flottent en l'air. Lyria les fixa pendant un instant.


- Est-ce que tu crois que tu peux les contrôler mentalement, ces "petits nuages" ? Tu pourrais les lancer directement à la figure des cibles pour attaquer à distance, par exemple. Après, continue d'essayer de modifier ton Souffle, s'il te plaît. Pour voir si il y a d'autres améliorations.


Elle attendit un bon moment, puis une autre suggestion lui vint à l'esprit. Lyria semblait de plus en plus enthousiaste.


- Attends... et si on essayait l'inverse ? Un Souffle tellement lourd qu'il écraserait l'ennemi sous son poids ? Eh ! Quant tu seras plus à l'aise, tu pourrais même lui donner une forme. Un peu comme une masse, que tu projettes sur l'ennemi, et ça lui ferait l'effet d'un coup de poing !


Quand au fait de "devenir" un nuage de poussière, Lyria parut un peu perplexe. C'était vraiment possible de modifier la composition de son corps à ce point ? En tout cas, elle en prenait bien note...


"Et bien je ne disparais pas vraiment, je deviens ce nuage, c'est une nuance assez importante car à la différence, essayer bombarder ce nuage ne fera pas grand effet là où d'autre chose marcherait probablement. "
- Tu ne peux plus bouger, du coup ? Genre, répandre le nuage sur une grande distance, quand tu es encerclé ? Je me doutes que tu ne pourras plus vraiment les frapper, sous cette forme, mais ça m'a l'air extrêmement utile, comme moyen de défense.


Lyria lui expliqua ensuite comment recouvrir une partie de son corps en ombre, étapes par étapes. Sauf que tout ne se passa pas exactement comme prévu. Lorsque Viel parut décontenancé par le fait d'imaginer une boule d'énergie lumineuse, elle voulut parler, mais s'interrompit, déroutée par l'apparition de l'orbe lumineux au-dessus de la tête de Viel.


"Ce... ce n'était pas ça qui devait se produire..."
- ....... Excuse-moi, Viel. J'aurais dû mieux m'exprimer, et au lieu de ça, j'ai dit des bêtises... mais quel imbécile...


Lyria baissa la tête, frappant le sol du poing d'un air rageur. Merde. Complètement raté. Elle n'aurait pas dû dire une boule lumineuse, mais deux sphères distinctes. Et peut-être donner des explications différentes. Elle prit une profonde inspiration, puis frappa dans ses pattes. Tout ceci l'avait mise quelque peu mal à l'aise.


"Malgré tout j'ai le contrôle de cette chose, cette histoire de boule lumineuse m'a embrouillé l'esprit. Je me sens idiot. Je me demande si je peux transformé cette lumière en ombre..."
- Ecoute, oublie ce qui viens de se passer. Dis-toi que tu ne peux que t'améliorer, et apprendre de tes erreurs. Eh bien... essaie ton idée, pour voir. Et manipule un peu ta sphère, que je vois si c'est aussi à travailler ou non. Après, on va réessayer.


Lyria le laissa faire, puis reprit. Elle semblait avoir un peu retrouvé son calme.


- Bon, allez, on recommence. Ferme les yeux. Visualise dans ta tête les deux sphères d'énergie présentes dans ton corps. La sphère de lumière, avec tes émotions positives. La sphère obscure, avec tes émotions négatives. Cette fois, je vais te laisser choisir celle que tu veux. Prends-une, n'importe laquelle... une fois que c'est fait, oublie l'autre sphère. Focalise-toi uniquement sur celle que tu as choisi. L'énergie qui s'en dégage. Image que cette énergie remonte doucement par tes veines... elle sort par les pores de ta peau... zigzague entre tes écailles... et recouvre progressivement la surface de ton corps........... ouvre les yeux, Viel.


La dragonne noire le laissa ouvrir les yeux. Un bon moment plus tard, elle estima qu'il était temps de passer à autre chose.


- Hum hum. A moins que j'oublies quelque chose, je crois qu'on a fait le tour, pour ce qui est de la maîtrise de tes "émotions négatives". Bon... tu préfères qu'on enchaîne sur les sorts d'émotion positives, ou tu préfères que je te montre les techniques du corps-à-corps ?

_________________
Ah, ça y est. Plus que quelques semaines, et l'hiver sera là. C'est ma saison préférée. Les flocons qui tombent du ciel, les bonhommes de neige, les patins à glace, la luge... y'a tellement de choses que je voudrais faire avec les filles !!! Mais on est toutes débordées, en ce moment. Lyria réchauffe le château avec ses flammes. Y'a de plus en plus de monde ici, alors je l'aide comme je peux. Vortex et Elwing aussi. Enfin, à leurs façons... hum. Et Saphira, bah, elle réfléchit déjà à nos cadeaux de Noël. C'est à cause des p'tits gars. Ils ont tellement hâte qu'ils ont déjà commencé à décorer, haha ! Ils sont adorables... moi aussi, j'ai hâte d'y être ! Sur ce, couvrez-vous bien, et ne tombez pas malade. Ce serait dommage pour les fêtes à venir!
~ Nessie ~

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Ven 10 Nov - 23:06
- Je peux te poser une question indiscrète , Viel ? ... Est-ce que tu es croyant ? Non, je n'ai rien contre les religions... même si je suis athée, je respecte les croyances, rassure-toi. Mais j'ai tendance à penser que les dragons qui descendent des anges et des démons... ben, c'est plus de l'ordre de la religion, je trouve. Presque comme une légende, du folklore. Et si je me réfère à la biologie, les dragons descendent plutôt du serpent. Le tout premier serpent ayant existé est présenté comme le Tentateur... un démon, sans aucune bonté... c'est à se demander d'où peut bien provenir la bonté de certains dragons.

"Honnêtement, j'ai plus tendance à cracher sur la religion. Bon bien sûr je reste respectueux envers les croyants, mais la religion ça me donne des irritations. C'est pas qu'en soit les histoires liés aux mythes et aux religions ne m'intéresse pas, c'est juste cette tendance à vouloir conditionné ses croyants pour les rendre les plus dociles au possible. Mais j'imagine que ce n'est pas le débat. Pour ce qui est de l'aspect biologique, ce n'est pas trop mon domaine à vrai dire."

Je me demandais pourquoi Lyria riait, je répondis malgré tout par un sourire, bien que celle-ci changea rapidement d'expression. Elle me parlait d'Ember et de certains catégorie de gens, comme les moutons ou autre, j'observais Lyria d'un air amusé. J'ignorais pourquoi quand Lyria jetait sa rancoeur envers Ember, cela m'amusait.

"J'avoue c'est dommage qu'autant de monde suivent aveuglement Ember, mais bon qu'est ce que vous voudriez faire avec des singes pareils ? Moi je l'ignore , et j'ai eu beau tenté d'insister les gens à penser par eux même à travers mes écrits, je ne suis pas sûr d'avoir eu tellement d'impact. Ce que je pense des moutons qui suivent la masse? Je leur crache à la gueule, qu'ils crèvent la gueule ouverte"

J'eu un bref instant de silence qui était volontaire , je regardais Lyria. Je semblais sérieux dans mes propos. Je repris la parole directement.

"Ils ne sont pas foutu de se réveiller un peu dans leur tête et à l'heure actuel tout le monde crache à la gueule à ses gens là. Que ça soit leur propres dirigeants, que nous , que les forces de Malefor. Tout le monde crache sur les moutons d'Ember, à part eux même bien sûr. Oui je considère que leur propres dirigeants se fou d'eux car c'est ce qu'ils ont toujours fait après tout. Pour ceux qui n'arrivent pas à se démarquer, encore je ne peux pas leur en vouloir car pas besoin de se démarquer pour arrêter d'être un mouton. Je pense que les gens ont trop longtemps étaient dans leur petit confort qu'il ne "fallait absolument pas brisé ". Mais maintenant il est beau leur quotidien ? A devoir fuir ou se battre pour récupérer ce qu'ils ont perdu. D'un autre coté, j'ignore franchement à quoi ont pensés mes parents pour rejoindre la résistance, mais bon ce sujet est assez difficile, j'espère pouvoir convaincre ma mère d'abandonner la résistance, d'un autre coté je ne peux la contraindre. Je dis ça car ma mère est un peu du même avis que moi sur Ember et la population en général. Enfin bref"

Quand j'avais dis que je ne pensais pas être quelqu'un de bon. Lyria avait eu une réaction assez dérangeante. Je me sentais gêner. Je pris un léger air innocent et je demandais calmement.

"J'ai dis quelque chose de mal?"

Lyria semblait me fixer, comme si elle me jaugeait. Visiblement elle prenait très aux sérieux ce que je lui annonçais. D'un autre coté , qu'est ce que ça pouvait faire. L'empire n’accueillait t-il pas des gens mauvais? C'était assez troublant. Quoi qu'il en soit j'ignorais que Lyria utilisait une "vision" de nature indéterminé afin de savoir si j'étais bon ou mauvais. D'un autre coté je n'aurais pas été étonné de savoir que la princesse était capable d'un simple coup d'oeil de savoir qui était bon ou mauvais, voir même sincère ou non. C'était pour ça que dans le doute, je disais toujours la vérité, enfin sauf si celle-ci me désavantager trop bien sûr.

- ... Pardon si je t'ai effrayé. J'ignore si ça pourra répondre à toutes tes questions, mais... disons que j'ai des sens plus affûtés que la moyenne à cause du fait que je sois une dragonne serpentine. Pour faire simple, si je pars du principe que les yeux sont le reflet de l'âme... en lisant dans tes yeux, je peux par exemple y voir le reflet du vrai toi, de tes pensées, de tes émotions. Tout passe par les yeux. Et je n'y vois rien de malveillant. Tu l'aurais été que je l'aurais clairement senti en toi dès ton "arrivée" ici. Ce qui fait que mon attitude vis-à-vis de toi aurait été très... différente.

J'étais assez sceptique, elle ne voyait rien de malveillant en moi. En soit je n'avais aucune intention nocive c'était sûr et certain. Pourtant je savais que je pouvais avoir un comportement assez fourbe et  égoïste. Toute fois jamais je ne nuirais aux personnes que je respecte.

"Ah bon? Différente comment? Ce n'est pas comme si j'aurais eu à craindre d'être maltraité si j'avais un comportement plus destructeur, quand je vois la manière dont vous traiter les personnes que vous détestez. Enfin bref ce genre de chose ne me regarde pas après tout, bien qu'étrangement j'y trouve une certaine inspiration en quelque sorte, si j'avais envie de me lancer dans des peintures plus horrifique."

Au fond Lyria pourrait pensé que je la jugeais, bien qu'au final je me permettrais de donner jamais un jugement sur les agissements de Lyria après l'aide qu'elle me fournissait. En tout cas mon ton n'était pas critique, ni hautain ou agressive.

La princesse semblait s'interroger sur le fait que je me remettais en question. Quand j'écoutais Lyria, j'avais plutôt au l'impression de m'autopersauder que j'étais mauvais afin de mieux m'intégrer. Ce n'était pas vraiment dans mon habitude de vouloir rentrer dans un moule pour plaire et m'intégrer pourtant. D'un autre coté être "bon" ne permet pas de survivre en cas de guerre et de conflit malheureusement. En tout cas, la princesse avait comprit que je n'étais pas si mauvais que cela, bien que j'avais du mal à saisir comment elle pouvait déterminé cela malgré les explications donnés. J'avais malgré tout comprit qu'elle avait un certain don pour sentir cela.

"Donc si je suis persuader d'être bon, je le resterais? Mais si je me persuader d'être mauvais, je le deviendrais j'imagine ? La psychologique n'est pas mon fort, j'ai plus appris à détester la "masse", le "grand public" comme on appel dans mon milieu. Je les voient plus comme , je m'excuse du terme, mais comme des "bouffeurs de merdes" si vous voyez ce que je veux dire enfin bref. Enfin bref, je ne brillerais jamais dans l'altruisme , j'ai besoin que mon ego d'artiste soit nourri par des compliments, chose que ce cher "grand public" n'a pas su m'offrir , bref je pense avoir du talent, mais un talent qui ne sera jamais reconnu. Enfin bon je me vante surement trop j'imagine. Je ne doute pas de moi très chère princesse, la vrai question c'est pourquoi j'expose ainsi mes faiblesses. J'espérais peut-être que l'en me persuadant que je ne suis pas si bon que cela je pourrais m'adapter mieux à ce nouvelle environnement car les problèmes ne sont pas les mêmes qu'a Warfang, ici j'ai l'impression que mon art est plus facilement reconnu pas de soucis, mais l'ambiance est assez diiiffférente. Pour ce qui est du Yoga , j'imagine que c'est peut-être plus efficace pour me relaxer que de "tricher" avec ma magie en me débarrassant du stresse."

J'avais raconté à Lyria l'agressivité que j'avais pu montrer assez jeune, elle ne semblait pas chercher à vouloir exploiter cette agressivité , en tout cas elle n'en fit pas mention. Elle chercha malgré tout les raisons à tous ceci. J'imaginais qu'il fallait que je donne quelques explications supplémentaires.

"D'après ce que je savais, c'était une personne qui voulait m'enlever, comme je vous est expliqué, je suis fils d'une famille riche et une rançon aurait probablement rendu riche le ravisseur. J'ai surement agis par pur instinct de survie."

Elle m'avait parlé aussi de "verrou" qui m'empêchait d'utiliser l'élément peur. Le fait de souhaité cette élément pouvait vraiment m'empêcher de l'utiliser? Quoi qu'il en soit je ferrais avec, j'imagine que j'apprendre un élément en plus pourra m'être utile.

"Bon, ça va je m'en remettrais , d'un autre coté la peur est une bonne arme défensive en soit tout comme offensive suivant l'utilisation."

On retourna ensuite à notre principal occupation qui était l'entraîner, la raison même de notre présence ici. J'étais malgré tout assez impatient de reprendre, bien que je ne montrais rien de tout cela.
Quand Lyria me demanda si je pensais être capable de contrôler mentalement mon souffle j'hésitais un moment. Cela me demanderait beaucoup d'effort j'imagine, mais à la base, je n'avais aucun contrôle sur mental sur mon souffle, mais sur mes sors liées à mes émotions si.

"Ce que je vais tenté est assez expérimental, j'ai jamais essayé avant"

Je décidais dans un premier temps de créer une sphère de magie , la sphère semblait contenir des émotions neutres. Je cracha ensuite mon souffle sur la sphère. La fumée parti dans un premier temps comme elle devait , c'est à dire en cône devant moi. Quand je stoppa mon souffle, une partie de la fumée resta en suspension autour de la sphère, je recréais autour de cette fumée une seconde sphère pour contenir la fumée. Je déplaçais ensuite la sphère pour la faire s'écraser avec force contre un mannequin.

"Ce n'est peut-être pas tout à fait comme vous l'imaginé, mais je n'ai pas de véritable contrôle sur ma fumée, une fois craché, en temps normal, elle trace son chemin, mais en faisant comme je peux vous montrer, je peux avoir un certain "contrôle" sur cette fumée. J'imagine qu'en m'entraînant je pourrais me passer de devoir créer des sphères et déplacer la fumée.

Je regardais Lyria ensuite. Celle-ci me demanda si j'étais capable de créer un souffle plus lourd afin de frapper les ennemis avec. Je répondis.

"J'imagine que oui, mais ça demandera plus d'énergie et de magie pour moins de volume. Je suis capable de varier la masse de mon souffle, après de là à écraser quelqu'un avec. Peut-être en le laissant se solidifier une fois sorti de ma gueule. A voir comment je pourrais faire cela.

Je dû ensuite répondre quelques questions sur ce fameux nuage. C'était mon meilleur sort défensive, même mes sors d'émotions positives n'avaient pas de meilleur protection, mais ils avaient eu l'avantage de pouvoir être utiliser sur quelqu'un d'autre que moi-même.

- Tu ne peux plus bouger, du coup ? Genre, répandre le nuage sur une grande distance, quand tu es encerclé ? Je me doutes que tu ne pourras plus vraiment les frapper, sous cette forme, mais ça m'a l'air extrêmement utile, comme moyen de défense.


"Et bien si je peux me déplacer , je peux répandre le nuage sur une certaine limite voir au contraire le rendre plus compact. En revanche je peux être piéger comme on piégerait en gaz et me contraindre de rester sous cette forme indéfiniment. Bien que je vois mal comment on pourrait faire cela rapidement. Globalement, je ne peux pas être détruit efficacement sous cette forme, bien que j'imagine que je peux être blessé d'une manière ou d'une autre. J'imagine que je pourrais vous apprendre ce pouvoir si vous ignorez comment vous en servir. Généralement pour me servir de ce sort je m'imagine entrain de m'évaporer, et que si je ne m'évapore pas rapidement, je me fais tuer, à voir de quel manière, ça peut-être aussi bien une lame qui me décapite qu'un rocher qui m'écrase peu importe. Le but est de ne plus être présent physiquement. Pour ce qui se passe en terme de magie, je laisse la magie d'ombre envahir la totalité de mon corps, que ça soit même au niveau des cellules et des atomes. C'est assez simple, il faut simplement libéré sa magie dans tout le corps et vouloir vraiment s'évaporer. Malgré tout j'ignore comment mon corps arrive à survivre, ni même ce qui se passe pour que mon corps subit une telle transformation et que malgré tout je sois capable de me reconstituer après. Enfin je ne peux pas abusé de ce sort, il me faut toujours quelques minutes avant de pouvoir le réutiliser de nouveau. Enfin bref je suis certaine qu'une combattante comme vous et utilisatrice de l'élément de l'ombre comme vous êtes, vous êtes capable d'utiliser ce sort j'imagine."

Suite à ma tentative raté d'utiliser ma magie avec une partie de mon corps, Lyria sembla prendre cette échec pour elle-même. J'étais assez gêné, en tout cas elle pouvait voir à quel point ma magie pouvait s'altérer et devenir le contraire de ce que je voulais faire. Malgré tout le résultat n'était pas si terrible. Je me contentais de faire un petit rire nerveux.

"Oh heum... j'imagine que ce n'est pas si terrible. "

Bien sûr, Lyria voulait que je retente de suite. Je me concentrais sur les paroles de celle-ci et j'utilisais presque intuitivement ma magie comme indiqué. Je laissais mon énergie circuler dans mes veines comme l'indiquer Lyria. Mes yeux étaient complètement fermés , je pouvais malgré tout ressentir toute ce flux magique en moi qui remontrer jusqu'à mes écailles. Cette énergie semblait être sombre, j'avais décidé de me concentré sur mes émotions négative en pensant que c'était ce qui intéresserait le plus Lyria. Mes écailles peu à peu se recouvrèrent d'une magie sombre, au point que la lumière n'atteignait plus aussi bien mes écailles qu'avant. La couloir noir habituel de mes écailles changea suite à cela au point que l'on ne puisse plus voir mes écailles, mais uniquement ma silhouette. J'ouvrais ensuite mes yeux, mes pupilles n'étaient plus visible. Je me sentais vidé de magie, j'avais probablement utilisé beaucoup de magie d'un coup pour réalisé ce sort, beaucoup trop. J'avais dépensé sans compté.

"J'ignore complètement si ce résultat est celui que vous attendiez. Où si j'ai trop dosé."

A la base Lyria avait probablement imaginé que je n'utilise pas autant de magie ou que je me concentre uniquement sur une partie de mon corps. Je décidais de profiter de cette magie pour frapper à plusieurs  un mannequin pour voir ce qui se produiraient. J'engageais avec un coup de corne pour ensuite utiliser mes griffes, on pouvait constater que mes coups libérés de la poussière similaire à celle de mon souffle d'ombre. Après avoir vu ce que je voulais je me stoppais ensuite pour retourner auprès de Lyria, bien que j'ignorais totalement comment me défaire de cette magie qui me coller à la peau. Bien sûr elle n'allait pas durer indéfiniment, j'étais un peu gêner, je disais ensuite.

"J'imagine qu'il faut attendre un peu avant que cette magie se dissipe , bien qu'il doit bien existé une gemme, un objet qui puisse dissiper la magie  ça m'arrangerait. J'ignore si j'ai ça dans mon sac. C'est assez gênant, je crois que j'ai utilisé toute ma magie d'un coup dans ce sort ainsi , j'avais pas d'émotion particulière à utiliser du coup ça à brûlé directement ma magie."

Suite à ce petit problème régler, Lyria me demanda ce que je préférais entre apprendre des techniques au corps à corps ou utiliser mes sors d'émotions positives.

"Bien que j'adorais utilisé mes sors d'émotions positives, il faudra trouvé une situation où bien les exploités sans que l'on est véritablement besoin de blessés réels. De plus il faudrait que je me recharge en mana. Mais malgré tout il faudrait que j'apprenne à me battre au corps à corps, avec arme et sans arme, que ça soit l'un ou l'autre au final j'ai des choses à apprendre."

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Copyright : Lyria
Messages : 328
Gemmes d'Esprit : 7374
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 22
Localisation : Là où un certain petit dragon a manqué de finir en petit-déjeuner ;)

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille50 mètres
CouleurNoire et bleue. Paillettes d'argent sur les écailles bleues. Les bracelets en alexandrite changent toujours de couleur et sont dépareillés.
Âge31 ans
Situation socialReine des Exilés. En couple avec Nessie <3. Alchimiste, Maître des Eléments et artiste.

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/600  (0/600)
Ven 24 Nov - 7:06
*Qu'est-ce que je peux répondre à ça... ? Que c'est comme ça depuis des années, qu'on conditionne les gens pour les rendre docile... et que je ne pense pas que ça changera, à cause de la guerre, et des mentalités ? Il le sait sans doute aussi bien que moi. Qu'est-ce qu'on peut y faire, de toute façon... ? On aura beau inciter les gens à changer, rien ne bougera s'ils ne veulent rien changer. Pfff... c'est vraiment abusé, de faire croire à tous ces mensonges par le biais d'une religion. Y'en a qui y croient peut-être de tout leur coeur, ça fait partie de leurs vies, ils pensent que c'est la vérité absolue, alors qu'en fait... non. Ca me dégoûte... quand je pense que certains peuvent encore croire en l'existence du "chacun est libre de dire ce qu'il veut, et de penser ce qu'il veut". Dans l'Empire, ça existe encore, mais chez les Résistants, avec Ember... je crois que ce temps est éteint depuis longtemps.*


Lyria soupira et secoua la tête, l'air ennuyée. Comment ne pas s'en vouloir à soi-même, de laisser faire de telles choses, quand on est un dirigeant... et qu'on sait qu'on ne peut pas faire grand chose, puisque ça se passe sur un territoire autre que le sien... ? Quelques bribes de ses pensées sortirent malgré elle.


- S'il y a bien une chose que je déteste durant une guerre telle que la nôtre, c'est quand on te retire toute forme de liberté. La religion y est comprise... c'est facile de te faire croire n'importe quoi quand tu n'y connais rien... pour attirer le plus grand nombre de fanatiques dans tes rangs... quand ils ne font pas assassiner les éventuels rebelles qui voudraient dire les choses telles qu'elles sont. Malheureusement, c'est la vérité... pff. La seule liberté qu'on pourrait encore prétendre avoir, c'est la liberté de penser. Même si j'ai surtout l'impression qu'elle n'existe qu'ici, et que dans les pays n'étant pas mêlés à la guerre... ça m'étonnerait qu'Ember laisse les Résistants dire absolument tout ce qu'ils veulent... je me trompe ?


A vrai dire, la dragonne noire n'avait guère de doute, à ce sujet. Elle n'a jamais entendu parler d'Ember comme d'une bonne dirigeante, tant elle manque d'expérience. Plus qu'un peu, inutile de le nier. Lyria semblait s'interroger quand elle sentit l'amusement de Viel au moment où elle parlait d'Ember.


*C'est moi, ou ça l'amuse que je traite Ember de sous-merde ? Il doit avoir une opinion similaire d'Ember, remarque. Après tout, il a bien dit qu'il l'avait traité de "grosse truie d'amour" dans l'un de ses livres.*


Ou c'est à cause de la franchise de Lyria ? Oui, parce que, bon. Lyria, parler d'Ember, sans la traiter de tous les noms qui lui passe par la tête... c'est mission impossible. Jamais elle n'aura la moindre once de respect envers ceux qu'elle n'aime pas, ou qu'elle méprise. Et même en public, elle n'éprouve pas la moindre gêne pour ce qui est de mettre une "grosse claque verbale" à la personne en question... quand ce n'est pas son poing dans la figure. Hum hum... bref. Lyria écouta ensuite Viel sans l'interrompre. Elle réfléchissait sérieusement à la question.


- Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Ces imbéciles de moutons... ça attend que ça se passe, ça ne fait rien... le pire des dictateurs n'aurait qu'à tendre la patte pour les cueillir qu'ils n'oseront même pas se défendre. Et ils n'auront toujours rien que le nouveau dirigeant aura instauré sa dictature depuis longtemps. C'est exactement comme ça que je considère les Résistants et Warfang, tu vois : ça espère toujours qu'un miracle va tomber du ciel, alors qu'il n'arrivera jamais. Ils ont tellement coincés leurs têtes dans les étoiles qu'ils ne reviendront pas de sitôt sur terre, tant leur stupidité est grande. Après, bien que leurs dirigeants les méprisent sûrement, je suppose qu'ils font semblant de s'occuper d'eux, si tu vois ce que je veux dire. Ils les gardent en pâture parce que, à leurs yeux, ils ne sont bons qu'à être des serviteurs, et encore. Demander à un mouton de ne plus être un mouton... n'est pas si simple. Si ces "moutons" ont été conditionné pendant très longtemps pour être justement des moutons... il n'y a pas grand-chose à espérer d'eux. C'est un peu comme si tu leur lavais le cerveau pour qu'ils obéissent à tous tes ordres, sans jamais se poser de questions et s'opposer à toi... parce qu'on ne leur aura jamais appris à réfléchir. C'est parce que leurs dirigeants considéreraient ça comme dangereux, et ça n'arrangeraient pas leurs "affaires". Du moins, ce n'est que mon opinion. Donc, quand tu essayais de le leur faire comprendre avec tes propres mots, eh bien... je crois que pour eux, c'est comme si tu leur parlais dans une langue qu'ils ne connaissaient pas. Ils ne comprennaient rien, et, de toute manière, peu d'entre eux auront cherché à comprendre. Les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas. Autant dire qu'il est trop tard pour eux depuis longtemps. Pardonne ma franchise très radicale, mais je n'ai vois pas de raisons de penser différemment. Pourtant, j'aurais essayé un million de fois... retour à la case départ.


En revanche, Lyria plissa les yeux d'un air mauvais. La dernière remarque de Viel l'avait quelque peu vexée. Elle répondit d'une voix glaciale et inquiétante en haussant la voix.


"Ah bon? Différente comment? Ce n'est pas comme si j'aurais eu à craindre d'être maltraité si j'avais un comportement plus destructeur, quand je vois la manière dont vous traiter les personnes que vous détestez. Enfin bref ce genre de chose ne me regarde pas après tout, bien qu'étrangement j'y trouve une certaine inspiration en quelque sorte, si j'avais envie de me lancer dans des peintures plus horrifique."
- Mon cher petit dragon en sucre. Le dernier crétin qui a osé me mettre en colère, je n'ai pas hésité une seconde à lui mettre mon poing dans la figure. Et il a bien volé, d'ailleurs. Comme il est allé trop loin... je l'ai poignardé en pleine poitrine, et éventré, jusqu'à ce qu'il me fasse ses excuses. Je peux t'assurer que les derniers instants qu'il aura eu à vivre auront été longs, et très douloureux. Mais comme Môssieur ne s'est jamais excusé, j'ai mis un terme définitif à son existence en lui tranchant la tête, que j'ai d'ailleurs accrochée dans ma chambre, en guise de trophée... avec toutes les autres. D'ailleurs, tu crois qu'elles viennent d'où, celles-ci, hum ?


Lyria désigna d'un geste nonchalant le mur derrière elle, où des têtes de dragons empaillées étaient accrochées. Il n'y avait pas la moindre pitié chez elle, pas le moindre remords... rien que de la cruauté.


- Il serait mort de ses blessures, de toute façon. Demande-moi, et je t'en citerais, des meurtres bien plus horribles, que j'aurais commis, durant ma vie. J'ai beau être "sympa", Viel, ça ne m'empêche pas d'être très agressive et meurtrière quand il le faut. Là, je ne fais que t'en donne un petit aperçu. Tu ne m'as jamais vu dans une colère noire... alors, ne t'avise jamais de le faire.


Lyria descendit du trône, et s'éloigna vers une petite fontaine. Elle plongea son museau dans l'eau froide en grognant, tremblant légèrement de rage. En se rafraîchissant, elle tourna volontairement le dos à Viel, et resta ainsi un bon moment, afin de se calmer. Bien que Lyria soit calme en apparence, elle est très susceptible, voire colérique quand elle s'emporte trop.


*"Ce n'est pas comme si j'aurais eu à craindre d'être maltraité si j'avais un comportement plus destructeur", blablablablabla... rah, il m'énerve, quand il fait ça. Qu'est-ce que ça peut être pénible, son petit ton supérieur. Mais bon, c'est pas grave. Môssieur a une très grande confiance en lui, donc il peut se le permettre, c'est bien connu. Bon sang... mais retenez-moi de lui mettre mon poing dans sa... ok, respire, tout va bien, reste zen...... Je lui avais déjà dit, en plus, quand on s'est fait attaqué dans ce petit village. Y'a rien de bon d'avoir confiance en soi à l'excès... un de ces jours, ça causera sa perte... en tout cas, il pourra pas dire que je l'aurais pas prévenu.*


Bien qu'elle semblait écouter d'une oreille distraite la suite des propos de Viel, elle se tourna vers lui malgré tout en haussant vaguement les épaules, l'air un peu plus calme.


- Je suis pas vraiment une psychologue non plus, Viel... tu me demandes ça, à moi... enfin, je suppose que oui, certainement. A force de te répéter tout le temps la même chose, ça reste ancré en toi. Même si je crois que, pour devenir vraiment mauvais, il aurait fallu penser comme quelqu'un de mauvais... et agir, comme quelqu'un de mauvais. En somme, c'est un peu comme si tu te mettais toi-même en condition pour devenir ce que tu veux devenir. Euh... les "bouffeurs de merde"... ? Eh bien, voilà un langage très... imagé. Fais attention, tu vas me donner de nouvelles idées pour insulter Ember et les Résistants... bon, blague à part. Par ce terme charmant, est-ce que tu voudrais dire qu'ils seraient comme des cochons qu'on gave à l'excès ? Pas seulement parce qu'ils sont incapables de réfléchir, mais parce qu'on pourrait leur faire croire et faire n'importe quoi ? Non mais, si ça marche, je serais ravie de voir Ember ordonner aux Résistants d'attaquer... et faire une dépression en les voyant se taper dessus entre eux parce qu'ils n'auront rien compris.


Si seulement ça pouvait arriver en vrai... ce serait sans doute le spectacle le plus beau, et le plus drôle qu'on aura jamais vu. En plus d'Ember qui perdrait à jamais sa crédibilité, et son titre par la même occasion. Elle continua d'un air espiègle.


- Hum... je sais pas, moi... pourquoi tu exposes ainsi tes faiblesses. Peut-être parce que tu sens que tu peux avoir confiance en ma personne... ? Héhéhé. Je ne pense pas que tu me dirais tout ça sur toi... si ce ne serait pas le cas. Rassure-toi, je ne suis pas une de ces balances qui répète tout ce qu'elle a entendu, à qui veut l'entendre... tout ce qui est dit ici, ça reste entre nous. Pour ce qui est de ton art... la façon de penser d'Ember et des Résistants ne sont pas les nôtres. Ici, tu peux pratiquement discuter de tout et de rien, peu d'entre nous t'en blâmeront. A Warfang, je ne sais même pas si tu aurais le temps d'en placer une avant d'être censuré, si ce n'est pas balancé en prison. Alors, est-ce que tu ne chercherais pas ce fameux "mérite" et tous ces compliments dans ton "ego d'artiste"... parce que tu n'y aura jamais eu droit là-bas ? Est-ce qu'ils sont seulement capables de t'apprécier à ta juste valeur... ? Je ne crois pas......... hum. Ecoute, je sais que ce n'est pas trop ton genre de t'intégrer, mais... ne va pas t'isoler pour autant. La solitude, ça n'apporte jamais rien de bon, sinon te manger tout ton moral, te rendre malheureux, et ton inspiration partira avec...


Hein ? Lyria, exploiter l'agressivité de Viel ? Et pourquoi donc ? ... Oui, bien sûr, elle l'entraînait à utiliser l'élément Ombre. Certes, l'élément devient plus fort avec des sentiments négatifs... mais de là à exploiter la nature d'un autre... ou changer ce qu'il est. Bah oui. Exploiter son agressivité... c'est comme si Lyria pousserait Viel à devenir quelqu'un qui n'est pas. Non, non et non. C'est hors de question. Lyria n'est pas là pour ça, et n'a jamais enseigné de cette façon. Les sentiments négatifs, Viel ira les chercher en lui. Non, mais... Viel ne va pas changer ce qu'il est simplement à cause de ses pouvoirs, tout de même ? Il donne assez clairement l'impression de s'accepter tel qu'il est, alors pourquoi changer... ? Ca paraissait tellement ridicule aux yeux de Lyria... elle écouta malgré tout ce qu'il répondit ensuite. Lyria afficha un sourire sinistre.


"D'après ce que je savais, c'était une personne qui voulait m'enlever, comme je vous est expliqué, je suis fils d'une famille riche et une rançon aurait probablement rendu riche le ravisseur. J'ai surement agis par pur instinct de survie."
- Ce serait donc un genre de "petit brigand". Eh bien, heureusement que tu as su te défendre toi-même si tôt. Je dis pas ça pour être méchante, hein, mais tu me dis que ta mère a régi après que tu aies... "sauté à la figure" de ton ravisseur. Après, c'est un peu trop tard. Le temps que ta mère se rende compte de ce qui se passe, et réagisse... le brigand a le temps de courir. Même si ça reste de la "légitime défense", ce que tu as fait, dans un sens. Hum... et j'imagine qu'on peut pas trop compter sur la "police", là où tu vivais. Déjà, quand je sais que dans certains quartiers, des criminels et des "faux marchands" se baladent en toute liberté, sans aucune impunité... je ne me sentirais pas trop en sécurité là-bas, si j'étais une résidente. Encore un exemple digne de la légendaire incompétence d'Ember... ah, si tu savais le bien que ça me fait de dire plein de saloperies sur elle... en sachant qu'elle m'est inaccessible, car terrée quelque part dans sa tanière... grrrr.


Eh bien... ce n'est pas simple à expliquer, mais oui. Avec la simple force de sa volonté, on peut se créer comme un verrou, un blocage. Un peu comme quand on doit faire quelque chose, et on se dit qu'on ne va pas à y arriver. Automatiquement, on se restreint soi-même en se mettant des barrières. Et bah... là, c'est presque pareil. A force de s'entraîner, en le voulant vraiment, Viel pourrait débloquer l'élément Peur s'il le souhaite. Ou laisser dormir son élément en lui, en le gardant enfermé, comme une bête en cage.


*Quand même... il laisse entendre qu'il la réveillera "peut-être", mais est-ce qu'il a vraiment réfléchi à la "nature" de la peur... ? La peur est une arme très redoutable, il faut le dire. Puisqu'on a tous peur de quelque chose, ça signifierait exploiter cette faiblesse... et la retourner contre nous. Bien qu'on peut surmonter sa peur, ça demande quand même une grande force mentale... prendre sur soi, pour accepter cette peur, voire la défier... pour finalement la surmonter. Sans cette force, ça risque d'être un peu... délicat.


Lyria hocha la tête à sa remarque, mais le mit en garde.


- ..... Réfléchis bien avant de te décider à réveiller cet élément, Viel. Non seulement tu auras besoin de beaucoup de volonté, mais tu seras certainement amené à affronter tes propres peurs... même les pires. Autant que tu te sois bien préparé avant de les affronter. Ne passe jamais à côté d'une étape aussi simple... ou tu pourrait le regretter, crois-moi.




De retour à l'entraînement, Lyria fixait Viel comme si elle avait du mal à comprendre ce qu'il voulait dire par "expérimentation".


*Ouh là. Une nouvelle... "expérimentation" ? C'est-à-dire ? Est-ce que... il veut tenter quelque chose de nouveau... ? Ou manipuler son Souffle d'une autre façon... ? ....... Là, il me fait un peu peur. S'il commence à s'amuser tout seul à faire des expériences dans son coin... qu'est-ce que je fais si ça se retourne contre lui... ? Et puis, je peux pas être tout le temps derrière lui pour le surveiller......... non, mais, qu'est-ce que je raconte ? C'est un adulte, pas un gamin. Il a quand même une certaine maîtrise de ses pouvoirs. Je le vois mal faire ça s'il ne sait pas ce qu'il fait. On va bien voir.*


Ce fut la réponse B. Une manipulation de Souffle. Alors, une double sphère, avec "l'essence du Souffle" concentrée à l'intérieur. Eh bien... c'est une façon comme une autre d'améliorer son Souffle. Utiliser les bases pour créer quelque chose de nouveau. Elle réfléchit un instant avant de répondre posément.


"Ce n'est peut-être pas tout à fait comme vous l'imaginé, mais je n'ai pas de véritable contrôle sur ma fumée, une fois craché, en temps normal, elle trace son chemin, mais en faisant comme je peux vous montrer, je peux avoir un certain "contrôle" sur cette fumée. J'imagine qu'en m'entraînant je pourrais me passer de devoir créer des sphères et déplacer la fumée.
- C'était intéressant, comme tentative. Tu t'es servis de tes acquis pour créer quelque chose de nouveau... une combinaison de tes pouvoirs. On a ton Souffle, et une double sphère. Donc, plus de volume, une plus grande force d'impact, et les effets de ta magie derrière. Tu l'as senti, la différence, par rapport à ce que tu faisais auparavant ? Tu t'améliores, Viel. Lentement, mais sûrement. Tu tentes des trucs, et c'est bien. Par contre, je vais encore t'embêter avec ça, Viel, mais ça fait beaucoup de magie, pour un seul sort... il faut que tu apprennes à mieux gérer ta mana. Sinon, tu vas vite te retrouver à court.


La dragonne noire se perdit dans ses pensées. Elle fixait ses pattes et semblait réfléchir, l'air complètement ailleurs.


*Hum... à part déplacer cette fumée... est-ce qu'il n'y aurait pas moyen de faire autre chose avec ? ....... Peut-être changer sa forme, pour créer des illusions qui feraient peur... ? Ou alors... non, je pense pas. Changer sa composition pour que la fumée inhalée aie des effets hallucinogènes... je vois pas comment on pourrait faire ça. Trop compliqué... et c'est trop élevé, comme niveau...*


Par la suite, elle lui demanda s'il était capable de créer un souffle plus "lourd". Physiquement, peut-être que c'était possible. Après tout, Viel était bien capable de créer une fumée très légère, qui reste en suspension. Lyria se creusa la tête un bon moment.


- Je suppose aussi. Hum... et si tu imaginais ton Souffle comme quelque chose de très collant ? Tu verrais dans ta tête la présence des atomes et des électrons, qui composent ton Souffle. Ils se resserreraient les uns près des autres au point d'être collés, de ne plus pouvoir bouger... comme l'eau quand elle se solidifie pour devenir de la glace. Bon, je suis consciente que je t'en demande beaucoup... mais tu as une bonne maîtrise de tes pouvoirs, je trouve. Je suis vraiment curieuse de voir jusqu'où tu pourrais aller...


Est-ce que Lyria est capable de se changer en "nuage", comme Viel ? Eh bien... oui, mais c'est rare. C'est le genre de sort dont les effets la dépasse. Malgré tout, elle n'ajouta pas grand-chose de plus. C'était plus un sort défensif que offensif... en terme de l'améliorer, rien ne lui venait à l'esprit pour le moment.


- Pour être franche... j'ai déjà utilisé ce sort par le passé, mais je m'en sers rarement. Je ne sais absolument pas comment je fais pour me "changer" de la sorte, et ça me perturbe. Et même quand je deviens invisible, c'est exactement la même chose. Ca fait toujours un drôle d'effet de ne plus voir son corps, ou de ne plus être vu. Pour ce qui est d'être capturé sous ta forme "gazeuse"... j'ai envie de dire qu'on peut "attraper de l'air" avec les bouteilles de gaz, à oxygène... mais je vois pas qui songerait à te faire une chose pareille.


La dragonne noire observait Viel avec appréhension quand il retenta de recouvrir son corps de magie. Elle s'efforçait de la cacher, mais elle avait un air contrit.


*Bon, allez, on recommence... en espérant que je ne fasse pas encore des bêtises, cette fois............. il a réussi ? Oui... ça fait trop bizarre... on dirait qu'il s'est changé lui-même en ombre... tout noir, de la tête aux pattes... *


Elle le regarda frapper les mannequins. Avec la poussière qui volait quand Viel donnait un coup. Hum... Lyria ne s'attendait pas à ce qu'il s'en serve sur tout son corps, mais dans l'ensemble, il avait bien réussi. Elle ne répondit pas tout de suite quand il revint. Visiblement, il avait quelques soucis, pour ce qui est de la retirer. Lyria souriait.


- Ca partira si tu veux que ça s'en aille. Essaie de l'imaginer se détacher de ton corps, et s'évaporer dans les airs. Hum hum. Il reste quelques fruits, si jamais tu veux te recharger. Par contre... mieux vaudrait que tu enlèves ta magie avant de les toucher. Si je me fis aux effets de ton Souffle... tu vas te retrouver avec des fruits grillés... et je ne suis pas sûre qu'un "fruit corrosif" soit très bon pour ta santé...


Bon... apparemment, Viel préfère les techniques au corps à corps. Soit. Elle s'assit patiemment et remua la queue. Les traits de son visage prirent un air malicieux.


- Je vais encore faire ma chiante, Viel, mais j'ai besoin de savoir ce que tu sais faire, et ce que tu ne sais pas faire dans ce domaine. Tu veux bien me faire un petit résumé de tes capacités, s'il te plaît ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 153
Gemmes d'Esprit : 2115
Date d'inscription : 25/04/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Caractéristique physique:
Caractéristique physiqueDescription
Taille
Couleur
Âge
Situation social

Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)
Ven 15 Déc - 12:41
- S'il y a bien une chose que je déteste durant une guerre telle que la nôtre, c'est quand on te retire toute forme de liberté. La religion y est comprise... c'est facile de te faire croire n'importe quoi quand tu n'y connais rien... pour attirer le plus grand nombre de fanatiques dans tes rangs... quand ils ne font pas assassiner les éventuels rebelles qui voudraient dire les choses telles qu'elles sont. Malheureusement, c'est la vérité... pff. La seule liberté qu'on pourrait encore prétendre avoir, c'est la liberté de penser. Même si j'ai surtout l'impression qu'elle n'existe qu'ici, et que dans les pays n'étant pas mêlés à la guerre... ça m'étonnerait qu'Ember laisse les Résistants dire absolument tout ce qu'ils veulent... je me trompe ?


"Justement, j'ai tendance à penser que la religion à comme effet secondaire de retirer des libertés, bien qu'au final c'est le fanatisme le véritable problème plutôt que les costumes et croyance. Au final la perte de liberté arrive aussi quand un groupe de personne prend le pouvoir et s'imposer soit par la force ou par le populisme. Le fait de vouloir unir tout le monde sous une même bannière sans laisser le choix est sujet à faire perdre des libertés et la religion fait parti des bannières. La pensé unique, c'est ça le véritable problème quand j'y réfléchis objectivement. Pour ce qui est des résistants, personnellement, je restais assez libre de dire ce que je voulais, malgré les censures. Ember n'a jamais su prendre de vrai décision pour rallier les gens à sa cause et si elle voulait tenté de condamné injustement quelqu'un, elle pourrait très rapidement perdre ses soutiens. C'est plutôt les résistants eux même qui font preuve de moins de tolérance je pense. J'aurais pu très bien me faire enfermer pour certain propos, mais elle savait que j'appartenais à une famille assez importante qui soutenait Ember, je dis bien "soutenait" au passé, ce n'est plus véritablement à l'heure actuel malgré que mes parents ont pu décidé de rejoindre la résistance. En tout cas Ember savait que condanné une fils artiste d'une famille riche installerait le doute parmis les autres famille. Les personnes comment Ember tiennent avant tout à leur petit confort et à leur place et ils n'hésitent pas à corrompre d'avantage les plus riches pour avoir leur soutien. Au final le peuple peu dire ce qu'il veut tout le monde s'en fiche de lui. Maintenant que Warfang est tombé, les choses sont surement différente. Elle s'est peut-être endurci, mais ça reste dommage qu'Ember soit ainsi, elle aurait pu mener Warfang assez loin si elle avait su prouvé qu'elle était capable de défendre la ville et son peuple. Elle a préférait laisser des familles comme la mienne prendre le dessus , malheureusement ils ne pensaient pas véritablement que la ville pouvait être attaqué avec tant de violence, si ils l'avaient su, ils auraient investi dans la défense de la ville et Warfang aurait pu offrir plus de résistance, qui sait avec un peu de chance la ville aurait tenue, mais non ils avaient une confiance aveugle en leur "élu " Spyro, qui est le symbole de??? Oui c'est sensé être un héros ou je ne sais quoi. Enfin bref passons"

Pfff , ce que tout ceci pouvait être décevant. Ma vie aurait été bien mieux si Warfang avait tenue, mais bon, je ne pouvais pas nier avoir fait grand chose pour cette ville. Qu'est ce que je pouvais y faire de toute façon, j'avais beau être le fils de n'importe qui, je n'avais aucun pouvoir décisionnel et cela ne m'avait jamais intéresser.
Il était vrai que voir Lyria s'énervait contre Ember m'amusait légèrement, étrangement, voir les personnes s'emportait avaient tendance à m'amuser. Je me passais de commenter malgré tout.
En revanche Lyria semblait d'accord avec moi quand je parlais du peuple que je traitais comme des moutons. Je n'ajoutais rien à cela. Je pensais avoir assez résumé ma pensée sur ce sujet.

J'avais visiblement vexé Lyria quand je lui parlais de la manière dont elle pouvait traiter ses ennemis. Je pouvais sentir la princesse devenir plus glacial. A vrai dire, j'avais indirectement fait une pique à la dragonne, une pique complètement gratuite, je pensais malgré tout ce que je pensais. J'écoutais ce que disait la princesse, malgré tout je restais calme. Au fond, je savais pertinemment que, la princesse pouvait me faire tuer quand elle le voulait. Je répondis d'un ton neutre.

"Et bien c'est une façon original de décorer les lieux dite-moi, j'imagine que vous pourrez m'apprendre ce genre de chose, un jour ou l'autre."

Visiblement la princesse était susceptible. Elle me proposa même de me raconter d'autre meurtre horrible qu'elle aurait commit. Je gardais mon calme, je soupirais malgré tout, je me demandais comment j'en avais pu arriver à devoir fréquenté une personne telle que Lyria. D'un autre coté je l'a respecté énormément pour ce qu'elle avait fait pour moi, de l'autre, elle était capable de faire preuve d'une telle violence.

"Ce qui est beau dans ce que vous me dite... C'est que ça me donne raison enfaîte? Toute fois vous pouvez toujours me raconter vos exploits, je pourrais en faire un récit. Si je venais à attiser votre colère, j'imagine que je n'aurais pas d'autre choix que d'accepter ma mort. Que voulez-vous que je vous dise. Mon but n'ai pas de vous énerver, à partir du moment où je conserve assez de liberté, je n'ai aucune raison de faire de la résistance."

Je voyais Lyria s'éloigner ensuite. Je n'ajoutais rien à ceci, mais cette situation me gêner vraiment. J'avais pas envie de vexé la princesse, d'un autre coté, je n'avais pas envie de céder à la menace ou à l'intimidation. J'avais déjà la très désagréable impression de ne pas avoir eu le choix d'être dans ce château. Malgré tout, si on m'avait laissé le choix entre partir ou rester, j'aurais choisi de rester, réaliser ce tableau de Lyria me tenait à coeur. Je ne pouvais peut-être pas cautionnais son comportement cruelle envers ses ennemis, mais je savais que Lyria était bien plus que ça.
Pendant que Lyria s'éloigna, je restais calme un bref, je ressentais bien qu'au fond d'elle, elle avait des choses sur le coeur qu'elle se retenait de dire. Je repris ensuite la conversation sur les résistants et Ember, c'était préférable de ne pas froisser d'avantage Lyria.

- Hum... je sais pas, moi... pourquoi tu exposes ainsi tes faiblesses. Peut-être parce que tu sens que tu peux avoir confiance en ma personne... ? Héhéhé. Je ne pense pas que tu me dirais tout ça sur toi... si ce ne serait pas le cas. Rassure-toi, je ne suis pas une de ces balances qui répète tout ce qu'elle a entendu, à qui veut l'entendre... tout ce qui est dit ici, ça reste entre nous. Pour ce qui est de ton art... la façon de penser d'Ember et des Résistants ne sont pas les nôtres. Ici, tu peux pratiquement discuter de tout et de rien, peu d'entre nous t'en blâmeront. A Warfang, je ne sais même pas si tu aurais le temps d'en placer une avant d'être censuré, si ce n'est pas balancé en prison. Alors, est-ce que tu ne chercherais pas ce fameux "mérite" et tous ces compliments dans ton "ego d'artiste"... parce que tu n'y aura jamais eu droit là-bas ? Est-ce qu'ils sont seulement capables de t'apprécier à ta juste valeur... ? Je ne crois pas......... hum. Ecoute, je sais que ce n'est pas trop ton genre de t'intégrer, mais... ne va pas t'isoler pour autant. La solitude, ça n'apporte jamais rien de bon, sinon te manger tout ton moral, te rendre malheureux, et ton inspiration partira avec...

Je soupirais, j'ignorais pourquoi j'étais ainsi. D'un autre coté Lyria me reprochait mon excès de confiance, de l'autre dès que je prenais du recule et que je réfléchissais un peu à mes défauts, elle se posait des questions.

"J'ai confiance en vous après ce que vous avez fait pour moi. Et puis au fond, vous n'avez pas besoin de connaitre mes défauts pour pouvoir faire ce que vous voulez de moi. Vous êtes plus puissante que moi et même si ce n'était pas le cas, vous avez des gardes, de plus vous avez mes parents dans vos prisons. Je sais qu'au fond, je suis libre et en vie uniquement parce que vous l'acceptait , mais je vous remercie quand même de me laisser cette liberté. Pour ce qui est des compliments, ça me permet de savoir si j'ai bien fait mon travail ou non. Les gens savent très bien dire quand c'est mauvais, mais il savait parfois bien valorisé le travail quand ils veulent. Pour ce qui est de la solitude, j'ai vraiment du mal à être alaise en groupe, je suppose que je dois faire des efforts là dessus."

Je ne faisais probablement pas assez confiance aux autres personnes pour accepter de m'intégrer. D'un autre coté, en ce moment , je réussissais à sympathisé avec des personnes un peu particulière , comme Lyria. J'avais conscience de la dangerosité de celle-ci et de sa violence. Si elle ne m'avait pas rendu service j'aurais probablement eu du mal à avoir confiance en elle. Je craignais de lier d'amitié avec quelqu'un qui prenait autant de plaisir dans la violence, et de plus si je venais à lui faire remarquer ce problème, je risquerais plus de me prendre des menaces de mort et de passer pour un rebelle. Ce n'était pourtant pas mon genre de défier une personne ayant de l'autorité. Bon je pouvais la "titiller" un peu comme j'ai fais avec Ember et... bon d'accord, j'ai peut-être un peu trop tendance à vouloir me rebeller, mais pour autant je ne souhaitais pas de chose atroce à qui que ce soit , au contraire, j'aimerais voir les choses s'améliorer mais tout ceci était bien trop compliqué.

J'avais parlé à Lyria du dragon qui avait tenté de me capturer par le passé.

"Et bien, difficile de savoir ce qu'aurait fait la police. L'enlèvement d'un enfant de riche, ça laisse peu de monde indifférent. Encore il serait venue d'une famille pauvre, là ça aurait été différent. Pfff les pauvres, on s'en fiche de eux ils n'ont pas d'argent c'est bien connu. Non , en toute sincérité , j'ignore si un enfant d'une famille plus modeste aurait eu l'aide de la police ou non. Possible que oui. Mais je sais que ça aurait été nettement plus rapide en provenant d'une famille plus connu."

Je pris un ton ironique quand je parlais des familles pauvres , laissant clairement indiqué que je ne pensais pas ça des pauvres bien sûr, mais laissant plus pensés que les plus pauvres étaient moins considéré aux yeux de l'autorité que les plus riches.
Je ne souhaitais pas discuter plus longtemps sur ce sujet. Il n'y avait pas grand chose à rajouter, j'ai eu beaucoup de chance dans ma vie.

Suite tout ceci, on parlait de l'élément de la peur, que je pourrais potentiellement maîtriser.

- ..... Réfléchis bien avant de te décider à réveiller cet élément, Viel. Non seulement tu auras besoin de beaucoup de volonté, mais tu seras certainement amené à affronter tes propres peurs... même les pires. Autant que tu te sois bien préparé avant de les affronter. Ne passe jamais à côté d'une étape aussi simple... ou tu pourrait le regretter, crois-moi.

"Je suppose que oui, j'ai encore le temps d'y réfléchir."

Le fait de pensé à cette élément en particulier me rendait un peu nerveux. On changea de sujet assez rapidement pour continuer l'entraînement.
J'avais exploité mon souffle différemment afin de pouvoir le projeter sous forme de sphère. La princesse semblait avoir trouvé le résultat intéressant, bien qu'elle me reprocha de mal gérer mon mana.

"Et bien mon souffle demande pas mal de mana , ou du moins, il a vite fait à me vider. J'imagine que c'est lié au fait que son utilisation doit être un minimum prolonger pour être efficace."

A vrai dire, je n'avais jamais vraiment fait de combat ou l'endurance allait déterminé l'issu. Les rares combats que j'avaient pu mener étaient des combats express où je misais sur un coup puissant pour neutraliser l'adversaire.
Lyria une autre chose encore avec mon souffle. Il voulait savoir si je pouvais faire en sorte qu'il soit collant.

"En soit cela demande que je modifie encore une fois la composition de mon souffle, je dois faire travailler ma magie et surexploité les glandes qui me permette de créer ce souffle. C'est loin d'être impossible, c'est une question de chimie j'imagine. C'est probablement différent que de modifier la masse du souffle, il faut que je sois capable de créer une substance qui soit collante."

Je me concentrais afin de savoir comment je pourrais modifié mon souffle pour le rendre collant. Je fis quelques tentatives, par la suite , je laissais échapper quelques cracha de fumée sur un mannequin. Pour ce qui était du tire, j'optais pour un tire en cloche , c'était assez simple à réaliser sur une cible immobile. J'avais eu un peu de mal pour obtenir le résultat espéré, il faudrait probablement que retravailler de mon coté à l'avenir.

"C'est moins facile que de modifier la masse, mais en soit je devrais pouvoir y arriver en m'entraînant."

On parlait ensuite de cette capacité de me transformer en nuage.

- Pour être franche... j'ai déjà utilisé ce sort par le passé, mais je m'en sers rarement. Je ne sais absolument pas comment je fais pour me "changer" de la sorte, et ça me perturbe. Et même quand je deviens invisible, c'est exactement la même chose. Ca fait toujours un drôle d'effet de ne plus voir son corps, ou de ne plus être vu. Pour ce qui est d'être capturé sous ta forme "gazeuse"... j'ai envie de dire qu'on peut "attraper de l'air" avec les bouteilles de gaz, à oxygène... mais je vois pas qui songerait à te faire une chose pareille.

"Si on venait à m'attraper comme on attraperait de l'air , je risquerais de ne pas apprécier, mais personne n'y songera sans connaitre le sort. Enfin bref."

Quant-à la magie que j'avais déployé sur moi pour frapper le mannequin, j'ignorais ce que Lyria pensait du résultat. J'ignorais aussi en détail les effets de la magie, et si c'était réellement nécessaire que je recouvre tout mon corps de cette magie alors que juste quelques membres devraient suffire.

Suite au conseille de Lyria, je tentais de me débarrasser de cette magie. Assez facilement, je réussissais à annuler ce sort.

"Hum oui en effet je risque l'indigestion et l'empoissonnement, donc je vais évité de tester."

Je mangeais quelques fruits ensuite, j'avais précisé que je voulais apprendre quelques techniques aux corps à corps.

"A vrai dire, je ne connais pas vraiment de technique en soit. Généralement je me contente de charger , d'utiliser mon souffle pour déstabiliser mon adversaire pour ensuite enchaîner au corps à corps, mais ce n'ai pas vraiment une "technique de combat" et bon le peu de fois que je me suis battu, ils n'avaient pas plus de notion que moi en combat. Après je sais utilisé la rapière. Je sais que la première chose que je ferais avec une rapière c'est d'obligé l'adversaire à baisser sa garde pour utiliser ma magie à bout portant quand il s'y attend le moins. En soit j'imagine que j'ai encore beaucoup à apprendre."

Je regardais calmement Lyria. Je me demandais bien ce qu'elle prévoyait par la suite.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Petit entretien privé. (Privée Lyria, Viel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Generation :: Caverne Céleste (Gestion des personnages) :: La Bibliothèque du Chroniqueur :: Page Complété-
Sauter vers: